;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Avis aux amateurs de voitures électriques !

La voiture électrique, ou plutôt la caisse enregistreuse ?



Avis aux amateurs de voitures électriques !
Batterie de voiture électrique cassée - fin de la garantie ?

La plupart des marques automobiles se contentent de réparer la batterie jusqu’à ce qu’elle atteigne sa capacité minimale obligatoire. Il y a tellement de petits caractères.

Les marques préféreraient que vous ne connaissiez pas le prix des batteries.

Les voitures électriques malchanceuses dont la batterie tombe en panne hors garantie existent aussi.

La facture est alors salée. Les constructeurs automobiles n’aiment pas en parler, mais le magazine allemand Autobild l’a tout de même révélé. Il s’avère que les marques automobiles sont très ennuyées.

Bien qu’il s’agisse de composants essentiels, une forte proportion de marques automobiles ne souhaitent tout simplement pas communiquer les prix aux clients normaux. Audi, Fiat, Opel et Tesla refusent catégoriquement, a noté Autobild, ce qui remet sérieusement en question cette ligne de conduite.

Volkswagen ne veut donner qu’une estimation. Hyundai, Kia et Volvo, quant à eux, indiquent un prix par module de batterie, car ils partent du principe qu’une batterie ne tombe jamais complètement en panne. La publication allemande a donc fait son propre calcul final.

Beaucoup d’heures de travail d’abord

Avant de pouvoir réparer la batterie elle-même, il faut bien sûr la retirer de la voiture. Et c’est là que commence le premier problème.

La Dacia Spring semble être très conviviale à cet égard. Le travail y prend à peine 2,5 heures.

Avec la petite et chère Honda e, c’est déjà quatre heures.

Dans le cas d’une Kia EV6 (et ainsi peut-être aussi de la Hyundai Ioniq puisqu’elle a la même structure), cela peut déjà aller jusqu’à 10 heures.

Les heures de travail à elles seules vous feront perdre 2 000 euros.

Des différences insensées entre les marques et les modèles

Et encore, les batteries. La Renault Twizy est la moins chère, à 4 000 euros, mais il ne s’agit pas d’une voiture de grande taille.

Les Smart Fortwo et Forfour seraient les plus abordables, à 6 537 euros, mais certains clients en Allemagne ont déjà dû payer un multiple de cette somme.

À l’autre extrémité de ce tableau non exhaustif, on trouve la Hyundai Kona Electric 64kWh, dont la batterie ne coûte que 33 771 euros, et la Volvo XC40 Recharge, qui nécessite 37 854 euros pour un remplacement complet.

Ce qui est remarquable aussi, c’est que les prix varient considérablement selon la marque et le modèle. Par exemple, une batterie de 64 kWh dans le Kia e-Niro coûte 10 410 euros.

Pourtant, une batterie de même taille dans le Hyundai Kona (Hyundai et Kia appartiennent au même groupe) coûte d’emblée 33 771 euros.

Plus de trois fois plus. Aucune explication n’est donnée à ce sujet.

N.D.L.R

À mon avis, pour acheter une voiture électrique maintenant, compte tenu de tous ses problèmes et du fait que d'ici à 2035 tout risque de changer encore plus, il faut être très joueur…

Quant à ceux qui achètent des voitures électriques beaucoup plus chères que les thermiques et les diesel, pour « faire des économies» (trouvez l'erreur !), vous croyez vraiment que l'État français va renoncer à la manne considérable que représentent les taxes sur les véhicules et qu'en conséquence les prix d'appel pratiqués actuellement pour charger les voitures électriques seront maintenus ?

Dans ce cas, je vous rappelle qu'en France les taxes sur les carburants représentent 65 % du prix des carburants.

Compte tenu du montant astronomique de notre dette publique : 3 000 milliards d'euros en 2022, pour un budget 2023 de 436 milliards*(!), il n'y a aucun espoir que cette tendance change dans les décennies à venir.

* Ce qui veut dire que notre dette publique est presque 7 fois plus importante que notre budget actuel. Je vous rappelle que pour obtenir un crédit d'une banque il faut que le total de vos crédits ne dépasse pas le tiers du total de vos ressources ! 33 % pour nous, 700 % pour l'État, 😱

Vous comprenez maintenant pourquoi, en dépit des rodomontades de Micron, la notation de la dette souveraine de la France vient de baisser.

Si cette tendance se confirmait cela signifierait que la France devrait payer plus cher ses emprunts, donc que le poids des intérêts de la dette dans le budget annuel augmenterait encore. Il est actuellement de 71 milliards par an, c'est le poste de dépense le plus important du budget.

J'insiste un peu sur le poids des intérêts de la dette mais c'est parce qu'on vous en parle rarement, sinon jamais, dans les médias de révérence. Et, surtout parce que dans un pareil contexte croire une seconde que l'on va faire ses économies avec sa voiture électrique à l'avenir…

Lundi 15 Mai 2023

Lu 665 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires