;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



L'idée de la semaine: de la sueur et des larmes !

De retour après trois semaines de vacances avec Jet-Ski et piscine, le tout payé par la France, le président nous annonce la « fin de l'abondance».



L'idée de la semaine: de la sueur et des larmes !
Mais, qui a eu la chance d'en profiter? Sûrement pas la plus grande partie des Français… Un article de Marianne.net.





Fin aussi de l'insouciance ! Mais, qui fut insouciant jusqu'aujourd'hui ? Apparemment, le président et son gouvernement!

Comment fait-on pour s'apercevoir à cinq jours de la rentrée des classes qu'il manque plusieurs milliers de professeurs, d'éducateurs et que crèches et maternelles subissent la même pénurie ? Qu'il manque aussi des chauffeurs de car pour conduire les élèves vers leurs établissements scolaires ? Il semble que, en fin d'année scolaire 2021-2022, il aurait été normal de prendre des mesures pour pallier ces manques, et non d'embaucher, en quelques heures, à cinq jours de la rentrée, des contractuels sans aucune formation.

Les parents ont de quoi s'inquiéter. La même insouciance transparaît aussi quand il nous parle de l'énergie, du gaz, de l'électricité. Insouciance qui a fait fermer la centrale de Fessenheim au début de son premier mandat.

L'énergie manque, mais ce serait surtout dû à la guerre en Ukraine ! Les Français ont-ils été consultés quand ont été décidées l'aide à l'Ukraine et les sanctions contre la Russie ?

L'électricité va manquer et nous devons nous restreindre, être raisonnables, ou cela finira comme durant la pandémie : obligations, amendes, etc. Une question se pose: on veut nous obliger à acheter des voitures électriques, mais comment va-t-on recharger les batteries si nous n’avons pas d'électricité pour nous chauffer cet hiver ?

Là, se pose la question de l'Europe et de la fin des voitures à essence, du diesel, etc.

Tout cela ne serait-il pas la faute du président ? Il est tout de même aux affaires depuis maintenant de nombreuses années ;
  • secrétaire général adjoint,
  • puis ministre du président François Hollande,
  • et président de la République, durant cinq ans.

Mais, nous avons été bien dirigés, c'est sûrement la raison de sa réélection !

Colette Rabey
pour Marianne

Jeudi 12 Janvier 2023

Lu 160 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires