WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'Etat compte ses sous ; nous comptons nos morts» [N.C]



Macron, l'unijambiste

A la suite de la révolte des gilets jaunes, il était question que Macron dans l'acte 2 de son mandat allait se servir un peu plus de sa jambe gauche, lui qui s'est fait élire en prétendant être « en même temps » de droite et de gauche.



Macron, l'unijambiste
Pourtant, c'est le contraire qui s'est produit : Macron ayant perdu toute crédibilité à gauche, va s'efforcer, jusqu'à la fin de son mandat, de faire plaisir à son électorat de droite. En laissant définitivement de côté là fable du, « en même temps » qui agace prodigieusement cet électorat.

Ce qui explique sa détermination de ne pas céder aux grévistes. S'il perd le soutien de l'électorat de droite, il ne restera plus personne pour le soutenir. Tant il est vrai qu'en politique le « en même temps » n'existe pas. Ils ont déjà bien du mal à assumer leur « premier temps » alors deux temps en même temps, et synchronisés en plus, c'est mission impossible 😏

Les "spécialistes" de la politique le placent désormais au centre droit de la politique française. Personnellement je dirais que ce qui reste de la gauche est le centre droit, et que Macron serait plutôt franchement du côté droit. Juste avant le Front National. Voire dans le même temps (?)

Tout ceci pour dire que Macron ne va pas céder, et que si les grévistes cèdent (45 jours de grève, soit un mois et demi de retenue sur le salaire, après les fêtes, c'est dur) ce sera pour repartir de plus belle à la prochaine occasion. C'est à dire très bientôt, car Macron est un fanatique des réformes. Il faut dire que ceux qui le soutiennent sont insatiables.

En revanche,il y a une chose qui se passe dans l'opinion publique et qui devrait inquiéter franchement Macron. A savoir que beaucoup désormais ne réclament pas seulement l'abandon du projet de réforme, mais le départ de Macron. Car ils ont bien compris que le problème de la France en ce moment, c'est Macron. Enlevez Macron, et l'horizon pourra peut-être s'éclaircir. Laissez Macron, et c'est la cata assurée jusqu'à la fin de son mandat.

De plus, Macron ne pourra pas combattre Le Pen en disant, comme il l'a fait la première fois : ce sera moi ou le chaos !

Puisque les Français ont pu constater qu'avec lui, c'est déjà le chaos, depuis quasiment le début de son mandat. Il est à la moitié de son mandat et il a provoqué l'an dernier le mouvement des gilets jaunes, exceptionnel dans notre pays. Et cette année, la plus grande grève de l'histoire de France moderne.

Avec ce lourd passé derrière lui, et il peut encore mieux faire dans les 30 mois qui lui restent, personnellement je pense que Marine Le Pen aura cette fois les meilleures chances d'être élue. Car ce ne sera plus bonnet blanc et blanc bonnet ,mais bonnet blanc contre bonnet blanc.

Avec un gros avantage pour l'outsider : elle, on s'en doute un peu mais objectivement, on ne sait pas de quoi elle est capable. Lui, on aura déjà reçu pendant cinq ans ! Les Français ont très bien compris de quoi cet homme est capable.

La preuve =, dans les sondages, il retombe chaque fois à son vrai niveau : 20 à 25% d'opinions favorables. Comme Le Pen !

Ce qu'Hollande a failli faire, Macron va le réussir : contribuer par ses errements à faciliter la première accession du F.N au pouvoir en France. Bonjour les dégâts !

Lundi 20 Janvier 2020

Lu 263 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires