;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Dérèglement climatique : pourquoi le scénario du film "Le Jour d’après" pourrait bien se réaliser

En 2004, dans son film Le Jour d’après, le réalisateur germano-américain Roland Emmerich imaginait un scénario catastrophe où un plateau de glace se décroche du continent, provoquant d’importants dérèglements climatiques et phénomènes naturels (cyclones, tornades, inondations…). Vingt ans plus tard, la fiction n’a jamais semblé aussi proche de la réalité



Dérèglement climatique : pourquoi le scénario du film "Le Jour d’après" pourrait bien se réaliser
Aujourd’hui, le Gulf Stream ralentit de plus en plus. Sa vitesse a baissé de 4 % en 40 ans, atteignant un record de lenteur depuis… un millénaire.

Si ce ralentissement se poursuit, les conséquences seraient ressenties à l’échelle mondiale. 

Les hivers seraient ainsi plus froids, notamment en Europe où la température moyenne chuterait de plusieurs degrés, conduisant à une forte baisse de la productivité de la végétation. Dans des régions comme l’Inde ou l’Afrique, les moussons s’amenuiseraient, conduisant à l’agrandissement des zones désertiques.

N.D.L.R
Pour  ceux qui n'auraient pas vu le film  « le jour d'après », je rappelle que le gros problème dans ce film, ce n'est pas la chaleur, mais le froid glacial.

C'est la raison pour laquelle il ne faut plus parler de réchauffement climatique, mais de dérèglement climatique. En effet, cela encourage les climato-sceptiques à nier le dérèglement climatique… quand il fait froid.

Pourquoi les gouvernements et les médias de  révérence privilégient-ils en permanence le terme de réchauffement ?

Parce qu'un réchauffement cela peut fluctuer et même se transformer en refroidissement. Un dérèglement parfaitement aléatoire du climat est beaucoup moins susceptible d'atténuation. Et, beaucoup plus dangereux pour l'humanité.

S'il faut lutter, en permanence, contre la chaleur, le froid intense, les orages meurtriers, et les inondations inexorables, les gouvernements, et leurs perroquets,  auront beau jeu de dire que ce n'est pas  possible.

Et, c'est bien connu : à l'impossible, nul n'est tenu.  

Lire l'article de Ça m'intéresse ici

 

Mardi 3 Octobre 2023

Lu 129 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires