WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Macron étant plus dangereux pour la démocratie que Le Pen, je voterai Le Pen au deuxième tour

Ceux qui fréquentent ce site depuis des années seront sans doute surpris, car ils savent bien que je suis à mille lieues de l'extrême droite. Je m'explique dans cet article



Macron étant plus dangereux pour la démocratie que Le Pen, je voterai Le Pen au deuxième tour


"Emmerder les non-vaccinés', je l'ai dit de manière affectueuse", assure Emmanuel Macron". Si ce n'est pas se foutre de la gueule du monde !

"Je n'exclus pas de "bouger" sur les retraites"a-t-il également déclaré.
Évidemment ! les retraités constituent une part non négligeable de son électorat. Il a déjà "promis" ce qu'il avait toujours refusé de faire depuis son arrivée au pouvoir : indexer les retraites sur le coût de la vie. Ce qui était le cas, je le rappelle, avant que l'ultralibéralisme ne sévisse.

Macron ose tout, c'est à cela qu'on le reconnaît et continue de plus belle à prendre les Français pour des veaux.

En ce qui me concerne, je voterai peut-être Le Pen, en fonction de ce qui va se passer avant le deuxième tour.

En effet, je considère, pour l'avoir observé attentivement depuis cinq ans, que Macron est plus dangereux pour la France et les Français que Le Pen.

D'autant plus qu'il a maintenant toutes les clés du pouvoir en main. Dès qu'i sera élu, il fera exactement ce qu'i voudra. Et, si l'on n'est pas content, il enverra sa police. Tous les samedis, comme il le fait régulièrement.

Le Pen, en revanche, devra tenir ses promesses en matière sociale, au début de son mandat. Je sais ce que valent en général les promesses des politiciens, mais dans la situation où elle se trouvera si elle est élue elle ne pourra pas se déjuger aux yeux de ses électeurs. Et, le temps qu'elle prenne ses marques, avec une administration résolument hostile et une majorité fragile à l'Assemblée nationale (si elle arrive à l'obtenir, ce qui ne sera pas évident) nous aurons le temps de voir venir.

Macron, au contraire, oubliera aussitôt ses promesses, comme il l'a fait en 2017.

Avec lui, les révoltes risquent fort de se transformer en révolution et c'est la cata assurée pendant cinq ans.

Le Pen, à l'inverse, n'aura pas les moyens d'oublier ses promesses et sera occupée, au début de son mandat, à bien d'autres choses qu'à "emmerder" les Français.

Enfin, nos institutions sont assez solides pour supporter une telle transition.

Avec Macron, c'est déjà la "démocrature" c'est-à-dire une démocratie pour le moins autoritaire. Il ne fait aucun doute qu'il accentuera encore, s'il est réélu, ses dérives antidémocratiques.

Avec Le Pen, ce sera sans doute le désordre, au moins dans un premier temps, mais un désordre dans le cadre d'institutions républicaines qu'elle ne sera pas en mesure de cadenasser à son profit, comme l'a fait Macron depuis cinq ans.

En effet, Le Pen n'a pas comme Macron les clés du Conseil constitutionnel et du Conseil d'État. Avec elle au pouvoir, la démocratie aura beaucoup plus l'occasion de faire entendre sa voix qu'avec Macron. Qui l'étouffe sans relâche depuis cinq ans.

C'est pour toutes ces raisons et compte tenu de ce que Macron a effectivement a fait depuis cinq ans à la France et aux Français, que je considère, paradoxalement, je vous l'accorde, que Macron est plus dangereux pour la démocratie que Le Pen.

En conséquence, puisque désormais les élections nous obligent systématiquement à voter utile, et parce que Macron, comme ses prédécesseurs, n'a cessé de faire en sorte que l'on n'ait le choix qu'entre lui et l'extrême droite, j'irai au bout du vote utile en votant pour la candidate R.N.

Macron et ses soutiens, de plus en plus nombreux, vont hurler comme ils le font chaque fois, à la défense de la démocratie face à l'extrémisme de droite.

Je vous le dis comme je le pense. Quand on voit ce que Macron a fait en matière de démocratie notamment, on ne peut que penser que Le Pen, dans les conditions dans lesquelles elle va être élue, ne pourra faire pire. Elle pourrait même mieux faire car, si elle veut parvenir au terme de son mandat, elle sera obligée, contrairement à Macron qui s'assoira dessus comme à son habitude, de respecter ses promesses électorales.

De plus, le R.N n'ayant jamais été au pouvoir, elle va évoluer constamment en milieu hostile. Sa seule possibilité pour se maintenir au pouvoir sera de respecter les institutions républicaines et les Français.

Ce que Macron n'a jamais fait. Dès le début de son mandat, il n'a eu qu'une obsession, s'emparer de toutes les clés du pouvoir. Qu'il détient désormais :
  • le Conseil constitutionnel et le Conseil d'État, ne l'ont pratiquement jamais contrarié et surtout pas sur ses principaux "projets"
  • l'Assemblée nationale n'est plus qu'une chambre d'(enregistrement
  • L'armée : il a commencé par virer le général en chef qui ne pensait pas comme lui
  • La police : elle est dirigée par Darmanin dont les tendances d'extrême droite ne sont un secret pour personne. Et surtout pas pour les policiers.
  • La justice : Il a mis à sa tête le meilleur avocat de France, lequel a voulu en profiter pour régler ses comptes avec certains magistrats, ce qui lui vaut une mise en examen. Et, par rapport à Macron, juste le droit de filer très doux.
  • Last but not least :tous les médias importants qui, par l'intermédiaire de leurs patrons milliardaires, grands amis de Macron, lui sont entièrement dévoués

Avec tous ces atouts d'ores et déjà dans sa main, je frémis à l'idée de ce qu'il va pouvoir faire durant encore cinq ans.

Avant que Marine Le Pen arrive à accomplir le dixième de ce que Macron a fait en matière de cadenassage de tous les pouvoirs, les poules auront des dents, comme disait les anciens.

En tout état de cause je pense que les démocraties vont toutes devenir très autoritaires dans le futur, compte tenu de ce qui menace la planète et de l'impréparation dans laquelle nous sommes pour affronter ces dangers. on l'a vu avec la crise sanitaire.

Comme je l'ai déjà expliqué ici les gouvernants alertés depuis les années 70, n'ont en général et en particulier la France, rien fait de sérieux en matière de transition écologique. Le G.I.E.C, dans son dernier rapport, affirme que l'on peut encore sauver l'humanité si l'on agit de façon drastique dans les trois ans à venir. Pendant cinq ans, en France, nous aurons Macron ou Le Pen. Autant dire qu'en ce qui concerne la France rien de sérieux ne se fera, dans ce domaine et ailleurs, durant cette période.

il sera plus facile de combattre l'extrême droite au pouvoir, car on se méfie d'elle depuis toujours et la moindre de ces atteintes à l'État de droit sera immédiatement combattue et condamnée.

Avec Macron on a pu voir comment dans une démocratie, on peut prendre légalement et sans trop de résistance, la totalité des pouvoirs et en faire absolument ce que l'on veut. Sans pouvoir rien faire puisque les autorités suprêmes garantes de l'État de droit sont à la botte du chef de l'État.

Et, surtout, sans que la majorité de Français, s'en soit rendu compte.

La majorité n'a pas encore compris que le problème avec Macron ce n'est pas seulement qu'il a passé son quinquennat à insulter les Français. Le vrai problème, c'est qu'il a pris en mains tous les pouvoirs en profitant, par exemple des attentats terroristes et de la crise sanitaire. Il a fait voter des lois d'exception qui devaient être temporaires, mais ont été inscrites dans la législation. Sans que le Conseil constitutionnel ou le Conseil d'État y trouvent à redire. Ce qui est scandaleux et prouve que ces institutions ne sont plus indépendantes.

À tous les postes clefs, dans l'administration, dans la police, dans les journaux, il a placé inlassablement des personnes à sa botte.

Cet homme tient désormais la France dans sa main. Il ne tient aucun compte maintenant (les gilets jaunes lui ont servi de leçon) des manifestations. Au contraire, il envoie régulièrement sa police, matraquer et gazer des manifestants notoirement pacifiques.

Dorénavant les Français ont peur d'aller manifester, ce qui était le but poursuivi.

Il a tellement de pouvoirs et les Français sont tellement terrorisés après deux ans de Covid et maintenant la guerre en Europe que s'il le voulait, et je suis sûr qu'il en rêve, il pourrait instaurer sans problème une dictature en France.

C'est déjà le cas en grande partie, mais il reste encore des fonctionnaires, des militaires et des magistrats importants qui ne sont pas encore à sa botte. De plus, à mesure qu'il a plus de pouvoirs, il devient de plus en plus allergique à toute contestation.

Enfin, comme je le répète depuis son élection, c'est un psychopathe qui pourrait devenir à tout moment dangereux pour le pays.

Pour toutes ces raisons je suis convaincu que Macron, de nouveau au pouvoir pour cinq ans, sera beaucoup plus dangereux pour notre pays que Le Pen qui elle, n'aura aucun pouvoir après son élection et devra batailler pendant cinq ans juste pour assurer les devoirs de sa charge.

Enfin pour ceux qui s'inquiéteraient de possibles réactions violentes de la part de l'ultra gauche, susceptible, parait-il, de mettre la France à feu et à sang, je rappelle que la police et l'armée comptent plus de sympathisants du R.N que d'idolâtres de la révolution, qui seront rapidement calmés. Grâce à Macron les forces de police de ce pays ont fait beaucoup de progrès en matière de répression, il n'y a pas lieu de s'inquiéter de ce côté-là.

Même si certains ne manquent pas d'affoler les citoyens de base avec la menace effroyable que constituerait le R.N de Marine Le Pen au pouvoir.

Bien sûr, que l'arrivée au pouvoir de ce parti ne manquera pas de provoquer des remous importants mais, à mon sens, ces risques ne sont rien à côté de ce que Macron a déjà fait depuis cinq ans, et ne manquera pas de continuer de faire à notre pays :

  • Allongement de l'âge de la retraite ; il l'a déjà annoncé,
  • pillage et démantèlement de la Sécurité sociale
  • poursuite du démantèlement de l'hôpital public : le but étant à terme de privatiser totalement la santé,
  • poursuite du démantèlement de l'État Providence qui coute "un pognon de dingue",
  • poursuite du démantèlement de l'aide au chômage : le but est de demander aux chômeurs de travailler là où l'on aura besoin de main d'œuvre, et pour des clopinettes
  • poursuite du démantèlement de l'éducation ; remplacer les enseignants, trop indociles, par des chargés de travaux pratiques sur Internet.
  • supprimer le statut de la fonction publique qui permet encore aux fonctionnaires honnêtes de résister aux pressions et aux ordres d'une hiérarchie triée sur le volet.
  • Diminuer encore le nombre de fonctionnaires en suivant les "recommandations" de McKinsey et Cie.

J'en oublie certainement, je ne suis pas consultant chez McKinsey, mais il y a certainement encore beaucoup à faire pour faire taire les voix discordantes et continuer d'engraisser les cabinets de conseil, grands amis de Macron.

Comme le montre une vidéo du site "Décoder l'éco" dont je vous parlerai très prchainement ils ont déjà fait beaucoup plus de dégâts que l'on pense dans ce domaine et peuvent encore en faire beaucoup, et longtemps si Macron reste au pouvoir.

Comme toujours, pour ce deuxième tour, c'est vous qui voyez. Mais, si Macron est finalement élu, vous n'aurez même pas le droit de vous plaindre pendant les cinq années qui vont suivre. Ce sera tout à fait légal.

Et, moi, je dirais, paraphrasant Chirac : Putain ! Dix ans de Macron !

Et, peut-être plus, car je suis persuadé que Macron, au terme de son deuxième mandat, en redemandera encore. Et, qui pourra l'empêcher de faire voter une loi dans ce sens ?





Mercredi 13 Avril 2022

Lu 186 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires