WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



Référendum : Faut-il vous l’envelopper ?

Le vrai danger pour les tenants du oui n’est pas que l’on ne comprenne pas le projet mais qu’on le comprenne trop bien. C’est pourquoi ce projet compte 324 pages plus deux annexes de 460 pages. A quoi il vous faudra répondre oui ou non. Bon courage !

Ce projet, dans sa troisième partie, celle que l’on vous cache soigneusement mais qui est la plus révélatrice, n’est pas une constitution mais une bible libérale. Ce que l’on peut prouver immédiatement :

Le terme banque y figure 176 fois, Marché = 88 fois, Commerce = 38 fois, Concurrence = 29 fois, Marchandises = 11 fois. Dans la constitution française aucun de ces termes ne figure, sauf celui de commerce, qui n’apparaît qu’une seule fois !



Référendum : Faut-il vous l’envelopper ?


Mais au delà des supputations parlons plutôt du bilan de l’Europe. Au cas où vous l’auriez oublié nous « devons » à l’Europe :

1993 : libéralisation des télécoms (France Telecom)
1998, libéralisation des services postaux. En 2009 la privatisation sera totale. Faîtes provision de timbres…

L’évolution actuelle de ces deux ex services publics vous donne une idée assez exacte de ce qui nous attend. On continue :

1991 libéralisations du transport ferroviaire. La privatisation de la Sncf est pour demain.
1993-1997, libéralisation du transport aérien (Air France)
1997 : libéralisation de l’énergie. La privatisation d’EDF et de GDF est en cours.
2000 sommet de Lisbonne (cher au cœur de M. Barroso) : réforme des retraites, approuvée par Chirac et… Jospin ! Ensuite, et en vrac :

Réforme des retraites : c’est fait !
Réforme de l’assurance sociale ; elle est en cours
Réforme de l’Education : en cours
Réforme des services : elle a failli passer avec la directive Bolkestein, approuvée en son temps sans problème par MM. Barrnier et Lamy (le « socialiste » candidat à la présidence mondiale de l’OMC)
Privatisation des aéroports : elle vient d’être approuvée par le parlement
Reforme des installations portuaires : directive Palacio prévue pour Septembre. But : assurer le libre transport des marchandises dans les ports et ne pas fausser la concurrence. Amis dockers, accrochez vous aux branches, ça va voler bas !

Au cas où vous auriez encore un doute : dans le projet de traité toutes les décisions ayant un caractère social devront être prises à l’unanimité (25 membres, bon courage !) En revanche les décisions relatives au marché et à la concurrence se contenteront d’une majorité qualifiée ! Cela vous donne une juste idée de l’endroit où ils se le mettent, le social !

Enfin, on vous serine à longueur de radios et de télés que si vous votez non ce sera la cata. Or, que se passera-t-il effectivement ? On continuera tout simplement sur la base du traité de Nice qui est en vigueur depuis le 1er mai 2004, sans qu’aune catastrophe n’en ait à ce jour découlé. On devra juste se remettra à l’ouvrage pour nous proposer un vrai traité constitutionnel européen et pas un copier coller des accords sur la commercialisation de services (AGCS) ou la copie servile des statuts de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC)

Le réconfortant de la chose est que nonobstant le fait que 95% des medias sont pour le Oui,
52% des français sont, pour l’instant, pour le Non (70 % chez les seuls agriculteurs, qui sont eux aussi bien placés pour savoir ce que l’Europe signifie concrètement) Ce qui tendrait à prouver que les français ne sont plus des veaux ! Enfin une bonne nouvelle !

Certes, MM. Chirac et Hollande auront l’air de deux imbéciles, mais d’une part ils ont l’habitude, d’autre part cela ne devrait pas nous empêcher de dormir.



Mardi 22 Mars 2005

Lu 4023 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique