WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Témoignage sur les effets sur mon organisme d'un jeûne complet de six jours

J'ai participé le mois dernier, pour la première fois de ma vie et à 75 ans, à un stage en France de jeûne complet. Bientôt un mois après la fin de cette expérience, j'ai pu constater sur ma personne au moins six bienfaits.



Témoignage sur les effets sur mon organisme d'un jeûne complet de six jours
N.D.L.R

Voir mon article sur ce stage ici

Bientôt un mois après la fin de cette expérience, j'ai pu constater sur ma personne les bienfaits suivants :

Sur ma mémoire :
Juste après la fin de ce stage, je suis allé rendre visite à ma famille maternelle, en Allemagne (voir mon article ici).

L'Allemand fut donc ma langue maternelle mais durant très peu de temps ; quelques années seulement après ma naissance, plus quelques années comme seconde langue au lycée. De plus, avec mes parents nous sommes souvent allés en vacances dans le petit village maternel de Weinsenheim/Sand (Pfalz, Palatinat Rhénan).

Comme j'ai eu très rarement l'occasion de parler allemand lors de mes fréquents voyages et même de mes fréquentes expatriations (Thaïlande : 7 ans, Crète : 3 ans, Espagne : depuis quatre ans) mais plutôt l'anglais, que je maitrise suffisamment pour me débrouiller n'importe où dans le monde, mon usage de l'allemand lors de mes visites à ma famille était plutôt rudimentaire.

Cette année, en revanche, tous les membres de ma famille ont remarqué que je parlais beaucoup mieux que d'habitude. Au lieu des quelques mots usuels et certaines expressions en patois local, je suis arrivé à soutenir de vraies conversations. Avec beaucoup de fautes sans doute, mais en restant toujours compris, quelle que soit la conversation.

Ce phénomène inédit m'a également interpellé. Je l'expliquais par le fait que cette langue est effectivement ma langue maternelle. Cependant, le peu de temps que j'ai passé à la pratiquer avec mes parents, qui m'ont finalement interdit d'utiliser cette langue dès que nous avons quitté Berlin (ma ville de naissance) pour Bordeaux (la ville d'origine de mon père) ne saurait expliquer mes progrès étonnants dans cette langue.
De fait, J'ai rapidement cessé de parler allemand dans ma prime jeunesse pour deux raisons très simples : je devais devenir français le plus vite possible et le bilinguisme, surtout franco-allemand, était malheureusement très peu prisé dans les années 50, en France comme en Allemagne.

Comme par ailleurs j'ai pu constater à mon retour de stage que j'éprouvais beaucoup moins de ces petits mais néanmoins fâcheux problèmes de mémoire immédiate et d'attention qui sont le lot de beaucoup de personnes de mon âge, j'ai fini par suspecter, puis par attribuer les raisons de ces progrès surprenants dans la langue de Goethe à ma très récente expérience de jeûne complet.

Je ne suis pas le seul dans ce cas. C'est un des bienfaits du jeûne, connu depuis longtemps. On dit souvent que le jeûne complet peut se révéler un bain de jouvence ; je valide !

Deuxième bienfait du jeûne : amélioration du transit intestinal.
On connait bien maintenant l'importance de notre deuxième cerveau. D'autant que le cancer du côlon est devenu une des premières causes de cancer. Merci la malbouffe, la pollution et le dérèglement climatique.

J'ai toujours bénéficié d'un excellent transit, ce qui ne doit pas être pour rien dans mon excellente santé, en tout cas jusqu'à ce jour. Toutefois, depuis quelque temps, j'avais pu constater que mes passages à la selle n'étaient plus aussi fréquents et efficients que par le passé. Là encore, le bain de jouvence a été effectif, et je valide.

Troisième bienfait : une meilleure qualité de sommeil.
Depuis des décennies je dormais uniquement six heures par nuit. Cela ne me posait aucun problème, notamment concernant ma vitalité, assez peu commune chez les personnes de mon âge. Cependant, je connais les bienfaits du sommeil à tous les âges de la vie et je suis bien conscient qu'une heure ou deux de sommeil supplémentaire par jour ne me feraient aucun mal, bien au contraire. Je constate donc que depuis mon jeûne j'ai maintenant tendance à dormir plus longtemps, à savoir plutôt sept heures que six heures par jour. Ce dont j'étais incapable depuis bien longtemps.

Quatrième bienfait : retour en grâce du café
J'ai toujours aimé le café et j'en buvais naguère facilement quatre tasses par jour. Depuis quelques mois j'avais constaté que le café me constipait. Ce qui pour moi est absolument rédhibitoire. J'avais donc supprimé le café pour le remplacer par du (très bon) thé vert.

Au retour de mon stage, je constate que le café (à dose modérée, soit deux tasses par jour) ne me constipe plus. J'ai donc ressorti du placard, avec le plus grand plaisir, ma cafetière expresso, mais surtout pas Nespresso ; cela revient très cher, ce n'est pas bon pour la planète, et ça donne un café trop fort à mon gout.

Cinquième bienfait : plus de problèmes avec mes yeux
Je commençais d'avoir des problèmes avec mes yeux. Quarante années d'informatique et vingt-six de smartphone ne les ont sans doute pas arrangés. Mon ophtalmo m'avait prédit, l'année dernière, que je devrais vraisemblablement me faire opérer cette année de la cataracte. Je constate avec joie que, pour l'instant en tout cas, je n'ai plus de problèmes avec mes yeux.

Sixième et dernier bienfait du jeûne sur mon organisme : ma libido,
Elle était déjà tout à fait correcte pour un homme de mon âge mais elle tend désormais, si j'ose le préciser, à devenir de nouveau exigeante. Ce n'est pas moi qui m'en plaindrais.

Tant, il est vrai, comme on dit chez les anglophones, que : « An orgasm a day (or every two days, let's be reasonable) keeps the doctor away. »

Compte tenu de tous ces bienfaits que m'a apportés le jeûne, il va de soi que je vais dorénavant faire un stage de jeûne d'au moins une semaine, au moins une fois par an.

De plus, comme une année c'est long, j'ai commencé à prendre l'habitude de faire un jour de jeûne complet par semaine, comme on le faisait régulièrement jadis.

Pour moi cela est plutôt facile car je pratique le jeune intermittent (8-16h) depuis cinq ans. Ainsi, jeûner 24 heures, pour ma part, c'est seulement jeûner huit heures de plus chaque jour, ce qui n'a rien d'insurmontable.

À vrai dire, si physiquement, je suis déjà habitué (depuis cinq ans) à me priver de nourriture, psychologiquement c'est plus compliqué, en raison de ma devise favorite : pourquoi, à mon âge, se faire du mal, quand on peut se faire du bien ?

J'ajouterais qu'à l'usage il est beaucoup plus difficile de s'imposer un jeûne en solitaire qu'en groupe. En effet, dans une telle expérience, le groupe peur d'une part, vous soutenir et d'autre part, rendre l'échec plus compliqué à envisager. Quand vous êtes seul, votre seul juge c'est vous et il se trouve que, généralement, ce juge-là s'avère plus facile à convaincre que vos compagnons de jeûne.

Sauf quand vous êtes comme moi, célibataire depuis très longtemps (25 ans), et que vous avez appris avec le temps qu'un célibat sans discipline ne pourra jamais vous rendre heureux.

Alors qu'un célibat discipliné est, pour ma part en tout cas, un vrai bonheur. Surtout lorsque le fondement principal de cette discipline est la santé.

Nonobstant, compte tenu de tous les bienfaits du jeûne que j'ai pu constater sur ma personne, il m'est désormais difficile d'oublier qu'en me privant de nourriture, je me fais (beaucoup) de bien 😉

Lire ici un excellent et très complet article que je viens de découvrir sur le site ; Santé et Nutrition d'Anthony Berthou


Jeudi 16 Juin 2022

Lu 183 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires