WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



L’UE interdit la médecine par les plantes à partir du 1er avril 2011 !

Le lobby de l’industrie pharmaceutique a réussi a faire un sort à la concurrence pénible des produits naturels. A compter du 1er avril 2011, la vente de tous les produits à base de plantes médicinales sera interdite sur le territoire de l’Union européenne…s ‘ils ne sont pas au bénéfice d’une autorisation !



L’UE interdit la médecine par les plantes à partir du 1er avril 2011 !
Les multinationales de la pharmacie et de l’agro-alimentaire entendent se rendre maîtres de tous les aspects de notre santé et de notre alimentation. Elles détruisent tout obstacle qui se trouverait sur leur chemin. Celui qui veut désormais offrir à la vente des produits à base d’herbes médicinales en leur attribuant des vertus thérapeutiques doit se soumettre aux mêmes conditions d’examen et de contrôle que pour n’importe quel médicament.

Cette innovation va éliminer bien des acteurs de la concurrence. Peu importe que ces herbes et plantes médicinales offertes par la Nature soient fort prisées depuis des millénaires.

Ainsi, selon les directives de l’Europe, la vente et l’usage de produits à base d’herbes médicinales s’en trouvera fort restreint.

Nous sommes ici en présence d’une directive de l’UE pour l’harmonisation des procédures d’autorisation en matière de préparations à base d’herbes médicinales traditionnelles qui sont utilisées en médecine. Ainsi les produits de la Nature destinés à des usages médicaux doivent faire l’objet d’une nouvelle déclaration et sont soumis à autorisation.

Dans tous les pays de l’UE, il sera donc interdit de vendre des herbes ou des plantes médicinales qui n’auraient pas obtenu d’autorisation.

La même directive (THMPD= Traditional Herbal Medicinal Products Directive) stipule que tous les produits à base d’herbes médicinales qui ne sont pas considérés comme des aliments (tels que les épices), doivent être au bénéfice d’une autorisation THMDP dès avril 2011 pour pouvoir rester sur le marché.

La directive exige que toutes les préparations soient soumises à la même procédure que les médicaments chimiques. Peu importe que lesdits produits soient utilisés depuis des millénaires dans tous les ménages. Les géants de l’industrie pharmaceutique peuvent se payer les procédures d’autorisation mais comment un petit producteur pourrait-ilen faire autant alors que
l’examen d’un produit ou d’un mélange de produits naturels se facture jusqu’à 120’000 euros ?
A défaut, l’entreprise doit prouver, pour obtenir l’autorisation de mise en vente,
la preuve que son produit a été utilisé depuis au moins 30 ans en toute sécurité et avec efficacité, dont 15 ans dans l’Union européenne.

C’est un obstacle de taille que tous ne pourront pas franchir . Ceux des produits thérapeutiques en provenance de Chine, de l’Inde, du Japon ou de toute autre origine hors-UE et qui n’ont pas fait leurs preuves sur le territoire de l’Union européenne sont exclus du marché.

Dans de nombreuses cultures traditionnelles, on utilise des produits non-végétaux tels que des tissus d’origine animale et des produits minéraux. Ceux-là sont interdits par la directive européenne. Cela signifie que
les citoyens des pays de l’UE sont privés de médecine traditionnelle en provenance de pays lointains. Ils doivent y renoncer.

Dès sa mise en vigueur l’année prochaine, la directive THMPD n’autorise que trois catégories de produits à base d’herbes médicinales sur le marché de l’UE :

1 – Les produits qui ont une licence et qui ont été testés médicalement
2 – Les produits qui sont qualifiés de “traditionnels” sous le régime de la directive THMPD et qui ont été éprouvés.
3 – Les produits qui ne revendiquent aucune vertu thérapeutique et qui ne sont pas utilisés à des fins médicales.

Cela signifie en principe que tous les produits naturels qui ont des propriétés thérapeutiques devront être traités à l’avenir comme des drogues dangereuses

et qui devront d’emblée être testés pour s’assurer de leur innocuité. Cela est totalement absurde. Ainsi, par ce stratagème, la mafia de l’industrie pharmaceutique décidera toute seule ce qui convient à notre santé. Les solutions alternatives doivent disparaître. Le slogan implique que tout ce que produit la Nature est dangereux. Seul ce qui provient des laboratoires est sûr. Ils ont atteint leur but grâce à leur lobbystes qui ont convaincu les bureaucrates de l’UE ou qui leur ont plutôt graissé la patte… Cela, bien entendu, en chantant l’antienne de notre sécurité et de notre bien-être.

Pour prendre un exemple banal, celui qui offre des pruneaux secs parce qu’ils sont favorables à la digestion mais qui n’aurait pas d’autorisation, se rendra-t-il punissable, c’est bien ça ? Comment cela est-il possible ? Tout simplement parce que les produits naturels ne peuvent plus être classés parmi les aliments mais doivent l’être parmi les médicaments. Ce qui est en cause, c’est une législation sur le commerce et sur les brevets. Maintenant, seuls les produits que l’on peut protéger par une marque et un brevet sont souhaitables car ils permettent l’instauration d’un monopole. Ce qui pousse à l’état naturel dans la nature est illégal.

C‘est ainsi que l’on protège notre santé et, en même temps, le chiffre d’affaires et les bénéfices des grandes entreprises.

Il ne s’agit plus du tout d’une question de santé car elle leur importe nullement. Ce qui est en cause, c’est leur cupidité insatiable. Les politiciens et les autorités sanitaires sont leurs auxiliaires dévoués. Tous les bureaucrates qui pondent de telles directives sont placés sous le contrôle direct des grandes entreprises. Tout ce que décide l’UE sert plus ou moins leurs intérêts et les PME et les consommateurs en subissent les inconvénients. Jusqu’à quand tolérerons-nous que les gouvernements, les parlements et les bureaucrates n’agissent qu’en fonction des seuls intérêts des grandes entreprises et non pas dans le nôtre ? Allons-nous rester encore longtemps passifs en constatant que nos droits sont constamment rétrécis ? Nous voulons décider seuls de ce qui est bon pour nous et quels produits nous voulous prendre, qu’il s’agisse de bombes chimiques ou de doux produits thérapeutiques naturels. Il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

SOURCES

Adapté de la source originelle “en Allemand” – Schall und Rauch.

N.D.L.R

Et voila ! Je vous en parlé il y quelques temps. C'était une crainte, c'est maintenant une réalité. Vive l'Europe, bras armé de l'industrie pharmaceutique.

Elle est belle notre société ! Des médicaments peuvent tuer pendant des décennies (scandale du Médiator, entre autres) mais les plantes sont désormais considérées à priori comme dangereuses pour notre santé. Et doivent l'objet d'une autorisation de mise sur le marché comme les médicaments.

Décidément les députés européens ne valent pas plus chers que nos députés hexagonaux Et l'industrie pharmaceutique a les moyens !

Jeudi 30 Décembre 2010

Lu 3334 fois


1.Posté par guy de la pampa le 30/12/2010 22:40
et oui les députés européens ne valent pas bien chers. On peut les acheter avec des peanuts comme dans les républiques bannières.

De plus savez vous que l'europe a des "ambassades" dans les pays lointains avec des fonctionnaires grassement payés dotés du statut diplomatique qui ne sont là que pour filer des subventions pour n'importe quoi, subvention,qui, on peut le comprendre, ne vont pas aux entreprises de l'europe.

Ces "ambassades" bien sur font doublon avec celles de chaque pays de l'europe déjà dans le pays.
c est toujours pareil: on rajoute une couche de fonctionnaires. Bientôt on va créer un bureau de coordination pour hamoniser les relations entre les ambassades des pays européens et celle rajoutée de l'europe.

J'imagine même qu'il y aura un bureau central supervisant cela depuis bruxelles et des ambassadeurs itinérants pour le contrôle. Ah, je suggère de créer un bureau régional par continent ou sous continent afin de placer quelques copains de plus.

Détail piquant::
Bien sur quand un pays européen ferme un consultat ou le réduit, il faut s'adresser au pays vosins à 1 ou plusieurs milliers de kms, mais surtout pas à l'ambassade européenne qui n'en a rien à foutre des paperasseries étatiques pas pondues par ses cranes d'oeufs de bruxelles, les seules paperasses qui comptent car étant supranationales dont avec un rang supérieur à celles des nations justes bonnes à contribuer!

2.Posté par bfayt le 07/01/2011 02:59
Pouvez-vous me citer beaucoup de plantes ayant un effet autre que PLACEBO ?????
Certaines doivent posséder des effest réels mais celles qui ont fait leur preuves sont TOUTES ou quasi, très toxiques et ne sont pas à la portée d'un particulier: digitaline, ...
Par contre les effets négatifs ne manquent pas....et pourtant elles paraissent si anodines !!!!

http://www.destinationsante.com/Aliments-et-medicaments-certains-melanges-a-proscrire.html

http://www.afssaps.fr/Dossiers-thematiques/Interactions-medicamenteuses/Interactions-medicamenteuses/%28offset%29/0#paragraph_1798

http://www.md.ucl.ac.be/loumed/CD/DATA/121/407-414.PDF
Pour les autres:
http://www.tastout.ulg.ac.be/pages/comm30.htm

3.Posté par GUY DERIDET le 15/01/2011 08:43
@bfayt

1/ A propos de l'effet placebo : mes enfant, sujets aux rhumes, angines et autres bronchites comme beaucoup d'autres enfants ont été soignés au départ par les médicaments habituels : antibiotiques etc. Quand le médecin est est arrivé à la cortisone mon épouse s'est tournée vers les huiles essentielles. Depuis, mes enfants n'ont plus été malades. Il sont maintenant 22 et 32 ans et se portent comme des charmes. Si c'est un effet placebo, vive l'effet placebo !

2/ En revanche je n'ai sans doute pas besoin de vous citer plusieurs médicaments dont la nocivité, souvent mortelle a été ou sera prouvée. Ils ont pourtant été dûment approuvés par l’organisme officiel chargé d'autoriser leur mise sur le marché et même remboursés par la sécurité sociale.

3/ La différence c'est que les gens qui se soignent par les plantes connaissent généralement très bien les plantes. En revanche les gens qui consomment des médicaments dangereux mais "approuvés par l’organisme officiel chargé d'autoriser leur mise sur le marché et remboursés par la sécurité sociale" ne peuvent pas savoir les dangers de ce qu'on leur administre.

Plus grave, il semblerait que les médecins ne soient pas en mesure eux non plus de savoir grand chose. En effet, prescrire du Mediator (qui est une amphétamine, ce qu'aucun médecin ne devrait ignorer) comme coupe-faim alors que c'était au départ un médicament pour les diabétiques me semble très éloigné du serment
d' Hipprocrate.

Quant aux dégâts comparés de la médecine par les plantes et de la médecine officielle, sans m'appuyer sur des statistiques que l'on ne laissera jamais établir, je suis persuadé que la médecine naturelle est beaucoup moins nocive que la médecine officielle.

Au demeurant, surtout par les temps qui courent, j'ai plus confiance dans les herboristes que dans les médecins et les organismes officiels de protection de notre santé. Et il semblerait que je ne sois pas le seul...


4.Posté par guy de la pampa le 15/01/2011 09:10
quand les représentants de labos ou de groupes pharmaceutiques commencent a être ministre on peut s attendre a tout.
Mais ce n est pas un sujet sur lequel Bruxelles va légiférer eux qui sont noyautés depuis belle lurette par tous les lobbies possibles et imaginables. L herboriste du coin est une cible plus facile. Qu on nous sortent donc les statistiques de procés faits pour mauvaises medicamentations a base de plantes. Les chiffres doivent être réalistes car ils n ont pas un conseil de l ordre pour étouffer les affaires.

5.Posté par 421 le 06/03/2011 03:43
Petite précision de la part d'un herboriste :
- Seuls les MEDICAMENTS à base de plantes seront désormais sujets aux mêmes tests que les médicaments traditionnels (par groupes de testeurs). Ainsi les COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ne sont PAS CONCERNES
- Il existe une liste très précise des plantes interdites à la ventes, d'autres sont justes interdites en usage interne selon les réglementations nationales.

Alors HALTE A LA DESINFORMATION et à l'ignorance des deux côtés allopathie ou phytothérapie :-)

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique