WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple» [Jacques Prévert]



Un exemple d'article sur le coronavirus qui cherche à nous faire peur, sans raisons, et en dépit de statistiques écrasantes.

Il est signé France 2. Il est repris par France Info.



Fais moi peur ! Picasso, faunes et chèvres.
Fais moi peur ! Picasso, faunes et chèvres.
Coronavirus : les parts d'ombre de la maladie



  • L'affirmation principale : la durée de l'immunité est inconnue.

  • La supposition : Elle pourrait être liée au degré de gravité de la maladie.

  • Le fait avéré : À ce jour, on dénombre seulement quatre cas dans le monde de personnes guéries qui ont été réinfectées.

  • Mon opinion :
    Quand on dénombre seulement quatre cas de réinfections dans le monde entier, depuis huit mois que ce virus est apparu, j'en conclus en ce qui me concerne que les personnes qui ont été infectées ont infiniment peu de chance de l'être de nouveau. La probabilité exacte est de 4/7 000 000 000, je vous épargne les virgules.

    Et plus le temps va passer, moins le virus va être actif, ce qui veut dire qu'on aura encore moins de chance d'être infecté de nouveau dans l'avenir. Aux dernières nouvelles, le pic du nombre de cas positifs, qui n'a rien à voir avec le nombre d'hospitalisations et de malades en réanimation, devrait être atteint en janvier. En ce moment le virus est effectivement beaucoup plus actif que lors du confinement général. Ce qui est tout à fait logique, et constitue une très bonne nouvelle car cela signifie que l'on peut espérer la fin de la pandémie pour bientôt. Ce qui ne veut pas dire, là encore, que le virus sera éradiqué. Comme la grippe et autres maladies communes, avec lesquelles nous vivons (sans masques) depuis longtemps, il sera peut-être toujours présent, mais plus au stade de la pandémie.

    j'en conclus également que sous prétexte qu'ils se sont trompés régulièrement depuis huit mois sur ce virus, la seule parade qu'ont trouvée les médecins que l'on entend tous les jours dans les médias, qui n'ont rien à voir avec la totalité des médecins, c'est de nous faire peur pour l'avenir.

Comme disait Coluche : quand on n'a rien à dire, on ferme sa gueule !

Le lien vers l'article





Mercredi 2 Septembre 2020

Lu 225 fois
1 2 3

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires