WEB SIDE STORIES

«J'ai une mémoire admirable, j'oublie tout» [Jules Renard]



Le Fasting : un nouveau régime ?

Non ! Une révolution !



Je reviens sur ce sujet, ô combien vital, surtout quand on avance en âge. (voir mon précédent article ici: https://goo.gl/2crudf

Comme le Fasting, cette nouvelle façon de se nourrir (pour notre époque, car c'était celle de nos lointains ancêtres chasseurs- cueilleurs) marche pour beaucoup de gens, et compte tenu du fait qu'elle est très facile à mettre en œuvre si on choisit comme période de jeûne les 8 heures de la nuit, je me demande vraiment comment il se fait qu'elle soit encore si peu connue. Et si souvent méprisée par le nutritionnistes. Serait elle un danger pour leur gagne-pain ? Ce serait pour le moins paradoxal, mais pas étonnant.

Je rappelle que nos ancêtres ne connaissaient pas les supermarchés et qu’ils jeûnaient parfois plusieurs jours avant de bâfrer lorsque la chasse ou la cueillette avait été bonne. En fait, ils étaient très éloignés des dogmes des nutritionnistes d’aujourd’hui, à savoir :

- manger à heures régulières,
- faire un déjeuner copieux.
- manger beaucoup le matin et très peu le soir (ce dogme est très ancien)
- compter ses calories, j'en oublie certainement.

Le fait, indéniable, que le Fasting marche pour beaucoup de gens, remet en cause la plupart des fondements de la nutrition moderne.

On comprends mieux pourquoi on continue de l'ignorer superbement, voire de le mépriser ouvertement, chez tous ceux qui gagnent leur vie avec régimes alimentaires, dont il faut bien le dire, aucun n’a réellement fonctionné durablement, à ce jour. Si c’était le cas, cela se saurait.

Sans parler de l'industrie agro-alimentaire qui repose entièrement sur les faiblesses de nos contemporains, et subventionne certainement certains gourous de la surcharge pondérale.

Le Fasting n'est pas un régime, c’est une nouvelle façon de se nourrir, c’est un changement de mode de vie, en fait, c'est une révolution.

Et faire la révolution en mangeant, à la barbe de tous ceux qui, depuis des décennies, nous sermonnent sans effet sur ce sujet, quel pied !

Je vous recommande la lecture du livre dont la photo apparaît ci-dessous.

On en a aussi parlé sur une de mes pages Facebook préférées :

Lecture sans frontières 2

Ainsi que sur Jeûne intermittent (JI) une page entièrement consacrée à ce sujet


Mercredi 13 Décembre 2017

Lu 440 fois


1.Posté par Alain le 13/12/2017 21:53
Bonjour Guy, je viens d'apprendre que je faisais du fasting sans le savoir : je mange à 19h tous les soirs, pas de petit déjeuner sinon un café ou deux et repas le midi, soit 17h de jeune.
Je ne suis pas spécialement gros (1.93m/95kg) mais ai un petit bidon, on dira que sans ce régime je serai plus gros.
Il se trouve que ma femme à le même régime mais à beaucoup plus de soucis que moi...A voir.
Cordialement.

2.Posté par Elisabeth le 19/12/2017 15:54
Bonjour

Le jeûne intermittent est effectivement une très bonne chose. Mais à un certain âge, on est parfois très carencé
en vitamines, minéraux, oligo-éléments.... Linus Pauling, double prix Nobel disait que toutes les maladies ont
pour cause un manque de minéraux. Depuis, d'autres l'ont dit aussi.

De plus, on est souvent très intoxiqué par toutes sortes de métaux lourds.

Alors, pour information, je vous signale l’existence d’une cure de changement de métabolisme (pas un régime)
qui nous vient d’Allemagne, et mise au point par des naturopathes allemands. Plus de 700 000 Allemands l’ont déjà faite.
En France, environ 1700 personnes ont déjà pu la faire, depuis courant 2014.

Il s’agit, pendant quelques semaines, de faire certains efforts en matière d’alimentation,
ce qui permet à l’hypothalamus de refonctionner normalement, comme quand nous étions bébé.
Avec aussi la prise de compléments alimentaires bien ciblés et travaillant en synergie.

Pendant la cure, on mange 6 fois par jour ! Et après la cure, on peut à nouveau
manger tout à fait normalement.

Vous ne trouverez aucune publicité sur le sujet, car tout se transmet par le bouche à oreille.

Pour en savoir plus, et pour vous éviter de vous perdre sur mon blog, voici une page de mon blog

http://bit.ly/vieomieux

vous donnant les renseignements essentiels.

Cette cure permet de “désencrasser” l’organisme et, dans la foulée, de perdre du poids
(graisse adipeuse inutile, graisse abdominale) quand c’est nécessaire. Elle contribue
aussi à la chélation des métaux lourds.

Et grosse différence avec les régimes habituels : il n’y a pas d’effet “yoyo” par la suite.

La cure consiste globalement, et entre autres, à “ancrer” de nouvelles habitudes alimentaires.

Je présente la cure sur zoom (équivalent de Skype mais en beaucoup mieux) plusieurs fois
par mois.

Toutes les personnes qui ont eu connaissance de l'existence de cette cure, ont regretté de ne pas l'avoir
connue plus tôt.

Cordialement

Elisabeth


PS : je suis inscrite sur ce site, depuis de nombreuses années, sous elisabeth.ol....@laposte.net

3.Posté par GUY DERIDET le 24/12/2017 16:38
Merci Elisabeth pour votre témoignage.

Je savais qu'en Allemagne il sont pionniers pour les cures par le jeûne thérapeutique. Mais je ne savais qu'il existait des cures apparentées, mais où l'on mange.

De fait, le jeune intermittent produit les mêmes effets, en mangeant également, mais pendant la période d'alimentation seulement et après un temps certain.
La différence,et elle est de taille, c'est que le jeûne intermittent, non seulement ne coûte rien, mais permet de faire des économies de nourriture puisqu'on supprime un repas. De plus, par rapport au jeûne pur et dur, il est progressif et donc plus facile à mettre en oeuvre. Surtout si on place la période de jeûne pendant la nuit.

J'ai fait 6 mois avec deux repas par jour, je viens de commencer aujourd'hui un nouveau mode d'alimentation (ce n'est pas un régime, c'est une façon de s'alimenter) avec un seul repas par jour, le soir. P

Pour la première fois de ma vie (j'ai 71 ans) je n'ai rien mangé pendant 24 h ! Sans problème aucun, à part mon estomac qui proteste bruyamment. J'ai eu les mêmes effets au début de mon jeûne intermittent, j'avais pour habitude de prendre des déjeuners très copieux.

Pour la première fois depuis 40 ans, je n'ai pas eu envie de faire ma sieste quotidienne d'une heure après mon repas de mi-journée. A jeun depuis la veille, je n'ai eu aucune envie de dormir et ma vitalité est comme d'habitude, c'est à dire inhabituelle pour un homme de mon âge.

J'ai donc gagné, en plus d'un repas de moins par jour, une heure supplémentaire de veille, ce qui à mon âge, n'est pas négligeable.

Je précise qu'aujourd’hui c'est le 24 décembre (!) date originale pour entamer (si j'ose dire) une nouvelle façon de s'alimenter. De plus, je n'ai pas faim du tout, ce qui fait qu'au lieu de me payer un repas de réveillon dans un bon restaurant, je vais me contenter d'un repas beaucoup plus simple dans un restaurant très bon marché où j'ai des amis.

Je suis émerveillé par la vitesse à laquelle le corps humain s'adapte aux changements, même quand ils vont dans le bon sens. Je suis un gros mangeur depuis ma naissance (5 kg, en 1946 dans un Berlin dévasté par la guerre). Je n'avais avant mon jeûne intermittent, jamais sauté un repas de ma vie. Aujourd'hui, je n'ai rien mangé depuis 24 heures, et déjà je n'ai pas faim.

Ce qui prouve ce que je savais déjà par mes lectures sur Internet : le meilleur coupe-faim...c'est le jeûne ! A condition bien entendu d'avoir un organisme en pas trop mauvais état. Ce qui est mon cas, mais je ne suis quand même pas un perdreau de l'année et je peux vous dire que les excès de nourriture, et à une certaine époque, de boissons et de tabac, j'ai eu mes doses.

En tous cas, ceci prouve, s'il en était besoin, que le jeûne intermittent est, contrairement à ce que disent ses détracteurs (que l'on trouve même parmi les fanatiques du jeûne de plusieurs jours) une excellente façon de se désaccoutumer de l'excès de nourriture et une excellente introduction au jeûne pur et dur. J'ajoute que cette nouvelle façon de s'alimenter est 1000 fois plus efficace que n'importe quel régime à ce jour car elle est basée non pas sur des "recettes" aussi diverses que variées et...juteuses, mais sur un changement plus ou moins radical dans notre façon de nous alimenter.

4.Posté par nadeigeperrot@gmail.com le 26/12/2017 09:33 (depuis mobile)
Bonjour Guy,
Je suis avec intérêt vos échanges au sujet des jeûnes ou pseudo jeûnes.
Je suis adepte de cette forme de détoxication.Et j ai déjà pratiqué sans grandes difficultés le jeûne thérapeutique mais cela me donne des migraines+++

5.Posté par nadeigeperrot@gmail.com le 26/12/2017 09:36 (depuis mobile)
Ré coucou
Si vous organisez en Crète des séjours rando/ jeûne ou pseudo . Je m inscris de suite.À réfléchir .
Bonne annee en parfaite forme.

6.Posté par GUY DERIDET le 30/12/2017 16:36
@Nadeige

Merci pour vos commentaires. Pour les séjours rando/jeûne je n'envisage pas d'organiser de tels stages. Je suis néophyte, car pratiquant le jeûne intermittent depuis 6 mois seulement. Par ailleurs un stage rando/jeûne nécessite un accompagnement médical dont je ne dispose pas. Il y a beaucoup de ces stages en France actuellement : voyez celui du précurseur en tapant Drôme Jeûne dans Google. C'était un des premiers et il reste parmi les moins chers (400 euros la semaine) Il fonctionne toute l'année sauf deux mois en hiver.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives