WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Un journaliste brise l'omerta la mafia d'Etat en France

Pour bien comprendre la collusion en France des élites administratives, politiques et économiques



Les origines de  la Mafia d'Etat. L'ENA n'y est plus, Macron l'a supprimée. Mais comme vous pouvez le constater avec cette illustration, cela ne changera pas grand chose !
Les origines de la Mafia d'Etat. L'ENA n'y est plus, Macron l'a supprimée. Mais comme vous pouvez le constater avec cette illustration, cela ne changera pas grand chose !
Ayant eu toute ma carrière des responsabilités dans l'administration des collèges et lycées publics en Outre-Mer (j'étais comptable public dans l'Éducation nationale) je me suis toujours demandé comment il était possible que l'État Providence que j'ai connu dans ma jeunesse (j'ai 75 ans) soit devenu à ce point progressivement, mais surement, inféodé au secteur privé.

La réponse est dans l'ouvrage de Vincent Jauvert, parfaitement explicitée dans cet entretien et qui peut se résumer en une statistique pour le moins surprenante :

40 % des patrons du CAC 40 sont des (hauts) fonctionnaires !

Jauvert s'exclame, au tout début de cette vidéo : quand est-ce que les Français vont s'apercevoir de cette énormité ?

À mon avis, vu la complicité des médias dominants, qui eux ne peuvent pas manquer d'être informés de cette « anomalie », ce n'est pas demain la veille.

Vous trouverez dans cette vidéo des informations extrêmement intéressantes sur plusieurs de ces mafieux qui, pour la plupart dans l'ombre car ils se protègent tous
les uns les autres, dirigent notre pays avec pour seules motivations le fric et le goût immodéré du pouvoir.

Parmi lesquels il faut signaler :

Alexis Kholer, le numéro deux du vrai pouvoir en France, juste derrière ou même à côté de Macron. Fortement soupçonné de conflit d'intérêts et néanmoins plus influent que n'importe quel ministre. Macron ne fait jamais rien sans l'accord de Kohler. La grande spécialité de Kohler ce sont les fusions et acquisitions d'entreprises. Quelle surprise !

Edouard Philippe, l'archétype de cette mafia d'État. Haut fonctionnaire, toujours membre mais détaché du Conseil d'État, ex-premier ministre, devenu ensuite administrateur d'un grand groupe privé.

C'est le seul exemple dans l'histoire de nos institutions politiques d'une imbrication aussi étroite des élites administrative, politiques et économiques de notre pays.

Et, néanmoins, «personnalité politique préférée des Français» (!) C'est dire à quel point l'ignorance des Français est grande concernant cette «mafia d'État».

À noter que Philippe revient en force en politique en ayant créé un groupe politique : Horizons (le plus important pour lui de ces « horizons » étant l'élection présidentielle de 2027). Sans ce nouveau groupe, Macron n'aurait actuellement même pas la majorité relative à l'Assemblée nationale. Ce que Philippe ne va manquer de lui rappeler si Macron venait à l'oublier durant les cinq ans qui viennent.

Comme je ne pense pas que Macron soit du genre à épargner un éventuel successeur, il aura pendant ce mandat vraisemblablement plus de problèmes avec Philippe qu'avec Mélenchon. Ce qui sera tout à fait normal vu la manière tout à fait macronienne dont il a viré Philippe, lequel était loin d'avoir démérité dans son rôle de fusible de luxe lors du précédent mandat. On a les ennemis que l'on mérite.

Bien entendu, les dix dernières années de pouvoir macronien, - les cinq dernières officielles mais, ayant succédé à sa situation de conseiller financier très influent, jusqu'à devenir ministre de l'Économie de Hollande- Macron, ne sont pas pour rien dans le pouvoir de plus en plus envahissant de cette mafia d'État dans la République française.

Au demeurant, Macron est lui-même un parfait représentant de cette noblesse d'État dont parlait Bourdieu : inspecteur des finances, puis banquier d'affaires, devenu président de la République pour repartir sans nul doute dans le privé dès la fin de son second mandat.

Ainsi, grâce à cette vidéo, j'ai la réponse à ma question : si l'État et le secteur privé sont désormais aussi étroitement liés, avec une prééminence croissante du secteur privé, c'est parce que sont les mêmes personnes qui dirigent l'un et l'autre.

La très récente l'affaire McKinsey nous a de plus démontré comment de son côté, grâce à la bienveillance des hauts fonctionnaires tout acquis aux intérêts du secteur privé, et dont Macron est le meilleur exemple, les intérêts privés prennent une place de plus en plus importante dans la gouvernance même de l'État.

Et, voilà pourquoi votre fille est muette…

Je vous recommande chaudement cette vidéo. Elle dure plus d'une heure, mais si l'on s'intéresse aux affaires publiques, elle est plus passionnante que n'importe quel thriller.







Français, si vous saviez !
Français, si vous saviez !

La vidéo de Denis Robert


Jeudi 23 Juin 2022

Lu 194 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires