;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Netflix : 5 raisons de ne pas choisir la nouvelle offre avec pub

Début novembre, Netflix lancera sa nouvelle offre Essentiel avec pub pour un prix de 6 euros. Voici cinq raisons de ne pas choisir cette offre.



Prenez l'habitude de systématiquement "arrondir" à 6 euros, dans cet exemple. Il y a des études sérieuses là-dessus : si vous ne le  faites pas, votre esprit, lui, arrondira à 5 ! Et 999,99 €, c'est 1000 € et pas 900 !
Prenez l'habitude de systématiquement "arrondir" à 6 euros, dans cet exemple. Il y a des études sérieuses là-dessus : si vous ne le faites pas, votre esprit, lui, arrondira à 5 ! Et 999,99 €, c'est 1000 € et pas 900 !

N.D.L.R
Je me suis abonné deux fois à Netflix. Une fois, il y a longtemps, quand Netflix a été accessible hors des USA, une autre fois durant la récente pandémie.

Les deux fois, j'ai vite renoncé et quitté Netflix.

Tout d'abord, parce que Netflix c'est surtout des séries et je n'aime pas les séries.

Lorsque j'étais adolescent, j'avais adoré le premier feuilleton télévisé : «Le temps des copains ». On ne disait pas « séries » dans les années soixante.

En revanche, j'ai abandonné les feuilletons télévisés avec ceux qui ont suivi : Janique aimée, Belle et Sébastien, etc. Parce que, déjà, je me sentais manipulé par ces feuilletons, et j'ai toujours détesté être manipulé.

Évidemment, cela ne s'est pas arrangé avec les séries de Netflix aujourd'hui.

La manipulation s'avère tellement efficace qu'elle a provoqué ce qu'on appelle le « binge watching », c'est à dire l'addiction totale à ce type de média, l'impossibilité d'arrêter de regarder une série avant le dernier épisode.

Entre parenthèses, on ne s'étonnera que les grands amateurs de série, qui sont très nombreux, soient maintenant des proies faciles pour les bonimenteurs de la politique, comme Macron, et beaucoup d'autres.

En dehors de la manipulation, je déteste la plupart des sujets de séries de Netflix qui, pour la plupart, tournent autour :
  • de la drogue,
  • de la violence,
  • du sexe (et pourtant je n'ai rien contre le sexe, mais la façon dont Netflix le traite ne m'intéresse absolument pas),
  • des zombies, loups-garous et autres morts-vivants,
  • et des super héros.

Âge mental : 13 ans, et pas net, en plus.

Il en va de même pour les films de Netfix qui relèvent, à quelques exceptions près, d'un cinéma qui n'a rien d'un art, mais tout d'une arme de lobotomisation massive.

Il m'est arrivé d'y succomber dans les débuts, mais cela n'a pas duré longtemps. Je suis très vite devenu allergique à ce média.

Comme je suis allergique à Macron.

Sauf qu'avec Macron, il n'y a jamais eu de période d'essai : le rejet a été immédiat, total et définitif.

Concernant cette dernière offre, réduite car s'appuyant sur la publicité (que je déteste également pour exactement les mêmes raisons), mais, au rabais, comme vous le démontrera cet article de Presse-Citron, que je partage volontiers, en y ajoutant évidemment mon petit grain de sel.

Ce qui est précisément la raison essentielle d'un blog personnel comme le mien : partager son avis sur les sujets qui « font le buzz» comme on dit aujourd'hui.

Même si je suis largement minoritaire sur certains sujets 😏.

N.B
J'ai essayé beaucoup de plateformes et la seule à laquelle je reste abonné est Molotov.Tv, qui me donne accès :

En replay, à certaines émissions de TV de qualité. Je ne regarde plus la télé en direct depuis des années, mais il y en a ! Il y a aussi des évènements sportifs intéressants, comme Roland Garros. Mais, pas la coupe du monde de foot au Quatar ! Que je ne regarderai pas, comme beaucoup, j'espère.

Et, surtout, à la formule Ciné+ qui propose de très nombreux films, pas récents, mais souvent de qualité, pour seulement 10 euros par mois.

Cela suffit largement à mon bonheur les soirs où je n'écoute pas de la musique, ou un podcast, ou (je vous en parlerai bientôt) un livre audio. Je viens d'écouter les trois volumes de Vernon Subutex, en quatre jours ! Pour 24 euros seulement, alors qu'un seul volume, broché à la FNAC, coûte 30 euros. Choisissez votre camp, camarades !

Le lien vers l'article de Presse-Citron




Mardi 18 Octobre 2022

Lu 111 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires