WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple» [Jacques Prévert]



Les avions et le Coronavirus

Pour l'instant la flotte aérienne mondiale est à l'arrêt. Mais cela va repartir bientôt et dans ce domaine également bien des choses doivent changer. Vous trouverez ci-après une copie d'écran d'un article de Libération écrit par Sylvie Andreau, sur ce sujet.



Les avions et le Coronavirus

N.D.L.R

Donc, si l'on s'en réfère aux compagnies d'aviation, l'air est aussi pur dans un avion que dans un hôpital.

Il n'en reste pas moins que si vous êtes assis à proximité d'un malade asymptomatique qui éternue ou se mouche constamment, même dans son coude ou dans un mouchoir, vous êtes mal.

Il faut donc que les compagnies installent dans leurs avions des « barrières de sécurité » plaques de plexiglas, un siège sur deux libre, ou autres. Plus fourniture de masques et de lotion hydroalcooliques évidemment.

Au début de la crise il n'en était pas question pour les compagnies. Maintenant que tous leurs vols sont arrêtés, si elles veulent que leur trafic reparte, elles seront bien obligées de « faire des frais ».

Ce qui entraînera immanquablement une augmentation sensible des tarifs. Mais les passagers aussi devront faire des efforts. Les compagnies qui seront les plus protégés donc les plus attractives l'emporteront sur les autres, c'est la loi de la concurrence.

Ce sera la fin des voyages à très bas coût. Ce qui ne sera pas plus mal pour le climat.

Au passage, les compagnies pourraient en profiter pour améliorer les conditions sanitaires d’embarquement. À l’heure actuelle elles sont inexistantes. Contrairement aux mesures de sécurité qui elles sont très avancées.

Déjà, des thermomètres digitaux, ça marche très bien et cela ne serait pas un gros investissement qui permettrait aussi d’éviter que des passagers grippés embarquent. La grippe fait depuis toujours des ravages et c’est très souvent dans les avions qu'on l’attrape, par la voie aérienne comme le coronavirus. Cela n’évitera pas de laisser embarquer des malades asymptomatiques, mais ce serait déjà un gros progrès. Pour éviter le coronavirus, la grippe et les rhumes.

De toute façon il est fort possible que la plupart des pays vérifient maintenant la santé des passagers à atterrissage. Dans ces conditions il vaudrait peut-être mieux commencer à vérifier la santé des passagers à l’embarquement.

Le monde ne sera plus le même après cette crise sanitaire ravageuse et inédite. Cela aura des effets sur tout le monde ; les entreprises comme les clients.





Les avions et le Coronavirus

Mercredi 29 Avril 2020

Lu 228 fois
1 2 3

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires