WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Le vol du condor...

…est très beau, mais on ignore qu'il peut parfois s'avérer très dangereux pour ceux qui sont dessous. Pour preuve ce fait très insolite que m‘a rapporté mon ami Guy, qui habite l’Uruguay .



Le vol du condor...
Certains ont peur que le ciel leur tombe sur la tête. En Argentine, ce n’est pas le ciel mais ça fait très mal quand même.

Une mort peu commune

Un touriste de la ville de Tunuyán, dans la province de Mendoza, Argentine, est mort lorsqu'il a été touché par un étron, un excrément de condor, déposé à plus de 4500 mètres.

Un événement inhabituel impliquant un condor a été rapporté par les autorités des parcs nationaux de la province argentine de Mendoza, après la mort tragique d'un touriste, qui campait dans la région de Tunuyán:

"Le condor est un oiseau charognard et d'une grande résistance. Il peut manger jusqu'à 5 kilos de charogne en un seul repas, puis jeûner pendant plus de 5 semaines. Ils passent la moitié de leur vie à voler et chient généralement près du nid, mais si la nourriture leur fait du mal, ils le font durant le vol », a déclaré l'un des gardes du parc du parc de La Lombardía .

Les décès dus aux condors sont plus fréquents qu'on pourrait le croire. Pas tellement ici, car la faible densité de population dans cette zone affecte directement la probabilité.

Mais au Chili, en 2017, il y eu au moins 7 cas causés par un seul oiseau, qui avait un problème gastrique et lâchait de la merde depuis 4000 mètres, des étrons congelés de 2,5 kilogrammes en moyenne.

À cette époque, le personnel de l'armée de l'air chilienne a utilisé un avion de chasse pour abattre l'oiseau qui avait semé la panique parmi les habitants de la ville a commenté un expert de ce genre d'événements.

Du Secrétariat du Tourisme de Mendoza, ils ont annoncé qu'il s'agissait d'un « événement isolé » et que ceux qui souhaitent visiter la Province ne devraient pas avoir peur de ce type d'événement: « Tous les touristes qui souhaitent visiter la province ne seront pas exposés à ce genre d'événements, totalement isolés et nous les attendons avec les dangers traditionnels qu'offre la province, comme les tremblements de terre, l'empoisonnement aux vins frelatés, les canaux d'irrigation et, bien sûr, les « lasherinos » (habitants de cette région)», a-t-il publié sur son site Internet.

N.D.L.R

La mort est souvent stupide, mais celle-là l’est particulièrement. Comme dit Guy, on imagine déjà la veuve expliquer cela à l'assurance vie de son époux. En tous cas, à Mendoza, ils ont un responsable du tourisme qui ne manque pas d'humour.

Vendredi 29 Janvier 2021

Lu 794 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires