WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Pierre Dac]



Après l'État providence pour les pauvres, l'État providence pour les riches !

Cette année, 51 milliards d'euros vont êtres versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40. Un chiffre en augmentation de 22% par rapport à l'année dernière. Un sujet de Salomé Saqué, réalisé en partenariat avec le média Bastamag, à partir de l'enquête de l'observatoire des multinationales. Un article éclairant du nouveau média : Blast.



Après l'État providence pour les pauvres, l'État providence pour les riches !
Depuis 1946, l'État avait vocation d'aider les plus pauvres et les plus démunis.

En 1994, sous la présidence de Mitterand, le financement de l'État par le marché privé a été officiellement institué (et non en 1973, sous Giscard, comme beaucoup le prétendent). Sous laprésidence de Mitterand également la Bourse a connu la période la plus faste de son histoire. Or la financiarisation à outrance des entreprises est à mon avis le plus grand fléau de notre temps. Celui qui a conduit à la société actuelle où le fric commande tout et à tous.

Mais, spécificité Française, tout en continuant à aider les plus pauvres. Le système social français d'alors était effectivement un des plus généreux du monde.

Avec Macron, qui a parachevé l'oeuvre de Sarkozy, et le reniement de François Hollande (élu parce qu'il avait promis de combattre « son ennemie : la finance » on en est arrivé au stade ultime, à savoir : tout pour les entreprises du CAC et donc les riches, et le moins possible pour les pauvres. Parce que, n'est-ce pas, ça coûte « un pognon de dingue ».

À la Trump, ou à l’américaine.

Sauf que depuis l'élection de Biden, sous l'influence évidente et en l’occurrence bénéfique de sa vice-présidente, Kamala Harris, qui sera très vraisemblablement la première femme présidente des USA)) les politiciens américains ont pris conscience qu'avec ce système privilégiant les riches et abandonnant les pauvres à leur sort, l'Amérique est devenue le pays, toujours le plus riche, mais avec les pauvres les plus pauvres de tous les pays riches.

Ce qui est également en train de se passer dans notre pays où longtemps les pauvres ont été les moins pauvres du monde.

Macron n'ayant absolument aucune empathie pour les plus démunis, et un portefeuille à la place du cœur (frapper à son cœur, c'est frapper au tombeau) il continue imperturbablement son travail de sape de l'État providence d'antan. Si on le laisse faire, ce sera bien pire lors de son second mandat. Tant il est vrai que cet homme n'a pas plus de « jambe gauche », que de coeur.
Ce n'est pas par hasard qu'il est le premier président de notre histoire à avoir suscité la vindicte de 66 millions de procureurs.

Regardez cette vidéo, c'est tout simplement effarant.


Jeudi 27 Mai 2021

Lu 252 fois

Eléments de langage - 04/06/2021

1 2 3 4 5 » ... 10

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires