WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



Retour à Koh Phangan

J’étais parti, une fois encore, pour quelques jours, avec ma nouvelle moto. Pour éviter la cohue du premier de l’An à Phangan et aussi pour étrenner ma nouvelle moto.



Baie de Khanom
Baie de Khanom
Concernant la conduite à moto en Thaïlande, depuis que Google Navigation est accessible dans ce pays (quelques mois seulement) la conduite devient un vrai plaisir. Plus besoin de s'arrêter pour consulter Google Maps. On lance la recherche de la destination, on met les écouteurs dans les oreilles et c’est parti. On peut se concentrer sur la route (il vaut mieux ici) et suivre docilement les indications données dans l’oreillette. Fabuleux ! En une semaine et 800 km, Google ne m’a pas perdu une seule fois. Merci à ma connexion 3G Dtac, qui elle aussi, ne m’a jamais laissé tomber quand j’en avais besoin. Tout cela pour la modique somme de moins de 10 euros par mois, sans formalités, pour 3 giga.

 
J’ai fini par prendre les bons réflexes : chercher une station d’essence ? Google Maps. Chercher un Hôtel, un restaurant : Trip Advisor d’abord, puis Google Maps.

 
Je rappelle qu’avant l’arrivée de Google Navigation en Thaïlande les balades à moto c’était plutôt galère dans ce pays où dès que l’on sort des grands axes toutes les indications sont en Thaï. C'est normal, en France il n'y a pas de signalisation en anglais ou si peu, mais ce n'est pas pratique pour les touristes. Ce qui fait qu’on ne sait parfois littéralement plus du tout où on est. Avec l’Edge naguère, c’était aussi parfois galère, mais avec la 3G ce n’est que du bonheur.

 
J’ai commencé mon périple par Krabi. J’ai vite compris que c’était une erreur. À cette période l’année : la plage d’Ao Nang le 1er janvier c’est pire que la Cote d’Azur le 15 Aout ! Heureusement j’avais trouvé (grâce à Google) un hôtel très correct, le Royal Hotel dans le centre de Krabi et surtout un excellent restaurant (grâce à Trip Adivsor) le Geckocabane dans le vieux Kravi. Tenu par un couple franco-Thaï la cuisine y est succulente et pas chère, et l’accueil charmant. À telle enseigne, que je décidai d’y fêter le réveillon du 31 décembre. Ce fut très sympa et je vous conseille vivement ce restaurant si vous passez par Krabi. Avec Google Navigation, vous le trouverez aisément.

 
En consultant Google Maps,  j’ai découvert un endroit sur la carte que je ne connaissais pas : Khanom, petite ville qui se situe à 20 km seulement de Don Sak, l’endroit où l’on prend le ferry pour Samui ou Phangan. En sortant du ferry, il suffit de prendre à gauche, vers Nakhon Si Thammarat au lieu de Surat Thani, à droite.

 
J’avais entendu parler, en bien, de Nakhom, aussi décidai-je de m’y rendre pour y passer trois jours. Grâce à TripAdvisor j’ai trouvé une chambre pour trois jours dans l’hôtel Pal Hill Resort de Khanom. 1500 bahts= 35 euros pour 3 jours ! L’hôtel est neuf, les chambres sont nickel, avec Wifi (qui fonctionne) et air conditionné. À Khanom nous sommes sur le continent, avec des prix thaïs. Et comme l’endroit n’est pas très fréquenté (je n’ai pas vu un seul farang en ville pendant trois jours ! les prix sont très attractifs.

 
Khanom s’est largement développé ces dernières années et propose maintenant une magnifique route, bien bitumée, qui dessert toute la côte est. La plage est magnifique et fait au moins 10 km de long. Il y a quelques resorts en bord de mer, mais il reste beaucoup de place libre. Chercheurs de trésor s'abstenir : à Khanom, c'est parc national (donc interdit aux chercheurs de trésor) quasiment partout. J’ai pu, pour la première fois depuis mon opération, courir de nouveau dans le sable profond, mon activité physique préférée dans ce pays. Alors qu’à Samui ou Phangan il n’y a plus de plage pendant tout l’hiver, ici, même à marée haute il y a encore du sable fin sur 30 à 50 mètres de prdondeur, ce qui suffit largement à mon bonheur.

 
On trouve à Khanom (avec l'aide de Trip Advisor et Google Navigation quand même) quelques excellents restaurants. J’ai apprécié particulièrement le CC Beach, et le Khanom Hill, tous deux en bord de mer. Il y a aussi le Khanom Sea Food mais je n’ai pas eu le temps de m’y rendre. Ce sera pour la prochaine fois.

 
Avec la moto, je me suis également aventuré à suivre la route côtière jusqu’à sa fin, au bout de nulle part, à Ao Thong, où j’ai bu une bière en appréciant le spectacle et le calme de cet endroit qui propose aussi des chambres. Tranquillité assurée !

 
Au final, Khanom, encore préservée, a beaucoup de charme pour ceux qui, comme moi, aiment les endroits authentiques.

 
À tel point que je pense en faire ma prochaine résidence, quand j’aurais épuisé les charmes de Koh Phangan.

 
Les plages sont bien plus belles à Khanom, la circulation est excellente, car les routes sont larges et en excellent état (il y a très peu de voitures) il n’y a pratiquement pas de touristes et apparemment très peu de résidents farang, la vie est moins chère qu’à Phangan ou Samui, et je serai sur le continent, donc libre de prendre la route quand je le voudrais, pour explorer encore plus avant la Thaïlande.

 
Dernier détail, et non le moindre, je ne dépendrai plus de l’immigration de Samui, mais de celle de Nakhon Si Thamarat . Qui ne peut être pire que celle de Samui. Cela n’a l’air de rien, mais le fait de devoir me rendre à l’immigration de Samui tous les trois mois pour le tampon, et une fois par an pour le renouvèlement du visa m’est une corvée chaque année plus pénible.
 
Je n'ai pas pris encore de décision définitive, mais ce projet va murir en moi et un de ces quatre matins, c’est sûr, je vais enfourcher ma moto avec mon sac et dos, et partir pour Khanom. Comme à Phangan je chercherai un hôtel au mois, ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes vu le taux de remplissage des hôtels à Khanom. Je ne suis pas ET du tout (maison) et la vie dans un hôtel convient parfaitement au nomade que je suis de plus en plus. Quand je voudrai voir mes amis de Samui et de Phangan, hors-saison touristique bien sûr, Don Sak et le ferry sont à 10 minutes seulement de Khanom. Et la traversée en ferry, avec une moto, ne coute que 280 bahts soit un peu plus de 6 euros seulement. La continuité territoriale n'est pas un vain mot en Thaïlande. Ça tombe bien, vu la quantité impressionnante d'iles dans ce pays.



Lundi 6 Janvier 2014

Lu 1041 fois


1.Posté par Anto le 30/01/2014 13:17 (depuis mobile)
Merci pour c''est petit info ^^ je suis actuellement sur koh samui peut ton aller a phangan en moto ? Merci

2.Posté par Tonio le 01/02/2014 20:59 (depuis mobile)
Ok dak merci bien du renseignement ;)

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique