;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



La condamnation d'Alexandre Benalla à trois ans de prison, dont un an ferme, confirmée en appel

Le premier jugement de Benalla a été confirmé : il est condamné à trois ans de prison, dont un an ferme aménageable. En dépit du Parquet qui voulait réduire cette peine à 18 mois avec sursis. Devinez qui est à l'origine de cet accès subit de clémence et donc, vient de prendre, en dépit de son « entregent » une belle claque, avec ce jugement qui confirme le premier.



Dura lex, sed Rolex !
Dura lex, sed Rolex !
Considérons la suite de ce jugement : un an ferme aménageable.

L'aménagement des peines de prison ferme peut s'effectuer :

Si la peine est inférieure ou égale à un an. Au-dessus d'un an pas d'aménagement possible. C'est effectivement le cas ici.

En revanche, l'aménagement impose de multiples conditions. En particulier, il ne peut être prononcé lors du jugement que si les magistrats disposent de toutes les pièces « permettant de prouver que son client présente des garanties sérieuses de réinsertion », à savoir :
 
    Le justificatif de domicile ;
    Les fiches de paie ;
    L’attestation de l’employeur ;
    Les résultats professionnels ;
    Le contrat de travail ;
    L’acte de naissance ;
    Le permis de conduire (s’il y en a) ;
    L’avis d’imposition ;
    Les certificats médicaux ;
    Les prescriptions médicales ;
    Les résultats d’analyses sanguines.
 

J'aimerais bien savoir comment les juges ont pu prononcer l'aménagement de la  peine d'un an ferme compte tenu que le condamné vit et travaille… en Suisse. 

En effet, à quoi servirait un bracelet électronique en Suisse ?

Sarkozy a lui aussi vu sa peine aménagée avec un bracelet électronique. Mais, que je sache, il lui est interdit et normalement impossible de sortir du territoire de France durant cet aménagement.

Comment Benalla  peut-il  « présenter des garanties sérieuses de réinsertion."en habitant à l'étranger ? Il ne devrait pas pouvoir sortir de France pendant un an. 

Par ailleurs, les deux autres années de prison ferme ont été logiquement transformées en deux ans avec sursis. Le sursis n'est pas une peine pour la forme, mais une véritabl épée de Damoclès qui menace le condamné d'être abrogé, voire alourdi, s'il contrevient de nouveau à la loi française. S'il vit à l'étranger, il échappera totalement à  la justice française. Et, à la totalité de ses trois ans de prison ferme.

Finalement, un condamné à  trois ans ferme ne devrait donc pas pouvoir sortir du territoire  durant trois ans.  En tout cas, un condamné « normal », c'est-à-dire tout un chacun. Ce qui n'est certainement  pas le cas de cet individu.

Je serais très curieux de savoir où se trouve Benalla depuis sa condamnation définitive. 

A moins que ses avocats n'aient demandé la cassation. Auquel cas, le temps que ce jugement intervienne, même s'il  confirme le jugement en appel, Benalla, condamné à trois ans de prison, ne les fera  jamais. 

Soyons assurés que s'il nous arrivait, à vous ou à moi,  d'avoir à assumer un  verdict  de ce genre, les frontières nous seraient immédiatement interdites d'accès. On nous tirerait même comme  des  lapins  si nous avisions de  seulement le tenter.

 
Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir", écrivait La Fontaine dans "Les Animaux malades de la peste».
 
En 2023, sous Micron 1ᵉʳ (et dernier heureusement, il ne devrait pas avoir de descendants) on condamne (très rarement) les  puissants, mais on s'arrange pour qu'ils n'aient pas à accomplir  leurs peines. Triomphe de l'hypocrisie dans notre semblant de démocratie.

Autre scandale qui ne choque apparemment personne : les quartiers V.I.P dans certaines prisons.  Comment peut-on  justifier cette négation de l'égalité des citoyens devant la loi ? Il existe des dizaines de milliers de détenus qui ne supportent pas la prison et sont devenus très malades  psychiquement. Ils n'ont pourtant aucun droit, que je sache, à des traitements de faveur. En tout cas certainement  pas analogues à ceux que l'on octroie aux puissants qui ont tellement contrevenu à la  loi que l'on s'est vus contraints de les enfermer.

 


 

Mardi 3 Octobre 2023

Lu 177 fois
1 2 3 4 5 » ... 19

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires