WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



"Les effets des champs électromagnétiques sur notre santé sont démontrés", écrivent quatre scientifiques.

Les risques: "maladie dégénérative du système nerveux, voire certains cancers". Un article du Novelobs du 23 mars 2009



"Les effets des champs électromagnétiques sur notre santé sont démontrés", écrivent quatre scientifiques.
Les technologies sans fil et les champs électromagnétiques pulsés sont accusés d'avoir des conséquences sur la santé, même si le débat scientifique reste ouvert (Sipa)

Un groupe de scientifiques souligne lundi 23 mars les dangers des champs électromagnétiques, et notamment de la technologie pour les téléphones sans fil.

"Les effets des champs électromagnétiques sur notre santé sont démontrés par l'observation clinique de très nombreuses investigations toxicologiques et biologiques et certaines études épidémiologiques", soulignent quatre professeurs, dans une déclaration publiée à l'occasion d'un colloque au Sénat sur l'enjeu sanitaire des technologies sans fil.

Cette déclaration réunit l'Allemand Franz Adlkofer, coordinateur du projet de recherche européen Reflex (12 équipes dans 7 états membres), le Français Dominique Belpomme (cancérologue), ainsi que les Suédois Lennart Hardell (cancérologue) et Olle Johansson (département de neurosciences du Karolinska Institute).

"Un nombre croissant de malades"

Ces scientifiques pointent "un nombre croissant de malades devenus intolérants aux champs électromagnétiques". "On ne peut exclure chez eux l'évolution vers une maladie dégénérative du système nerveux, voire certains cancers", écrivent-ils. Pour eux, cette intolérance pourrait "être à l'origine d'un problème de santé publique majeur" et il y a urgence à appliquer le principe de précaution.

Les technologies sans fil et les champs électromagnétiques pulsés sont accusés régulièrement d'avoir des conséquences sur la santé, même si le débat scientifique reste ouvert sur le sujet.

Les Français veulent davantage de régulation

L'opinion publique française réclame une plus grande régulation. 80% des personnes interrogées sont favorables (45% tout à fait, 35% plutôt) à ce que le gouvernement réglemente davantage le développement des antennes relais, selon une enquête BVA réalisée à l'initiative des associations Agir pour l'environnement et Priartem.
16% n'y sont pas favorables (pas du tout 8%, plutôt pas 8%), et 4% ne se prononcent pas (sur 1001 personnes interrogées par téléphone les 13/14 mars selon la méthode des quotas).
La France, commentent les associations, dispose d'une réglementation "particulièrement laxiste" avec des normes d'exposition maximales plus élevées que nombre de pays européens.

Principe de précaution

Elles demandent l'application du principe de précaution et une baisse "très significative" des valeurs d'exposition maximales aux champs électromagnétiques des antennes relais, "comme le réclame le Parlement européen".

Les seuils d'exposition sont fixés en France à 41, 58 ou 61 volts par mètre selon les fréquences (900 MHz, 1.800 MHz ou 2.100 MHz). Les associations réclament que la valeur d'exposition chronique soit fixée à 0,6 V/m.

Une table ronde sur les effets potentiels des téléphones mobiles et des antennes relais sur la santé sera organisée par le ministère de la Santé le 23 avril, à la demande du Premier ministre.

SOURCE : NOUVELOBS

Mon témoignage :

J'ai eu longtemps un problème d'électro sensibilité, à savoir que j'avais des maux de tête très fréquents depuis quelques mois, alors que je n'ai jamais souffert de migraine de ma vie.

Etant plutôt branché j'ai immédiatement commencé à débrancher successivement toutes mes sources de rayonnements dans mon appartement.

Après de nombreux tâtonnements j'ai découvert qu'en débranchant définitivement le téléphone sans fil DECT (Philips) qui était sur mon bureau, et en débranchant mon four à micro ondes parès chaque usage, je n'ai plus de maux de tête.

Je rappelle les sources de rayonnements électromagnétiques auxquelles nous sommes soumis :

Antennes relais des opérateurs téléphoniques
Téléphones portables
Wifi
Courants Porteurs de Ligne (en circuit non blindé)
Téléphones sans fil (DECT)
Fours à micro onde
Radio réveils non loin de la tête,

J'en oublie certainement.

Personne ne peut nier que les ondes électromagnétiques ont un effet sur le corps humain. Ce qu'on ne connait pas, et pour cause, ce sont les effets à long terme.

Ce qui est inadmissible en la matière c'est que pour des raisons bassement financières on refuse de lancer des études à grande échelle et on réfute à priori toutes les études déjà menées. Je ne parle pas des pressions exercées sur ceux qui osent chercher dans cette direction. Faîtes une recherche sur Internet, vous serez édifiés.

Il est inadmissibile que le principe de précaution ne soit pas appliqué en ce domaine.

Souvenons nous de l'amiante ! Les "scientifiques" s'étaient révélés aux ordres du lobby de l'amiante.

Pour les jeunes enfants il a été reconnu officiellement que les rayonnements pouvaient être dangereux. Et pour les ex-enfants il n'y aurait aucun problème ?

Les malades, eux, existent bel et bien et, pour l'instant, on ne fait rien pour eux, sinon les inciter à déménager ou à couper toutes les sources de rayonnements possibles.

Il est sûr que nous ne sommes pas égaux devant cette maladie. Comme devant toutes les autres. Dans le même environnement certains ne sentiront rien et d'autres seront très affectés. Est ce une raison pour négliger ce problème ?

Extrait de Wikipedia sur la sensibilité electromagnatique : Les symptomes :

Plusieurs auteurs ont analysé les symptômes décrits par des électrosensibles. Dans l’étude de Hillert et ses collègues (2002)8, le symptôme le plus fréquemment cité est la fatigue, suivie de problèmes dermatologiques au visage, de sensations de lourdeur dans la tête, d'irritation des yeux, de nez bouché ou encombré, de maux de tête, de difficultés de concentration, etc. Röösli et ses collègues (2004)9, quant à eux, décrivent en ordre décroissant des troubles du sommeil, des maux de tête, de la nervosité/angoisse, de la fatigue, des difficultés de concentration, du tinnitus, des vertiges, des douleurs dans les membres... Ces auteurs n'observent pas de différences entre les symptômes cités par les hommes et les femmes. Les résultats de Schüz et al. (2006) rejoignent les résultats précédents : le symptôme cité le plus fréquemment est la fatigue, suivie de difficultés de concentration, de troubles du sommeil, de lassitude, de mauvaise humeur, d'inconscience, de maux de tête, de sensations de faiblesse...

Si vous êtes sujet à certains de ces troubles, faîtes comme moi : débranchez vos appareils les uns après les autres et observez vos réactions. Si vous êtes à côté d'une antenne vérifiez si vous souffrez également en vacances. C'est en observant que je n'avais jamais de maux de tête à Madagascar (où je vais souvent en vacances) que j'ai commencé à cerner mon problème.

Pour le téléphone je n'ai pas de souci ; je téléphone très peu. Il est conseillé pour les accros au téléphone d'utiliser une oreillette ou un kit main libre, afin d'éviter le contact prolongé avec la source de rayonnement.

Le Cpl pourrait remplacer efficacement le Wifi dans une maison mais il faudrait que les circuits soient blindés. Ce qui est rarement le cas.

Pour le Wifi j'ai rebranché mon installation depuis 3 semaines, afin de pouvoir utiliser mon Iphone dans ma maison, et je n'ai toujours pas de maux de tête.

Mardi 24 Mars 2009

Lu 4020 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique