;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Une très mauvaise habitude : respirer par la bouche !

C'est mon cas depuis toujours, et j'ai 76 ans (!) Il existe un remède souverain : le « mouth taping »



Une très mauvaise habitude : respirer par la bouche !
« Shut your mouth and save your life» (Ferme la bouche et sauve ta vie) Georges Catlin

« Nous n'en sommes pas conscients pourtant la plupart d'entre nous respirons mal, souvent trop, ce qui provoque de nombreux maux. Restaurer une respiration correcte peut changer le cours de notre vie sur tous les plans : physique, mental, social et spirituel ». Extrait du livre de Stéphanie Brillant, «L'incroyable pouvoir du souffle », que je vous recommande chaudement. On le trouve, entre autres, chez Amazon.

Je rappelle que la médecine Chinoise et Indienne (ayurvéda) qui ont fait leurs preuves depuis des milliers d'années, accordent une importance extrême à la respiration.

En revanche, le moins que l'on puisse dire est qu'à l'exception du domaine du sport (où l'on est bien [obligé]b de reconnaître l'importance du souffle) ce n'est pas le cas dans nos sociétés occidentales.

Par exemple on n'apprend pas aux enfants à (bien) respirer et encore moins aux adultes et aux personnes âgées.

J'ai découvert le « mouth taping » dans le livre de Mme Brillant, il y a quelques mois. C'est une technique qui consiste à placer un morceau de ruban adhésif sur les lèvres pendant le sommeil pour forcer la respiration par le nez.

J'avoue que cette technique m'a semblé, de prime abord, assez violente et si je l'ai notée, je ne l'ai pas adoptée.

Extraits du livre de Sthéphanie Brillant, page 85.

La seule respiration naturelle c'est la respiration par le nez.

La respiration nasale permet la production d'oxyde nitrique, vasodilatateur et neurotransmetteur qui facilite le transport d'oxygène à travers le corps. L'oxyde nitrique, dont vous n'avez sans doute comme moi jamais entendu parler est capital pour les muscles et les os.

La respiration nasale pourrait éviter de nombreux problèmes de santé publique comme l'apnée du sommeil dont 24 millions de Français souffrent.

Une mauvaise respiration entraîne également de l'hyperactivité ce qui concerne entre 300 000 et 500 000 enfants en France. N.D.LR : à mon avis beaucoup plus car, il me semble qu'actuellement les enfants non hyperactifs seraient plutôt en minorité. A moins que les enfants non hyperactifs ne sortent beaucoup moins de chez eux.

À propos des enfants hyperactifs, j'avais écrit à ce sujet un article il y a longtemps à propos d'une expérience effectuée en Angleterre, où dans une école, on avait supprimé tous les distributeurs de bonbons, sodas et autres cochonneries. Après quelques semaines seulement les parents d'élèves et les enseignants avaient constaté que le niveau d'hyperactivité de leurs élèves avait singulièrement diminué. Pour information, les distributeurs de soda et autres poisons ont été discutés pour la première fois en 2004, en France, mais aucune interdiction officielle n'a pu être mise en place. Comme d'habitude, le fric a eu le dernier mot.

Mais, revenons à la respiration nasale.

Georges Catlin, un artiste peintre américain du 19 e siècle a consacré sa vie à étudier les cultures amérindiennes et à les représenter. Il s'est notamment intéressé à comprendre ce qui expliquait leur incroyable santé par rapport à celle des Américains des villes. Sa principale conclusion fut l: la respiration par le nez! Il a écrit un ouvrage en 1870, intitulé « Shut your mouth and save your life.»

Le symptôme de respiration par la bouche est une fonction respiratoire b[anormale]

Il s'agit d'une pathologie provoquée par une obstruction des voies respiratoires supérieures qui peut résulter d'hypertrophie des turbines d'inflammation de rhinite de tumeur et d'infection ce n'est pas anatomiquement correct une autre raison à l'origine du trouble est une entrave du développement des muscles oraux faciaux cela peut être lié à l'usage du biberon de la tétine et de la succion du pouce. Personnellement, j'ai sucé mon pouce jusque très tard dans mon enfance, ce qui explique sans doute que depuis toujours, je respire par la bouche surtout au lieu de respirer par le nez.

Patrick McKeown est l'inventeur de la technique du « mouth taping » à l'aide du sparadrap micropore N.D.L.R : le sparadrap micropore (de 3M) est parfait,t mais il coute beaucoup plus cher qu'un simple sparadrap hypoallergénique, que j'utilise sans problème depuis quelques jours (moins de 3 euros les 5 mètres chez Amazon).

Avec la bouche scotchée, on se réveille davantage reposé, sans bouche sèche et sans haleine de chacal.

Pour ceux qui respirent naturellement par le nez cela ne présente aucune difficulté. En revanche, pour les autres, comme moi, la première fois, cela surprend ! C'est d'ailleurs un excellent test pour déterminer si vous respirez davantage par la bouche que par le nez. Si c'est le cas vous peinerez à supporter le sparadrap la première fois. Mais, il suffit de ne pas perdre de vue que la respiration est un réflexe humain vital et involontaire. Si vous ne pouvez plus respirer par la bouche, vous respirerez obligatoirement par le nez.

Évidemment, il ne faut pas commencer le « mouth taping » lorsqu'on est enrhumé ou lorsqu'on a bu de l'alcool. Ne scotchez pas non plus les la bouche des enfants pendant la nuit. En revanche, vous pouvez leur coller un petit morceau du sparadrap micropore quand ils sont éveillés ou qu'ils font une action passive comme regarder la télé ou jouer à un jeu vidéo. Et, en faire éventuellement la condition « sine qua non » d'accès à l'activité en question.

On constate qu'un enfant qui respire par la bouche présente indéniablement des troubles de l'attention, de sommeil non récupérateur et de maux de tête.

La respiration par le nez présente des avantages, tels que l'humidification et la filtration de l'air, l'activation des poumons inférieurs et la relaxation du corps pendant le sommeil.

La respiration par le nez peut également aider à filtrer les allergènes, les pathogènes et la poussière, ce qui peut aider à prévenir les infections et les allergies.

Le fait de dormir la bouche ouverte peut entraîner une sécheresse de la bouche, des caries, une mauvaise haleine et des lèvres gercées.

Les avantages du « mouth taping » n'ont pas été largement étudiés, mais certaines petites études suggèrent qu'il peut réduire les ronflements chez les personnes atteintes d'apnée du sommeil.

Important : le « mouth taping » peut être dangereux pour les personnes souffrant d'apnée grave du sommeil obstructive, car cela peut entraîner un blocage complet ou partiel des voies respiratoires.

N.D.L.R

J'ai posé la question de l'utilité du « mouth taping » à ChatGPT. Voici sa réponse (après un petit correctif de ma part. En effet, la première fois il ne connaissait pas l'étude scientifique citée ci-dessous.)

L'étude a été menée à la Cleveland Clinic (USA) sur des personnes atteintes d'apnée du sommeil obstructive (OSA) qui respirent par la bouche.

  • L'utilisation du « mouth taping » (sceller la bouche pendant le sommeil avec un ruban adhésif hypoallergénique en silicone) a montré des améliorations significatives.

  • 65% des patients ont montré une bonne réponse au « mouth taping » avec une réduction de l'indice d'apnée/hypopnée (AHI) et de l'indice de ronflement (SI) d'environ 47%.

  • Les niveaux d'oxygénation et la gravité de l'apnée du sommeil ont également été améliorés.

  • Les résultats de l'étude suggèrent que le « mouth taping » pourrait être une alternative de traitement pour les patients atteints d'OSA léger avant d'envisager la thérapie CPAP ou une intervention chirurgicale.

  • Le « mouth taping » a entraîné une amélioration significative de l'indice d'apnée/hypopnée (AHI) et de l'indice de ronflement (SI) d'environ 47%.

  • Les niveaux d'oxygénation et la gravité de l'apnée du sommeil ont également montré des améliorations.

  • Les résultats suggèrent que le « mouth taping » pourrait être une alternative de traitement avant d'envisager la thérapie CPAP ou une intervention chirurgicale pour les patients atteints d'OSA léger.

Il est important de noter que les études disponibles sur le « mouth taping » sont encore limitées en nombre de patients, et des recherches plus approfondies sont nécessaires pour confirmer son efficacité et son utilisation recommandée.

Ref étude :

J'utilise le « mouth taping » depuis quelques jours.

Je m'y suis adapté rapidement bien que respirant depuis toujours par la bouche essentiellement.

J'ai de petits problèmes de prostate, uniquement la nuit. J'ai été opéré de la prostate bénigne, sans ablation de la prostate et avec anesthésie locale, y a 8 ans. Avant le « mouth taping », je me levais deux à trois fois par nuit pour aller aux toilettes. Ce n'était pas un gros problème, car, j'ai appris à me rendormir très rapidement . Mais, avec le « mouth taping » je ne me lève plus qu'une seule fois par nuit, après trois nuits d'essai seulement.

Je me réveille en pleine forme, mais c'était aussi le cas avant. Je dors peu, 6 heures par nuit, mais je fais une sieste d'une heure tous les jours depuis 50 ans. Ce qui explique pourquoi je me rendors très facilement. Je ne connais pas l'insomnie et je ne suis jamais physiquement fatigué. Même si je me couche très régulièrement à minuit ou une heure du matin pour me réveiller à 6 ou 7 heures le matin. Et, même si j'ai beaucoup marché dans la journée, parfois plus de 10 km. Je suis certes, moulu, j'ai mal aux pieds, mais je ne ressens jamais une fatigue intense.

Depuis le début de cette expérience, je me force aussi à respirer par le nez lors de ma marche quotidienne (3 à 7 km,) souvent dans la pente de 10 % qui permet d'accéder à ma résidence. Effectivement, je respire ainsi beaucoup mieux. De plus, j'ai beaucoup fumé jusqu'à 50 ans (je ne fume plus du tout depuis 1994) et comme tous les anciens gros fumeurs (jusqu'à trois paquets par jours !), je m'essoufflais rapidement. Avec la respiration par le nez (sans sparadrap), je respire beaucoup mieux et je ne m'essouffle quasiment plus dans les pentes importantes.

Presque trente années de marche quotidienne avaient déjà largement atténué mes essoufflements, mais en respirant systématiquement par le nez et en expirant par la bouche, je ne marche plus, je vole. 😉

J'ai vu sur Facebook qu'il faut compter quasiment deux ans avant de respirer uniquement par le nez,
et sans sparadrap. Je vais essayer de réduire ce délai, en me forçant à respirer le plus souvent possible par le nez... en dehors de mon lit.

Un dernier avantage de la respiration par le nez : on retrouve l'odorat ! Hier, j'ai fait ma balade quotidienne dans le parc arboré de ma résidence, juste après la pluie. J'ai presque été agressé, mais agréablement, par des effluves complètement oubliés.

Il est sûr qu'en respirant uniquement par la bouche, on ne risque pas dêtre incommodé par de bonnes senteurs ! J'étais vraiment handicapé.




Une très mauvaise habitude : respirer par la bouche !
Les livres de Patrick McKeown sont raduits en diverses langues mais pas en français.

J'ai trouvé ce site en français sur les techniques de respiration de McKeown et de son inspirateur (si j'ose dire) Buteyko

On trouve la version anglaise de son ouvrage essentiel : « The oxygen advantage» sur Amazon.fr

Une très mauvaise habitude : respirer par la bouche !

Lundi 19 Juin 2023

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

1 2 3 4 5 » ... 29

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires