WEB SIDE STORIES

«Le problème est que Dieu nous a donné un cerveau et un sexe, et pas assez de sang pour faire marcher les deux en même temps»



A propos d’Alexandre Benalla, et de ses passeports diplomatiques.

Les auditions au Sénat de MM. Castaner, le Drian et Strzoda ont révélé, dans un premier temps, des ministres et un palais de l'Elysée complètement à la ramasse.



On peut résumer leurs déclarations par : on nous dit rien, on nous cache tout, et même quand on nous le dit, on ne le sait toujours pas.

Dans un deuxième temps, après avoir éclaté de rire, on réalise que ces gens-là sont tout ce qu’on veut, sauf des imbéciles.

Ce qui signifie tout simplement qu’on leur a demandé, ou que d’eux-mêmes ils ont choisi, de passer pour des imbéciles. Ce qui, venant de gens à l’ego aussi surdimensionné, ne peut que surprendre.

Si on oublie maintenant les errements lamentables de ces caciques dépassés, et que l’on regarde les faits en face, on ne peut qu’être frappé par une évidence. Quels que soient les moyens tortueux employés par Benalla pour bénéficier d’abord et ne pas rendre ensuite ses passeports diplomatiques, il est maintenant avéré que Benalla, chômeur de son état, mais muni d’un passeport diplomatique (!) a rendu visite à plusieurs chefs d’États africains, dont le président du Tchad, et ceci après la première affaire Benalla, qui lui a valu son licenciement et sa situation officielle actuelle de chômeur.

Une seule question nous taraude ? Où a-t-on déjà vu un chômeur, licencié pour faute grave de son précédent emploi, obtenir une entrevue avec plusieurs chefs d’États ?

La réponse est claire : nulle part !

Si maintenant on examine froidement les conséquences de ce fait plus que troublant, on en arrive fatalement aux conclusions suivantes :

la seule recommandation de Benalla, capable de lui ouvrir les portes des palais présidentiels africains, c’était son emploi très particulier auprès, très près, du président Macron. Or Macron prétend avoir rompu tous ses liens avec Benalla.

Donc Macron ment, effrontément.

Que Macron ait tenté de couvrir dans la première affaire Benalla un de ses plus proches conseillers, lequel va être jugé pour violence aggravée, était déjà grave.

Mais qu’il continue, après le licenciement de Benalla, et ses dénégations qui n’ont convaincu personne, à se servir de lui pour rencontrer des présidents africains, c’est gravissime.

C’est même ce qu’on appelle une affaire d’État

On comprend mieux maintenant pourquoi ces deux ministres et ce membre du cabinet de Macron acceptent de jouer les imbéciles malheureux, et font les idiots en refusant de reconnaître qu’ils étaient au courant de quoi que ce soit.

Et que fait le principal intéressé de cette affaire pendant ce temps ?

Il lance un grand débat national sur ce que les Français souhaitent qu’il fasse en politique, alors qu’il a déjà prévenu, avant ce débat, qu’il ne changerait rien à sa politique passée, et même qu’il l’amplifierait.

Comment peut-on débattre sur les problèmes politiques et sociétaux de la France et des Français, alors que le responsable en chef de la politique française de ces deux dernières années, celui-là même qui par son intransigeance et son aveuglement est à l’origine de la révolte des gilets jaunes, a déjà décidé, fort et clair, de ne rien changer de fondamental dans sa politique ?

De fait, ce “grand débat” n’est qu’un enfumage destiné à détourner l’attention de la gravité du mouvement des gilets jaunes d’une part, et de l’affaire d’État Benalla dans laquelle le président est de plus en plus enferré, d’autre part.

La plupart des gilets jaunes en sont tout à fait conscients. Et ceux, les plus modérés, qui vont participer à ce débat ne vont pas manquer d’être extrêmement déçus par les mesures qui seront prises à son issue et ne manqueront pas de basculer dans le camp des moins modérés. Lesquels auront les meilleures raisons de devenir encore moins modérés.

La situation dramatique de notre pays, au bord de la guerre civile, ne réclame pas un débat mais des réponses urgentes à des problèmes connus désormais par tous les Français.




Mercredi 23 Janvier 2019

Lu 191 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement