WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Êtes-vous un connard ?

Lisez cet article et vous comprendrez très vite les raisons de cette question un peu abrupte certes, mais que j'assume.



Êtes-vous un connard ?
Quand j'ai pris connaissance des 10 comportements pour le moins choquants qui agacent les serveurs de restaurant j'ai d'abord constaté, moi qui vais au restaurant plusieurs fois par semaine (je suis célibataire, et en Espagne, ce n'est pas cher) que je ne remplissais aucune case. Je n'ai jamais considéré ces personnels comme mes employés voire mes esclaves.

Si je n'apprécie pas, je ne reviens pas, point barre. En Espagne, il y a encore plus de cafés et de restaurants qu'en France. Ce qui n'est pas peu dire.

En revanche, je considère que ceux qui se laissent régulièrement aller à ce genre de comportements sont de sombres connards. Qui, malheureusement pour ceux qui sont obligés de les fréquenter, ne réservent pas leur muflerie aux serveurs de restaurants.

Étant célibataire depuis 25 ans, après avoir été marié deux fois 15 ans et eu deux fois deux enfants, retraité depuis 14 ans, et expatrié à temps plein depuis 43 ans, j'ai la chance de pouvoir choisir mes relations, et donc de ne pas avoir à supporter ce genre de personnages. Ou alors, très peu de temps.

Toutes mes condoléances aux serveurs de cafés et de restaurants. C'est assurément une profession que je n'aurais pu exercer longtemps.

Bien sûr, certains diraient, à raison, que certains de ces personnels peuvent être très désagréables. Je les invite à vérifier d'abord qu'ils ne remplissent pas plusieurs cases de ce sondage. Si c'est le cas, rappelez-vous qu'il ne sert à rien, par définition, d'argumenter avec les connards (.sses), c'est-à -dire les personnes à la fois connes et méchantes.

Si vous êtes une personne censée, vous ne parviendrez jamais à leur degré de connerie. Et si vous êtes vous-mêmes un connard, la discussion risque de s'éterniser, voire de dégénérer.

La meilleure solution, que j'utilise chaque fois, est de ne rien dire et de ne pas revenir dans cet endroit.

En vous remémorant la délicieuse formule de Voltaire :
 « Il n'est de plaisir plus subtil que de passer pour un sot aux yeux d'un imbécile »

Lire ici l'article de Ouest France




Samedi 17 Juillet 2021

Lu 252 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires