WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



La retraite à 72 ans ?

Le gouvernement propose de passer le nombre d'annuités pour la retraite à 41 ans.

En face, les syndicats sont divisés. Donc cette réforme va passer comme un lettre à la poste.



La retraite à 72 ans ?
En pratique cela veut dite qu'un jeune qui arrivera sur le marché du travail entre 25 et trente ans, devra travailler jusqu'à 66 ou 71 ans ! Comme le chiffre de 41 a toutes les chances d'être encore augmenté dans les prochaines années cela signifie que beaucoup de français ne prendront pas leur retraite avant, disons 72 ans en moyenne. Et je suis optimiste, car l'objectif des princes qui nous gouvernent ne doit être pas loin de 75 ans.

15 ans de gagnés pour la Sécu par rapport à la retraite à 60 ans voilà une affaire qu'elle est bonne pour l'Etat néo-libéral et surtout ses actionnaires. Si vous prenez en compte (discrètement quand même) la malbouffe, la pollution et le stress au travail il y a de bonnes chances pour que d'ici une vingtaine d'années les régimes de retraite croulent sous les bénéfices. Contrairement à tout ce que l'on veut faire croire en la matière.

Ces perspectives ne semblent pas émouvoir outre mesure la population de ce pays.

Dans ce cas permettez à un jeune et heureux retraité de vous dire que vous ne savez pas ce que vous perdez. Dans le monde de merde dans lequel nous vivons, la retraite, en bonne santé et dans des conditions financières acceptables, c'est à mon avis le meilleur moment de la vie.

Personnellement je n'ai jamais été aussi heureux que depuis que je suis à la retraite. Etant de plus célibataire, après voir été deux fois marié avec 2 fois 2 enfants, je suis véritablement libre comme l'air. Ce que j'apprécie tous les jours en me rasant, croyez le bien. Entre mon site Internet, qui me prend pas mal de temps, mais j'adore ça, et le sport (marche 6 à 8 kms par jour et salle de gym ) je ne m'ennuie pas une seconde. Et pourtant je me lève à 5h30 tous les matins et je me couche rarement avant 23 heures.

Si on ajoute à cela un voyage tous les trois mois, généralement vers Madagascar, je vous prie de croire que je ne regrette jamais de ne plus faire partie des "actifs"

Comprenez moi bien, si je dis cela ce n'est évidemment pas pour faire enrager ceux qui travaillent encore, c'est pour leur faire comprendre que dans la vie de merde que connaissent la plupart des actifs de nos jours la retraite ce n'est pas, comme on veut vous le faire croire, une mise au rancart, c'est bien au contraire comme les vacances, mais jusqu'à la mort !

Bien sûr il y a des gens qui s'ennuient en vacances, qui ne savent pas quoi faire quand ils ne travaillent pas, qui sont perdus quand ils n'ont personne à commander, et qui ont tout investi dans leur métier. A ceux là je dis, mais ils le savent déjà : travaillez le plus longtemps possible, car pour vous la retraite, c'est la mort.

Bien sûr, il y a des gens qui ne sont pas heureux en ménage et qui appréhendent, à juste titre, la retraite. Il y a des gens qui ne sont pas doués pour le bonheur. Essentiellement parce qu'il sont incapables de prendre leur destinée en mains. Beaucoup des gens mariés m'envient,ouvertement ou secrètement, mais ils avouent eux même être incapables de vivre seuls. Le bonheur d'être seul, quand on le veut et comme on le veut, cela s'apprend mais ça peut être parfois très douloureux.

Bien sûr, il y a des français de France qui jalousent ma retraite dorée de fonctionnaire à la Réunion mais beaucoup d'entre eux auraient été incapables de quitter la France, leur famille, leurs amis pour vivre la plus grande partie de leur vie dans des pays qui quoi, qu'on en dise, ne sont pas la France, tout en étant français à part entière.

Je signale aux passage que la bonification Outre Mer et les avantages de la retraite subséquents (12 mois =15 mois) qui devaient être supprimés (pour les nouveaux) au 1/1/2008 n'ont, que je sache, pas été modifiés à ce jour. Cela se saurait. Rien ne s'oppose donc (comme on dit dans la fonction publique, qui je le rappelle, à tout de même inventé la langue de bois) à ce qu'un fonctionnaire français ayant effectué toute sa carrière en France vienne passer sa retraite à la Réunion (40% de bonification) ou en Nouvelle Calédonie (75%) ou en Polynésie française (100% aux Marquises)

Il faudra quand même bien se renseigner avant, et surveiller de très près M. Arthuis, grand pourfendeur des avantages Outre Mer devant le Parlement. N'oublions pas toutefois que nombre de hauts fonctionnaires (du genre TPG ou magistrats divers, pas du menu fretin) dotés de carnets d'adresses conséquents, n'ignorent rien de ces avantages ultra-marins (auxquels il convient d'ajouter la non négligeable défiscalisation) et feront tout (et ils peuvent beaucoup) pour conserver, ou profiter dans un futur proche, de ces avantages.

Dans la vie il faut savoir ce que l'on veut. Personnellement j'ai exercé pendant 30 ans un métier qui ne me plaisait pas du tout ; gestionnaire comptable dans l'éducation nationale. Lorsque je m'en suis rendu compte, après 4 ans d'ancienneté, j'ai demandé et obtenu les Antilles où j'ai travaillé 15 ans. Et il est bien vrai, comme le chantait le grand Charles, que la misère est moins dure à supporter au soleil.

Comme mon métier ne m'amusait pas outre mesure je me suis lancé, dans les années 80, dans l'informatique avec pour ambition de faire en 4 heures ce que mes collègues faisaient en 8. Après quelques années de dur labeur (pas évident de se mettre en 4 et pas de hot line à Saint Martin dans ces années là) je suis parvenu à mon objectif, ce qui m'a permis de tenir le coup jusqu'à mes 60 ans. Les 4 heures "épargnées" me permettant de parfaire mes connaissances en informatique, et je dois le dire de participer activement à la mise en place des nouvelles technologies dans les établissements où j'ai sévi. Croyez-moi ce fut du boulot car, je ne pense pas que cela ait changé depuis, je peux vous dire qu'il n'y a rien de plus incompatible que l'administration et l'informatique moderne. En effet, si les choses ont changé dans le privé en ce qui concerne les modes de management, dans l'unique but d'améliorer la productivité il faut bien le dire, dans l'administration en général et les établissements scolaires du second degré en particulier, si les outils informatiques se sont développés, comme ailleurs mais moins vite, on en est resté, dans les mentalités, à l'époque de Courteline. Ce qui ne nous rajeunit pas.

Concernant ma santé, éclatante jusqu'à ce jour ; à la Réunion on me donne 10 ans de moins ( et à Mada vingt ans, mais cela peut changer demain) si je n'avais pas décidé d'arrêter de fumer et de boire il y a 15 ans, au jour d'aujourd'hui je serais mort ou en piteux état, ce qui pour moi reviendrait au même. En effet, j'ai fumé de l'âge de 15 ans jusqu'à 45 ans, jusqu'à 2 paquets par jour dans les dernières années. Et mon séjour de 15 années à Saint Barth et Saint Martin, îles duty free où l'alcool coulait à flots pour pas cher (10 francs soit 1 dollar à l'époque pour une bouteille de Ricard) n'a pas du arranger mon foie et mes artères. Je ne fume plus du tout depuis 15 ans et il n'y a pas une goutte d'alcool chez moi, à l'exception du vin que je conserve tant que mon taux de cholestérol me le permet. Tous les soirs ou presque je fais 6 à 8 kilomètres à pied pour aller me chercher une bière pour mon apéritif du soir.

Concernant ma vie sentimentale j'ai fini par m'apercevoir, après 2 mariages et 4 enfants, que je n'étais pas fait du tout pour la vie de couple. Vivant seul depuis 12 ans je peux vous confirmer que pour moi, à l'expérience, il n'y a pas photo. La solitude me sied comme le deuil à Electre. Et la retraite en célibataire, je peux vous le dire, c'est le pied tous les jours. Lorsque j'aurais le temps j'écrirais d'ailleurs plus longuement sur le célibat et tous ses avantages, pour ceux qui sont capables de bien le vivre. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde, c'est évident. Je comprends parfaitement, si je ne les envie pas, ceux qui adorent la vie de famille, leur femme, leurs enfants. Le problème c'est que lorsqu'on fait ce choix de vie on n'est plus tout seul à décider de sa propre vie. Et personnellement je n'aimerais pas cela du tout.

Comme disait l'autre, des goûts et des couleurs on ne peut discuter. Mais comme j'aime à le rajouter ; le problème c'est que toute la vie tourne autour des goûts et des couleurs. Alors si vous m'en croyez, apprenez d'abord à vous connaître, à savoir ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas, et construisez votre vie en conséquence. Vous pourrez alors, comme disait le poète, cueillir à pleines mains les roses de la vie. Et laisser les épines à ceux qui les vendent, ou à ceux qui ne veulent pas les voir.

Pour commencer révoltez vous contre ce projet de retraite à 72 ans qui vise tout simplement à vous faire passer, directement et comme au bon vieux temps, de la vie active au cimetière.

Mercredi 2 Avril 2008

Lu 3131 fois


1.Posté par lilo67 le 02/04/2008 16:33
Bonjour,

Justement, pour information, pourriez-vous nous indiquer à combien s'élève en net mensuel votre "retraite dorée" tant qu'à faire dans la sincérité?

(il ne s'agit pas d'une question piège, je vous rassure, mais je pense que cet élément n'aura que plus d'effet pour votre démonstration...)



Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique