WEB SIDE STORIES

« C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches» [Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)]



Impopularité record pour Macron dans les derniers sondages

Le niveau de popularité de Macron est désormais en accord avec son score réel à la présidentielle, soit un peu plus de 20 %.



Les trois derniers présidents après un an  de mandat. Pour Macron, le dernier chiffre connu est 23 !
Les trois derniers présidents après un an de mandat. Pour Macron, le dernier chiffre connu est 23 !
Ce qui prouve au moins deux choses :


1/ Il ne faut pas désespérer des Français. Ils ont mis un certain temps à réaliser comment ils avaient été bernés, mais ils ont désormais tout compris et ça va être de plus en plus dur pour le bonimenteur en chef.

2/ Quand Macron nous serine "ad nauseam" qu'il a été élu par les français pour réformer la société française, c'est un misérable mensonge.

Il n'a été élu que par un peu plus de 20% des Français, et surtout grâce à un concours de circonstances.

C'est ce que disait l'analyse des chiffres de l'élection présidentielle.

C'est ce que les Français, par le truchement des sondages, vont inlassablement répéter jusqu'à la fin de son mandat.

Tout est clair désormais.

Une question demeure : peut-on gouverner longtemps la France contre les Français ?


L'article d'Ouest France



N.D.L.R


La graphique joint compare les courbes de popularité des trois derniers présidents après un an de mandat.

Une chute de 29 points en un an de mandat pour le soi-disant premier de la classe !

Encore plus humiliant pour notre Jupiter au petit pied : Trump fait beaucoup mieux que Macron, il n'a perdu que 11 points en une année de mandat !

Macron a déclaré récemment chez les Danois (courageux mais pas téméraire) que les français sont des gaulois réfractaires au changement.

Je dirais : encore heureux !

Et j'ajouterais : réfractaires sans doute, mais, à l'évidence, de plus en plus difficiles à berner.

De Gaulle, en son temps, avait été encore plus méchant en traitant les français de "veaux".

Mais, heureusement, les choses ont bien changé. Maintenant que l'éducation politique des français n'est plus assurée par l'O.R.T.F, et sa chaîne unique de télévision de l'époque, mais aussi désormais par Internet et les réseaux sociaux, les français, dans leur grande majorité, ne se laissent plus aussi facilement abuser par ceux qui les gouvernent.

Le drame c'est que politiquement les français ont changé, mais pas ceux qui font de la politique.leur métier.

Les "affaires' survenues lors des dernières vacances ont démontré, s'il en était besoin, que les méthodes du président Macron n'ont rien à envier à celles de ses prédécesseurs.

La "république en marche" n'a rien fait avancer.

Bien au contraire, du point de vue sociétal, elle fait reculer la société française aux temps où l'Etat Providence n'existait pas encore et menace les grandes avancées sociales survenues depuis 1936 : les congés payés, la sécurité sociale, les régimes de retraite par répartition, la progressivité de l'impôt etc.

En marche ? C'est plutôt en arrière toute !


Samedi 8 Septembre 2018

Lu 204 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement