WEB SIDE STORIES

« C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches» [Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)]



Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total !

Ce sont les mêmes qui viennent d'augmenter copieusement les prix des carburants, soi-disant pour des raisons écologiques.



Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total !
Et ce n'est qu'un début. L'écologie est tellement mal en point qu'il est facile de lui faire des enfants dans le dos.

C'est sûr qu'avec Total et son huile de palme : they are going to "make our planet great again".

Macron, qui aurait tant voulu laisser une trace dans l'histoire, avait l'occasion d'être le premier président à véritablement enclencher la transition écologique.

Malheureusement, pour notre pays et pour la planète, il n'est qu'un" gaulois réfractaire" comme les autres.

A son (piteux) départ on pourra le gratifier de la même épitaphe que François Hollande : "Un couteau sans lame dont il manquerait le manche" Georg Christoph Lichtenberg.

Lien vers l'article du Nouveau Paradigme

N.D.L.R

J'ai habité sept années en Thaïlande, dans les îles de Ko Samui, puis Ko Phangan.

J'ai pu observer chaque années les dégâts de la déforestation pratiquée à outrance en Indonésie pour laisser la place à la culture de l'huile de palme.

Chaque année en effet, au moment où en Indonésie on procède aux feux de forêts, qui sont de plus des feux de tourbe, les îles de Ko Samui et Koh Phangan, et tout le sud-est asiatique en général étaient (et doivent être toujours) régulièrement envahies par des brumes sèches, très nocives pour les poumons des enfants et des gens âges.

Dans le silence le plus complet des autorités thaïlandaises. Et pour cause : la Thaïlande est un des principaux producteurs mondial d'huile de palme et la Malaisie voisine en est le premier producteur mondial.

C'est une des raisons qui m'ont poussé à quitter ce pays. Habiter ces îles magnifiques par ailleurs et constater des taux de pollution officiels plus élevés qu'à Paris ne m'était plus supportable.

Ajouté à la cherté croissante de la vie (qui a triplé entre mon arrivée et mon départ de Thaïlande) et à la situation politique de ce pays (monarchie pas éclairée du tout + dictature militaire) il était temps pour moi de changer d'air et d'émigrer vers la Crète. Bien m'en a pris !

Vendredi 26 Octobre 2018

Lu 163 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement