WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Macron : cinq années de " République exemplaire"

Comme candidat, il avait promis « une République exemplaire ». Avait exigé la probité. Avait assuré que les ministres mis en examen devraient démissionner. Avait annoncé qu’une condamnation pénale empêcherait de se présenter. Avait certifié que la Cour de justice de la République serait supprimée.



Macron : cinq années de " République exemplaire"
Non seulement rien de tout cela n’a été respecté, mais une trentaine de ses proches (ministres, députés, membres de son cabinet) ont été touchés pendant le quinquennat par des affaires en tous genres.



N.D.L.R : Comme à son habitude, et ainsi que je le rappelle très souvent ici, il a fait, durant cinq ans, tout le contraire de ce qu'il avait promis.

Trente ministres ou secrétaires d'État compromis ou condamnés, c'est énorme. À titre de comparaison, le gouvernement actuel compte 43 membres, secrétaires d'État compris.

Macron a explosé tous les records en cette matière.

En dehors des dictatures et des républiques bananières très peu de pays peuvent présentement déplorer une telle absence de probité au plus haut niveau de l'État.

Vous noterez que cette liste comporte les noms de certains ministres ou secrétaires d'État parmi les plus importants, dont :

Le numéro 2 de l'Élysée (et de France) : Alexis Kohler. Macron ne fait rien sans lui et beaucoup de textes ou de décisions publiques ont été écrits par lui, depuis cinq ans. Il est plus influent que tous les ministres, qui ne peuvent rien faire sans son accord préalable. Macron est intervenu directement pour le défendre auprès des autorités judiciaires, ce qui est absolument contraire à la séparation des pouvoirs.

Par moins de deux ministres de la Justice, poste prestigieux, mais pour le moins périlleux avec un président comme Macron, très "jupitérien", mais dans ce domaine seulement. Pour le reste, il marche plutôt "à la godille".

Deux présidents de l'Assemblée nationale, quatrième personnages de l'État

Deux ministres de l'Intérieur, excusez du peu, le ministre de l'Intérieur étant le ministre le plus important.

Je vous laisse vous rafraichir la mémoire avec la suite de la liste établie par Mediapart.

Mediapart, que ceux qui respectent encore l'idéal républicain peuvent remercier, car s'il n'existait pas, malgré les innombrables bâtons que Macron et sa suite jettent dans ses roues, ce nombre incroyable de "compromis" dans les gouvernements successifs de Macron aurait pu être oublié.

Tant il est vrai qu'au cours de ce quinquennat l'actualité a été particulièrement riche et que de nos jours, un clou chasse très rapidement l'autre.

En conclusion, au lieu d'une "république exemplaire" nous devons déplorer une avalanche de casseroles. Au plus haut sommet de l'État. Sans parler de toutes celles que Macron qui, on l'a vu avec l'affaire Kohler n'hésite pas à intervenir personnellement, a pu faire avorter dans l'œuf.

S'il est réélu, il fera mieux, c'est sûr.

Lire ici 'article de Mediapart


Jeudi 7 Avril 2022

Lu 161 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires