WEB SIDE STORIES

«La nature crée des différences, la société en fait des inégalités» [Tahar ben Jelloun]



La grande arnaque

A partir du 15 janvier prochain et pendant trois mois va se tenir le "grand débat" qui, une fois encore, ne sera qu'une grande arnaque.



La grande arnaque
C'est Macron lui-même qui a dévoilé sa propre manœuvre en affirmant, à l'occasion de ses vœux aux Français le 31 décembre, qu'il ne changerait en rien sa politique. Pire, qu'il comptait même "accélérer" son train de réformes.

“En même temps” et à son habitude, Macron va donc lancer le “grand débat” qui est censé susciter dans toute la France des discussions sur des sujets dont on ignore encore la teneur, mais dont on est sûr qu'ils seront sévèrement encadrés.

Il ne sera évidemment pas question de seulement évoquer la politique de Monsieur Macron. Politique qui est pourtant à l'origine du mouvement des gilets jaunes, personne ne pourra le nier.

Monsieur Macron continue de se moquer des Français.

Il nous démontre une fois encore la conception qu'il a des négociations et de la concertation. À savoir :

- j'ai décidé de la politique à mener et je n'en changerai pas,
- mais, j'ai bien compris que certains d'entre vous ont des problèmes et je vous autorise à discuter sur tel et tel sujet.

Sous-entendu : ça pourra peut-être vous faire du bien, mais en tous cas, cela ne pourra pas me faire du mal !

Il faut quand même considérer les Français comme des demeurés pour oser leur proposer un tel marché de dupes.

N'importe quel communicant, digne de ce nom, ne peut manquer d'être effaré par le cynisme éhonté de cette manœuvre grossièrement cousue de fil blanc et digne d'une république bananière.

Bien entendu pendant les trois mois au cours desquels les gilets jaunes sont censés discuter, Macron va en profiter pour faire voter par son armée de zombies parlementaires un maximum de "réformes" à la sauce Macron, c'est-à-dire absolument contraires aux intérêts de ceux qui réclament depuis des mois un changement de politique.

De plus, Mme Jouanno ayant déserté le navire avant même qu'il ne quitte le port, Macron va être obligé de confier la mise en oeuvre de ce débat à ceux qui sont le mieux placés pour connaître son niveau de duplicité, j'ai nommé : les maires de France. Qui ont encore en travers de la gorge le "cadeau" fait par Macron aux Français en privant les communes de leur principale ressource : la taxe d'habitation.

Déléguer à ses pires opposants la gestion d'un débat national, voilà encore une opération de génie. Comptez sur les maires de France pour bien expliquer aux Français ce qu'il faut penser de la politique de l'actuel président.

A mon avis les Français vont sortir de ce "grand débat" encore plus remontés contre Macron, ce qui n'est pas peu dire et laisse augurer des débats très animés.

Macron est juste en train de se noyer et son gouvernement avec lui.

Si on ne met pas fin à son mandat, ce qui est prévu désormais dans notre Constitution (merci M. Hollande) c'est la France entière que Macron va entraîner dans son naufrage.




Vendredi 11 Janvier 2019

Lu 178 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement