;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



L'oeuf : l'aliment le plus indispensable après 50 ans !

Un dossier fourni par directe-santé.com et enrichi par Perplexity.ai et Claude 3.



Image Dall-E3
Image Dall-E3

Les Français consomment en moyenne 222 œufs par an, et la France est le plus grand producteur d'œufs en Europe avec 14 milliards d'œufs produits chaque année[1].
 

La qualité d'un œuf dépend de l'alimentation de la poule. 

Les œufs bio (classe 0) proviennent de poules élevées en plein air avec une alimentation riche en oméga-3. 

Les classes 1 à 3 correspondent à des conditions d'élevage de moins en moins naturelles[1].

     L’œuf classé 1 : les animaux sont un peu dans la nature. En l’occurrence, c’est un scandale absolument inouï, parce que même si vous faites un trou dans un poulailler, comme la poule n’a jamais vu le soleil, elle a peur et ne sort pas. Mais comme il y a un trou, même si la poule ne sort pas, on considère qu’elle vit en plein air. Donc faites attention parce qu’il y a un grand danger à consommer des œufs de classe 1.

L’œuf classé 2 : les poules vivent les  unes sur les autres dans un poulailler avec une lumière artificielle. Elles sont nourries avec des céréales qui peuvent contenir des OMG.

 L’œuf classé 3 : cela signifie que les poules vivent en batterie : elles sont dans des cages et très concentrées au sol.
 

Un œuf contient tous les acides aminés essentiels en quantités idéales et est riche en nutriments comme : 

la choline, 

la lutéine, 

la zéaxanthine, 

les vitamines A, D, E, B2, B5, B9, B12, 

le sélénium, 

l'iode et le zinc, concentrés dans le jaune[1].
 

Allergies : 

Environ 8 % des enfants d'âge préscolaire souffrent d'allergie aux œufs. Les symptômes peuvent être cutanés, digestifs, respiratoires, voire engager le pronostic vital dans les formes sévères. Le blanc d'œuf semble plus souvent en cause que le jaune[1].
 

Il existe aussi des intolérances aux œufs, différentes des allergies, qui provoquent des symptômes chroniques variés: musculo-squelettiques, cutanés, oculaires, intestinaux, neuropsychiques, endocriniens[1].
 

Pour bien choisir, conserver et cuisiner les œufs. 

Il est notamment déconseillé de consommer des œufs crus de plus de 9 jours, et ceux de plus de 21 jours doivent être réservés aux préparations bien cuites[1].
 

 ### Qualité des œufs

La qualité d'un œuf dépend de ce que la poule a mangé. Les œufs bio (classe 0), où les poules sont en plein air et mangent des aliments riches en oméga-3, sont les meilleurs. Les classes inférieures (1 à 3) correspondent à des conditions d'élevage de moins en moins bonnes[1].
 

## Anomalies des œufs

Différentes anomalies peuvent affecter les œufs (absence de jaune, plusieurs jaunes, taches, coquille molle, déformations...) sans forcément les rendre impropres à la consommation. Certaines anomalies peuvent cependant indiquer des maladies chez la poule[1].
 

## Valeur nutritionnelle 

L'œuf est un aliment très complet, avec tous les acides aminés essentiels et de nombreux nutriments concentrés dans le jaune (vitamines, minéraux, antioxydants...)[1]. Le blanc contient surtout des protéines aux propriétés intéressantes pour la cuisine[1].
 

## Allergie et intolérance

L'allergie à l'œuf est fréquente chez les jeunes enfants. Les symptômes vont de réactions cutanées bénignes à des chocs anaphylactiques[1]. L'intolérance se manifeste par des symptômes plus chroniques et variés. On peut parfois consommer les œufs d'autres espèces[1].
 

## Conseils culinaires

L'article donne 12 conseils pratiques pour bien choisir, conserver et cuisiner les œufs, de la vérification de leur fraîcheur à leur cuisson et leur écalage[1].
 

1. Brosser les œufs s'ils sont sales, mais ne jamais les laver pour éviter de rendre la coquille perméable aux bactéries.
 

2. Conserver les œufs crus au réfrigérateur, pointe en bas. Pas d'importance pour les œufs durs.
 

3. Distinguer les œufs crus des durs en les faisant tourner : les œufs durs se redressent tout seuls.
 

4. Dater la ponte en immergeant l'œuf cru dans de l'eau salée : s'il coule il est frais, s'il se redresse un peu il a 10 jours, s'il flotte il a au moins 3 semaines.
 

5. Éviter de consommer des œufs crus ou peu cuits au-delà de 9 jours après la ponte (risque de salmonelles).
 

6. Réserver les œufs de plus de 21 jours à la cuisson dure, aux sauces et pâtisseries cuites.
 

7. Règle des 3-6-9 pour la cuisson à partir d'eau bouillante : 3 min pour un œuf à la coque, 6 min pour un mollet, 9 min pour un dur. Percer la chambre à air et rouler l'œuf pendant la cuisson.
 

8. Pour écaler facilement, immerger 10 min dans l'eau glacée après cuisson puis rouler en écrasant doucement la coquille.
 

9. Éliminer totalement la coquille en immergeant quelques heures dans du vinaigre.
 

10. Parfumer un œuf frais en profitant des pores de la coquille, par ex. en l'enserrant 3 jours avec des parures de truffes.
 

11. Températures de coagulation des blancs : 62°C pour la zone épaisse, 65°C pour la partie visqueuse périphérique.  
 

12. Températures de coagulation des jaunes : 68°C seul, 80-85°C dans l'eau ou le lait.
 

En résumé, bien choisir ses œufs et les préparer correctement permet de profiter au mieux de cet aliment très nutritif, en limitant les risques d'allergie et d'intoxication alimentaire. L'œuf bio reste à privilégier.
 

 Ref :

https://www.directe-sante.com/pages/dossier-oeuf-plr
 

Les œufs et le taux de cholestérol, une longue histoire

Vous avez peut-être entendu dire que le cholestérol présent dans les œufs favorisait les maladies cardiaques ? Au contraire, les œufs regorgent de composés bioactifs bénéfiques pour la santé !
 

En effet, de nombreuses études et méta-analyses récentes ont montré que la consommation d’œufs n’augmente pas le risque de maladie cardiaque !
 

De plus, des études ont également montré que la consommation de 6 à 12 œufs par semaine chez les personnes diabétiques n’avait pas d’effets négatifs sur le taux de cholestérol sanguin.
 

Au contraire, il a augmenté le cholestérol des lipoprotéines de haute densité HDL. Le cholestérol HDL est le bon cholestérol ! À l'inverse, le cholestérol LDL, qualifié de mauvais cholestérol, augmente le risque de maladie cardiaque.
 

Le nombre d'œufs que vous pouvez manger par jour sans danger…

Le risque associé à la consommation excessive d’œuf diffère d’un individu à l’autre.
 

Des facteurs comme votre sexe, vos antécédents familiaux, la façon dont vous préparez vos œufs, rentrent en compte. Il est également crucial de tenir compte de votre taux de cholestérol.
 

Cependant, un adulte en bonne santé, avec un taux de cholestérol correct et sans aucun problème de maladie cardiaque, peut consommer entre 1 à 2 œufs par jour sans danger !
 

Néanmoins, si vous avez un taux de cholestérol élevé ou d’autres facteurs de risque de maladie cardiaque, il est préférable de ne pas manger plus de 4 à 5 œufs par semaine !
 

Source Passeport Santé

Rédaction : Alexane Flament

https://www.passeportsante.net/magazine/astuces?doc=combien-oeuf-pouvez-manger-jour-sans-risque-sante
 

N.D.L.R
 

J’ai 77 ans. Je mange deux et parfois trois œufs par jour, depuis des décennies. 
 

À ce jour, je suis en parfaite santé. Je ne vais pratiquement jamais chez le docteur. 
 

De plus, je ne prends aucun médicament, juste de la vitamine C en hiver et un complément alimentaire à base de palmier nain de Floride (Saw palmetto) et de zinc, pour faciliter la miction. Trois ans après le début de la crise sanitaire, je n’ai jamais attrapé la Covid.

Ce qui signifie, pour moi qui suis dans le cœur de cible du virus SARS-COV 2 que mon immunité est encore tout à fait correcte, à plus de 75 ans.

Pendant toute la crise de la Covid les autorités médicales ont soigneusement évité de vous parler de l'immunité naturelle ou acquise. Et, pour cause. Car, elle a eu pour effet d'éviter à 80 % de la population d'être très malade, voire de mourir, en raison de ce virus.

Ce qui veut également dire que cette immunité aurait évité à 80 % de la population d'être vaccinée. Surtout avec un vaccin au stade expérimental, dont on ignore totalement les effets à moyen ou long terme.

Personnellement, je n'ai jamais été tenté de courir ce risque. Si j'ai de gros problèmes de santé à l'avenir, je serais certain qu'ils ne seront pas provoqués par de ce vaccin.
 


Lundi 8 Avril 2024

Lu 220 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

1 2 3 4 5 » ... 29

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires