;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Rapport mondial sur le bonheur : des jeunes moins heureux que leurs aînés, une tendance troublante.

Le dernier rapport mondial sur le bonheur révèle une tendance inquiétante : l'écart de bonheur entre les générations s'est fortement réduit, voire inversé dans certains pays. Un article de BFMTV.



Rapport mondial sur le bonheur : des jeunes moins heureux que leurs aînés, une tendance troublante.

Alors que les jeunes étaient traditionnellement plus heureux que leurs aînés, ce n'est plus le cas en Amérique du Nord, Nouvelle-Zélande et Australie, où les plus de 60 ans sont désormais bien plus heureux que les moins de 30 ans.

Le lien vers l'article : https://www.bfmtv.com/societe/rapport-mondial-sur-le-bonheur-des-jeunes-moins-heureux-que-leurs-aines-une-tendance-troublante_AN-202403200702.html

 

Résumé de l'article par Claude 3 
 

En 1965, un chercheur américain en communication et en psychologie sociale, Hadley Cantril, théorise une échelle permettant de mesurer le bien-être. Il interroge les individus en leur proposant de se situer sur une échelle entre 0 et 10, soit entre la pire et la meilleure vie qui soit à leurs yeux (voir ici).

En reproduisant cette expérience à grande échelle, le World Happiness Report a obtenu une moyenne pour chaque pays. 

Le dernier rapport mondial sur le bonheur, paru en mars 2024, révèle une tendance inquiétante : l'écart de bonheur (ressenti) entre les générations s'est fortement réduit, voire inversé dans certains pays

 

Alors que les jeunes étaient traditionnellement plus heureux que leurs aînés, ce n'est plus le cas en Amérique du Nord, Nouvelle-Zélande et Australie, où les plus de 60 ans sont désormais bien plus heureux que les moins de 30 ans.

 

Aux États-Unis, le contraste est particulièrement marqué : 10ᵉ rang mondial pour les plus de 60 ans, mais 62ᵉ position pour les moins de 30 ans. L'administrateur de la santé publique américaine y voit un « signal d'alarme”.

 

Même la Finlande, pays le plus heureux au monde, n'est pas épargnée par cet écart générationnel. 

 

En France, classée 27 (juste après la Roumanie, prière de ne plus se moquer des Roumains) l'indice de bonheur est dorénavant quasiment similaire quel que soit l'âge, ce qui n’était pas le cas du tout auparavant.
N.D.L.R :
Mais, quand on sait que, surtout concernant les jeunes, ce qui se passe aux États-Unis se répercute immanquablement dans notre pays, avec un délai de moins en moins important, on ne peut que s’inquiéter pour l'évolution à venir dans notre pays.

 

Si le rapport n'explique pas les raisons de cette évolution, des facteurs comme :

– l'accès au logement. N.D.L.R : Le syndrome Tanguy est très vivace en France et en Espagne.

– les inégalités. Il est sûr qu’en règle générale les plus de 60 ans sont plus riches que les jeunes. Heureusement pour les jeunes, beaucoup d’anciens les aident souvent. 

– les craintes liées à la guerre et les craintes liées au climat sont évoquées. 

– l'omniprésence des réseaux sociaux chez les jeunes est aussi pointée du doigt.

 

N.D.L.R : J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire sur ce site : pour la première fois dans l’histoire, et ce rapport le confirme, la vie des jeunes est désormais moins agréable que celle des générations précédentes. Et, cette tendance a peu de chance de s’améliorer à l’avenir.

Ce qui, au passage, explique (avec peut-être les effets nocifs des vaccins anticovid) que la natalité baisse dangereusement, en France particulièrement qui fut pourtant, depuis 1945, une championne incontestée de la natalité.

À tel point que certains experts prédisent que non seulement la crainte de la surpopulation mondiale à long terme n’est plus fondée, mais qu’au contraire, ce qui menace notre planète maintenant serait plutôt l’extinction des populations.

 

Le baby-boomer que je suis, né en 1946, s'est marié deux fois et a eu deux fois deux enfants sans aucune appréhension, bien au contraire. 

Très franchement, si j'avais 20 ou 30 ans aujourd'hui, ce qui, je l'avoue, ne me tente plus du tout, je pense que je considèrerais d'une tout autre façon la perspective d'avoir des enfants. Non pour ma part, mais pour eux. Compte tenu de l'état désastreux du monde d’aujourd’hui et du fait que cela n’a aucune chance de s’arranger à l'avenir, j’aurai de très gros scrupules aujourd’hui à « offrir » un tel avenir à ma descendance. Et, je suis certain que la majorité des jeunes gens d'aujourd'hui se posent ces questions avant de prendre cette désormais très grave décision.

 

Pour ceux que ce sujet intéresse, vous trouverez un fichier PDF annexé à cet article un résumé par Claude 3 du rapport 2024 sur le classement du bonheur dans le monde. Ainsi que la liste intégrale, par ordre décroissant, des pays qui s'estiment les plus heureux du monde et le lien vers ce rapport. Ce classement comporte beaucoup de surprises.

Un article récent sur une des raisons du bonheur ressenti par les Finlandais

 

Jeudi 21 Mars 2024

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires