WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Mon expérience récente de jeûne total

Je viens de participer à un stage de six jours : "Jeûne et randonnée".



Excellent ouvrage que l'on trouve sur Amazon en broché, mais aussi en livre audio chez Audible (c'est  aussi Amazon ! )
Excellent ouvrage que l'on trouve sur Amazon en broché, mais aussi en livre audio chez Audible (c'est aussi Amazon ! )
Je pratique le jeûne intermittent ou séquentiel, depuis cinq ans. (Voir le mot clé fasting dans: le moteur de recherche de ce site (page d’accueil, colonne de gauche, en dessous du choix de la langue).

J’en suis très satisfait car, après des décennies de “yo-yo” de mon poids, il m’a permis surtout de retrouver un métabolisme normal. C'est-à-dire que mon poids ne varie plus, même s’il m’arrive parfois d’infliger quelques entorses à mon régime. J’étais monté jusqu’à 95 kg (pour 1,80 m), je ne dépasse plus jamais, depuis 5 ans, 75 kg.

J’avais lu beaucoup de bien à propos du jeûne total et comme il existe maintenant de nombreux stages “Jeûne et Randonnée” dans toute la France, j’ai décidé de tenter l'expérience, sans plus attendre.

Il existe désormais une fédération française de Jeûne et Randonnée (F.F.J.R) sur le site de laquelle (https://www.ffjr.com/) on peut trouver des stages de ce type un peu partout en France et à tous les prix. J’ai choisi le stage Jeûne in Landes (https://www.jeuneinlandes.com/) parce que je connais bien cette région (j’ai vécu toute ma jeunesse à Bordeaux) et parce que mon frère, que ne je n'avais pas vu depuis 15 ans (j’ai toujours voyagé loin et il n’a jamais quitté son sud-ouest) habite en Gironde, le département voisin des Landes.

L’animatrice de ce stage est l’excellente Zélie Minvielle, naturopathe, qui propose sa magnifique maison avec six chambres, piscine, jacuzzi, et en pleine nature. J’y ai retrouvé immédiatement les senteurs très particulières de la campagne et des forêts landaises. Fragrances qui n’existent pas en Andalousie, où je réside depuis quatre ans, pour cause de sécheresse et les fleurs mises à part évidemment.

Le déroulement du stage est très simple : pendant six jours, on ne mange absolument rien à part quelques tisanes et un bouillon de légumes, très clair, mais à volonté chaque soir à 19 h.

Un (petit) jus de pomme en guise de petit déjeuner et un réveil musculaire à 9 h 30-10 h le matin, avec des exercices de « chi kung. » C’est une gymnastique traditionnelle chinoise et une pratique de la respiration fondée sur la connaissance et la maîtrise du souffle et qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration. (Wikipédia). Ce sont des mouvements très lents (en l’occurrence, avec un grand bâton) mais vraiment efficaces pour réveiller le corps en douceur.

Puis, vers 10 h 30/11:00, selon la longueur de la balade, randonnée dans la forêt Landaise de 10 à 15 km (plus près de 15 généralement que de 10).

Au retour 3 ou 4 heures plus tard, sieste, jacuzzi ou lecture. La bibliothèque est très bien fournie en ouvrages sur la santé en général et le jeûne en particulier.

À 19 h le bouillon du soir, très attendu, avec discussions collectives sur la journée écoulée.

Vers 20 ou 21 h des conférences réellement intéressantes nous furent prodiguées, entre autres, sur les bienfaits du jeûne, le yoga facial et les cosmétiques naturels face aux cosmétiques industriels.

Lors de cette dernière conférence nous avons fabriqué, nous-mêmes, notre crème de visage, que nous avons pu ensuite conserver. À titre d'information le coût de la crème fabriquée en une heure maximum est de : 3,50 € ! Le prix de vente pratiqué par l'industrie cosmétique pour une crème équivalente mais avec 90 % d’eau (!) et surtout des dérivés du pétrole : 20 à 30 euros, sinon plus pour les très grandes marques. Chez lesquelles, comme chacun sait, le coût de la publicité et de l’emballage sont nettement supérieurs au coût des produits. Je me sers quotidiennement, avec plaisir, de la crème de jour que j’ai fabriquée et ma (vieille) peau apprécie ce traitement.

Vers 22 h 30, extinction des feux et direction le lit, sans se faire prier après cette journée de jeûne… bien remplie.

Nous étions six stagiaires ; aucun n’a craqué, ni en raison de la faim, ni à cause du rythme plutôt intensif de nos très frugales journées.

Mieux encore, tous les stagiaires et moi comme les autres (qui était le plus âgé : 75 ans) ont pu constater que pendant toute la durée du stage, ils n’avaient pas éprouvé la faim ! Ce qui est à l’évidence la constatation la plus surprenante que nous avons pu effectuer en ce qui concerne les effets du jeûne.

Zélie nous a fort bien expliqué ce mystère. En réalité, durant les trois premiers jours, notre organisme se nourrit des sucres qui subsistent dans notre corps. En dépit du fait qu’un jeûne intégral doit toujours être précédé d’une « descente alimentaire  »équivalente à la durée du stage (en l'occurrence 6 jours de « restrictions » alimentaires : essentiellement crudités, légumes et fruits. Pas ou très peu de viandes, pas d’alcool, pas ou très peu de sucres.

Après trois jours, comme il ne reste plus de sucres, notre organisme commence à fabriquer son propre ersatz de sucre. En même temps, il produit une hormone qui empêche notre organisme d’avoir faim. Autrement dit, notre corps commence à se manger lui-même (autophagie) tout en nous épargnant d’avoir faim. Fabuleux, non ?

Un humain d’1,70 m et 70 kg peut tenir sans manger, et sans problème, pendant… Quarante-cinq jours. Un colosse d'1,95 m et plus de 100 kg tiendra ... 100 jours !

Tout cela est tellement sans danger que les centres de stages de jeûne et randonnées, comme il en existe beaucoup aujourd’hui, ne sont plus obligés d’avoir un médecin en permanence sur place.

Bien entendu, le résultat immédiat du jeûne complet est une perte de poids qui peut aller de 5 à 8 kg pour les individus de corpulence “normale”. Personnellement j’ai perdu 7 kg. J’en ai évidemment regagné deux en rendant visite par la suite à ma famille maternelle en Allemagne. Bien que l’Allemagne soit en avance sur la France en matière de jeûne thérapeutique (qui se pratique là-bas surtout dans des hôpitaux ou cliniques et sans randonnées) en fait d'amélioration diététique, en tout cas dans le Palatinat, il y a encore beaucoup à faire.

Mais, bien entendu, si l’on ne respecte pas par la suite les enseignements reçus au cours de ce stage en termes d'alimentation, que tout le monde connaît aujourd’hui, à savoir :

  • éviter le sucre et les alcools,
  • manger beaucoup de crudités et les légumes plutôt crus que cuits, au-delà de 20° de cuisson, il n’y a plus de vitamines et presque plus de nutriments, manger pour vivre et non plus vivre pour manger,
  • mastiquer le plus possible les aliments. Cela améliore nettement la digestion. Mieux encore, nous avons appris que pour le cerveau un aliment non mastiqué, n'est pas un aliment ! En conséquence, ces aliments non mastiqués mettront beaucoup de temps à être digérés. Ce qui fatiguera l'organisme et l'empêchera de se consacrer à ses autres attributions.

Si l'on ne respecte pas ces règles élémentaires, on reprend très rapidement les kilos perdus, et même notre organisme nous en rajoute un peu plus. C’est l’effet yo-yo bien connu.

À noter que le jeûne doit aussi s’accompagner d’une « reprise alimentaire » d’une durée équivalente là encore à la durée du stage, au cours de laquelle on doit très progressivement habituer de nouveau notre organisme à l’alimentation.

Mais, les bienfaits du jeûne complet ne s’arrêtent pas à la perte de poids, loin de là. En effet, le jeûne a des vertus thérapeutiques reconnues depuis des millénaires. Dans la plupart des pays et dans toutes les religions.

Notamment, sur le cerveau, ce que j’ai expérimenté.

Effectivement, si l’allemand est ma langue maternelle comme je l’ai expliqué dans un article très récent, et même si je comprends et parle (un peu) le dialecte du Palatinat (Pfalz), mon Allemand était jusqu’à ce jour plutôt rudimentaire.

Or, comme ma famille en Allemagne me l’a aussitôt fait remarquer, je n’ai jamais si bien parlé allemand avec eux que cette fois-ci, juste après mon stage de jeûne. Alors que d’habitude je ne pouvais prononcer que des mots ou des phrases très simples, cette fois-ci j’ai pu tenir de véritables conversations ! Sans effort aucun et alors que je ne parle pratiquement jamais allemand en dehors de ces visites à ma famille allemande. Famille que je n’avais pas visitée depuis quinze ans lors de ma dernière venue, deux ans auparavant. J'ajoute que même si j’apprends maintenant l’espagnol, je n’ai jamais entrepris d'apprendre sérieusement l’allemand depuis le lycée ou j’ai fait seulement trois ans d’allemand, et en seconde langue.

J'ai d'abord tenté d'expliquer ces progrès surprenants par le fait que l'allemand est ma langue maternelle mais comme mes parents se sont installés à Bordeaux, ville où habitait mon père avant de s'engager dans le maquis d'abord, puis dans la division Rhin et Danube du Maréchal Leclerc qui alla occuper Berlin avec les autres armées alliées, moins de cinq ans après la naissance et m'interdirent de parler allemand afin de "devenir" français le plus vite possible (dans les années cinquante le bilinguisme, surtout franco-allemand n'était pas vraiment de mode) j'ai dû convenir que mon jeûne très récent devait être à l'origine de ce mystère.

Par ailleurs, je commençais comme beaucoup de personnes de mon âge à éprouver des problèmes d’attention, notamment concernant le passé et le présent immédiat. Il m’arrivait depuis peu, mais souvent, d’oublier complètement le nom de chanteurs ou chanteuses de renom, alors que j’adore la musique et que je l’écoute sur mon smartphone et ms diverse enceintes Bluetooth à la maison, toute la journée. Il m'était même arrivé par deux fois dans un passé récent, d’oublier brusquement le code de ma carte de crédit !

Je constate tous les jours, après ce stage de jeûne et après mes récentes « performances » linguistiques en Allemagne, que ma mémoire et ma capacité d’attention sont maintenant bien meilleures qu’avant mon jeûne. J'ai pu également organiser et entreprendre mon voyage de retour avec ma voiture, d'Allemagne vers l'extrême sud de l'Andalousie, 2 500 km, sans absolument aucun problème. Or, s'il y a un domaine qui nécessite toute son attention et toute sa tête, c'est bien un voyage en voiture au long cours.

Je l’avais lu quelque part : le jeûne peut constituer pour certains un véritable bain de jouvence. Je valide totalement.

Rien que pour ce résultat, capital à mon âge, je vais désormais pratiquer un jeûne complet d’une journée chaque semaine, ainsi qu'un jeûne de 3 journées par trimestre et enfin un jeûne d’une semaine, chaque année. Seul, pour les deux premiers et dans le cadre d’un stage jeûne et randonnée pour le dernier. Cela ne me coûtera pas cher, je ferai même des économies et mon cerveau me remerciera.

Bien entendu, en matière de jeûne comme en général, nous sommes tous différents et les bienfaits thérapeutiques du jeûne varient certainement d’une personne à l’autre.

Les effets bénéfiques du jeûne

  • En termes d'oncologie (cancers) on l’associe dorénavant souvent à la chimiothérapie. Ce qui diminue les effets secondaires de cette dernière.

  • Le jeûne est efficace contre l’inflammation, cause de beaucoup de maladies

  • Le jeûne est efficace contre le stress, lui aussi cause de beaucoup de maux

  • Le jeûne est efficace contre la polyarthrite rhumatoïde

  • Le jeûne est efficace contre l’intestin irritable

  • Le jeûne est efficace contre les syndromes douloureux chroniques

  • Le jeûne est efficace en matière de diabète

  • Le jeûne est efficace s'agissant de l'amélioration du microbiote et donc de la prévention du cancer du côlon

  • En Allemagne le jeune thérapeutique est remboursé par la Sécurité sociale.

  • En Russie, on soigne les cancers avec le jeûne depuis plus de 60 ans.

Il s'avère difficile de prouver scientifiquement les bienfaits du jeûne parce que, bien entendu, l’industrie pharmaceutique n'y trouve aucun intérêt financier. De plus, les études randomisées coûtent très cher.

Au passage, l'industrie agro-alimentaire, autre fléau des temps moderne, l'ignore superbement en apparence mais doit certainement faire ce qu'il faut en coulisses pour que son ennemi mortel qu'est le jeûne, encore plus dangereux pour elle que le végétarisme ou le véganisme, ne devienne pas trop populaire.

En tout état de cause, la médecine moderne et l'industrie pharmaceutique, de plus en plus liées comme on a pu le constater avec la Covid, sont certainement excellentes en matière de maladie, mais beaucoup moins concernant la santé.

Tout simplement parce que les maladies leur rapportent beaucoup d'argent, alors que la santé leur en fait perdre… toujours trop.

Je l’ai souvent écrit ici : l’important s'agissant de la santé, c’est la prévention. Lorsqu'on est malade, il est souvent trop tard. La médecine peut maintenant nous "prolonger" à grands frais et très longtemps, Mais seulement pour “survivre” dans des conditions que personnellement je n’accepterai pas si j’y suis un jour confronté.

Je me dois de préciser qu'il existe depuis peu en France une Académie Médicale du Jeûne (A.M.J) destinée à organiser les échanges entre médecins intéressés par la connaissance et/ou la pratique du jeûne (et les deux vont souvent de pair, nous le verrons).

C'est un excellent signal concernant l'intérêt (nouveau) des médecins en France pour le jeûne, compte tenu de l'intérêt enfin reconnu de ce même jeûne pour la médecine allopathique. Par le canal de cette académie, les personnes malades ou très malades peuvent enfin être guidées par des médecins vers des traitements associant le jeûne thérapeutique aux techniques médicales conventionnelles.

En ce qui me concerne s'il m'arrivait d'être frappé par un cancer, je m'adresserais à l'A.M.J pour bénéficier d'un traitement associant le jeûne et la chimiothérapie. Avec si c'est possible plus de jeûne que de chimiothérapie.

L'adresse de l'A.M.J

Un article récent de ce site sur ce sujet

N.B
Si vous tapez jeûne dans le moteur de recherche de ce site vous trouverez de nombreux articles sur ce sujet. Notamment sur le jeune intermittent, qui s'associe parfaitement avec le jeûne complet, comme j'ai pu le constater à l'occasion de ce stage. En effet, je n'ai éprouvé absolument aucune difficulté à ne rien manger pendant six jours tout en marchant (d'un bon pas) 10 à 15 km par jour.




Les photos du stage

La maison  du stage
La maison du stage


Le  petit village de Saubrigues, Landes
Le petit village de Saubrigues, Landes

Une de nos balades en forêt
Une de nos balades en forêt

Dans le  parc de la maison
Dans le parc de la maison

Un autre sentier
Un autre sentier

A proximité de la maison du stage
A proximité de la maison du stage

Votre serviteur après l'effort
Votre serviteur après l'effort

Balade de Guétary (Pays Basque) à Saint Jean de Luz par le littoral
Balade de Guétary (Pays Basque) à Saint Jean de Luz par le littoral

Mon expérience récente de jeûne total

Le groupe, au centre Zélie, l'animatrice du stage, avec le sac rouge
Le groupe, au centre Zélie, l'animatrice du stage, avec le sac rouge


Arrivée dans la baie de Saint Jean de Luz
Arrivée dans la baie de Saint Jean de Luz

Départ de Guétary
Départ de Guétary

La cathédrale de Saint Jean de Luz
La cathédrale de Saint Jean de Luz

Dimanche 29 Mai 2022

Lu 205 fois


1.Posté par Françoíse M Brunellí le 30/05/2022 07:00
... Bonjour Guy Déridet

☄🍃 GRATÍTUDE 🍃 ☄

pour Tous vos GÉNÉREUX Partages
& tout Particulièrement pour
Celui sur votre Jeûne hydrique
dans Les Landes 👍

Bonne Heureuse continuation

Fraternellement

Françoíse M Brunellí

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires