WEB SIDE STORIES

«La publicité c'est quatre-vingt-cinq pour cent de confusion et quinze pour cent de commission » [Fred Allen]



Olivier Besancenot à On n'est pas couché

Je soulignerais simplement ce que Yann Moix dit vers la fin de cette interview : " avant ce jour vous me convainquiez à 10%. Aujourd'hui, je suis convaincu à 60% !"



Olivier Besancenot à On n'est pas couché
Venant de Moix, ceci n'est pas un mince compliment !

Moi-même, je n'ai jamais été un fan de Besancenot, mais j'avoue qu'à l'entendre, après tous les politiques que j'ai entendu depuis des décennies, je trouve que cet homme n'a pas la place qu'il mérite dans le paysage politique français.

Sur la casse du "modèle français" je suis entièrement en accord avec lui.

Ce modèle français, tellement vilipendé de nos jours alors qu'il nous a tout de même permis de subir la crise bien après les autres pays européens et dans une moindre mesure, et alors même qu’il a longtemps été érigé en modèle universel dans bien des domaines (administration, éducation, santé publique, sécurité sociale, droits de l’homme, etc.) ce modèle français que Macron et sa bande veulent éradiquer, il doit sans doute être adapté aux réalités du jour, mais nous devons absolument le le défendre.

Tout simplement parce que le modèle qui veut le remplacer, on peut le voir fonctionner depuis longtemps aux Etats-Unis, en Angleterre et en Allemagne, et franchement, quand on le regarde de près, il ne peut faire envie qu'à ceux qui en profitent, à savoir une petite minorité de nantis qui ne pensent qu'à eux et qu’au fric qu’ils vont pouvoir amasser.


Mercredi 7 Mars 2018

Lu 272 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique