;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



"S’interroger est-il encore possible ?"

Fausses vérités contre vrais mensonges. Il est de plus en plus difficile de faire preuve de discernement et de courage, tant la situation est devenue violente mentalement. Un article de Xavier Azalbert, directeur de la publication de FranceSoir, article avec lequel, dois-je le préciser, je suis entièrement d'accord.



"S’interroger est-il encore possible ?"
Pourquoi en est-on arrivé là ?

À mon avis, parce que la « doxa » (ensemble des opinions communes aux membres d'une société relatives à un comportement social), autrefois monopolisée par un faible nombre de privilégiés, s'est maintenant généralisée :

  • à l'ensemble des médias, car la plupart des médias sont maintenant aux mains de milliardaires, donc d'ultrariches représentant eux-mêmes seulement 1 % de la population, mais dont l'influence est infiniment plus importante aujourd'hui qu'ils ont phagocyté tous les médias qui comptent, dans ce pays et ailleurs.

  • à une grande partie de la population grâce aux réseaux sociaux

Et voilà pourquoi… votre fille doit rester muette !

On a pu récemment constater les dégâts de cette doxa dans la crise sanitaire d'abord, dans la guerre en Ukraine ensuite.

Quant à ceux qui osent poser des questions qui fâchent ou exiger beaucoup plus de rigueur scientifique, comme cela a toujours été le cas, ils sont ostracisés.

J'ai 75 ans et je peux le dire en connaissance de cause, jadis les jeunes étaient très souvent contestataires. On se posait volontiers en s'opposant.

De nos jours, les jeunes sont infiniment plus soumis, non pas à leurs parents, de ce côté-là cela n'a pas changé, mais, déjà, à la doxa.

En général, ils adorent la publicité alors qu'à mon avis c'est elle qui est la principale responsable de la docilité actuelle des jeunes à l'ordre social établi. Un ou une jeune de 18 ans a été intoxiqué par la pub depuis son plus jeune âge. Ce qui n'était pas le cas de ma génération.

La télévision ensuite a exercé sur les jeunes esprits ses dégâts.

Et, aujourd'hui c'est Instagram et Tik-Tok !

Pas de quoi effectivement former un jugement sain et impartial.

Le seul sujet sur lequel les jeunes d'aujourd'hui sont réactifs, c'est l'environnement. Et pour cause, ils vont devoir vivre avec.

Mais, très peu se posent des questions sur les causes de la dégradation massive de l'environnement en aussi peu de temps. Ce qui les intéresse avant tout c'est de remédier le plus vite possible à cette situation afin de pouvoir profiter toute leur vie... de leur système de vie actuel. C'est-à-dire sans rien remettre en cause. À leur décharge, la plupart des adultes d'aujourd'hui ont la même attitude.

L'obéissance à la doxa n'est pas faite pour créer des citoyens réactifs, c'est même tout le contraire.

C'est la raison pour laquelle, comme je l'écris souvent ici, les changements nécessaires ne pourront qu'être imposés. Et, trop tard bien entendu pour éviter la catastrophe.

Mathieu Ricard a dit : « . Il est trop tard pour être pessimiste. ». Je dirais : il est trop tard pour former des esprits sains, seuls à même de se poser les bonnes questions et de s'adapter, le moins mal possible, à l'avenir très sombre qui les attend.

Comme l'écrivait Paul Valéry : « L'avenir n'est plus ce qu'il était ».


Lire l'article ici :

Samedi 30 Juillet 2022

Lu 163 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires