WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Pourquoi la montée des Eaux ne décourage-t-elle pas de vivre au bord de la mer ?

Comme il est expliqué dans cette interview, les habitants du littoral font parfois "abstraction" des "discours menaçants". Un reportage intéressant de France Info.




N.D.L.R

Il n'y a pas que les habitants du littoral qui font abstraction "des discours menaçants".

À commencer par France Info qui écrit "discours menaçants" alors qu’en termes d’environnement il ne s'agit plus de "discours" depuis longtemps, mais de faits, scientifiquement établis, et effectivement pour le moins menaçants.

En regardant la carte des prévisions de la montée des eaux en 2100, la plupart d'entre vous se diront : c’est dramatique, mais ce sera en 2100. À ceux-là je répondrais :

Que 2100, c’est dans seulement 79 ans ! Soit un peu moins de l'espérance de vie des enfants qui naissent cette année !

À cause de ce qu’on appelle concernant le climat : les boucles de rétroaction, le dérèglement climatique de notre planète s'accélère tous les jours. La fonte de la banquise et le dégel du permafrost qui étaient prévus à un horizon lointain sont en cours et contribuent déjà à l'accélération du réchauffement. Les immenses feux de foret dans le monde entier se produisent tous les ans et contribuent, eux aussi, à relâcher du CO₂ et du méthane dans l'atmosphère, ce qui induit le réchauffement climatique.

Autrement dit le réchauffement de notre planète s'accélère tous les jours et ce qui était prévu pour les siècles prochains se produira avant que les enfants nés aujourd’hui atteignent les 80 ans !

Si on ajoute le fait que les nations ne parviennent toujours pas à ralentir le réchauffement climatique conformément aux préconisations des scientifiques, on ne peut qu'en déduire que la fin de notre monde est en marche et qu'elle se produira bien avant qu'on ne le croyait.

Nous sommes déjà en campagne électorale intensive : qui vous parle, qui vous parlera de ces problèmes urgents de notre planète ? Personne, à part le parti écologiste. Mais, les élections internes de ce parti ont désigné comme candidat le plus prudent et le moins agressif des deux candidats en lice. Qui, le contraire me surprendrait beaucoup, ne vous alertera pas, comme le font en permanence les scientifiques du climat depuis des décennies, sur les dangers immédiats qui menacent notre planète. Et, se gardera également d'évoquer la fin de notre monde qui nous attend si nous continuons à ne rien faire.

Son discours sera donc, comme ce fut le cas jusqu’à présent dans toutes les élections, inaudible. On ne préviendra pas la catastrophe qui attend nos enfants avec des discours timorés et des déchirements internes absolument hors de propos.

De la même façon, on ne changera rien au dérèglement climatique tant que les électeurs n'auront pas accepté de commencer sérieusement à changer de mode de vie.

Bien sûr, cela est actuellement très difficile pour eux, voire impossible, à simplement concevoir, tant que toutes les entreprises du monde entier continueront à tout faire pour que nous consommions, contraintes qu'elles sont elles-mêmes de courir après la croissance pour ne pas disparaître.

On est mal partis !

Je dirais même mieux : on est très mal barrés.

Le lien vers l'article :


Dimanche 31 Octobre 2021

Lu 128 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires