WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur» [Beaumarchais]



Putain de téléphone

Personnellement j’ai toujours trouvé que le téléphone était un instrument extrêmement discourtois.



Putain de téléphone


En effet sous prétexte que cet engin sonne il faudrait arrêter de penser, cesser d’écrire, de lire, de marcher, de courir? Avec la mode grandissante des mobiles cela ne s’améliore pas. Sans parler des dangers que font courir aux autres usagers de la route les gens qui téléphonent au volant, je suis toujours étonné quand je vois, à la caisse d’un super marché les contorsions auxquelles peuvent se livrer certaines personnes pour répondre au téléphone alors qu'elles sont en train de ranger leurs courses. Et si vous écoutez ce qu'elles disent à ce moment-là vous êtes confondu par l'inanité de leurs propos.

 

Lorsque cela m'arrive, en dépit des regards désapprobateurs de mes voisines de queue (statistiquement il y a beaucoup plus de femmes que d'hommes dans les queues de super marché) je laisse sonner si j'ai les mains occupées, je coupe la sonnerie si j'ai les mains libres. Ce qui ne manque pas de plonger mes voisines, de queue, dans la plus grande des stupéfactions. Comment peut on ne pas répondre quand on vous appelle me disent leurs grands yeux étonnés. Et bien, tout simplement parce qu'il existe un instrument merveilleux dénommé boite vocale, qui enregistre les appels à ma place. Appels auxquels je ne manque pas de répondre...dès que je suis disponible.
 

Le répondeur téléphonique est une invention merveilleuse que j'utilise depuis fort longtemps, c'est à dire bien avant qu'il ne soit répandu en France, car j'ai eu l'occasion de résider, il y a trente cinq ans, très près des Usa, à Saint Martin, Antilles Françaises, exactement. J'ai dû acheter mon premier répondeur à New York dans les années 80. A l'époque, aux Antilles et en France cet engin était très mal vu, les gens avaient horreur de parler à une machine et j'ai entendu souvent cette réflexion particulièrement stupide dans la bouche d'entrepreneurs ou de commerciaux : moi, Monsieur, quand j'ai fini ma journée de travail, je ne veux pas entendre parler de téléphone et encore moins de répondeur!
 

Bref ! Le répondeur téléphonique c'est le complément indispensable qui me permet de supporter l'insupportable goujaterie du téléphone fixe ou portable.
 

Il faut voir à Madagascar, pays parmi les plus pauvres du monde, des Malgaches à l'évidence très pauvres, exhiber fièrement leur téléphone portable et s'en servir à outrance, alors que les communications sont ruineuses pour leur maigre budget.
 

Je pense que la mode du téléphone portable est la conséquence de la schizophrénie qui domine le monde moderne. Moins vous devenez important dans la société, et plus l'appel téléphonique vous valorise. Plus vous êtes seul et plus le moindre appel téléphonique vous rassure. Plus vous avez une vie de merde et plus mobile devient une roue de secours. Quand je vois des gens se balader avec leur portable à la main, le porter comme le saint sacrement dans tous les endroits où ils vont et quelles que soient les circonstances, le regarder avec les yeux de Chimène alors que la plupart du temps il n'y a rien dessus de plus enthousiasmant que leur annuaire,ou leurs SMS.
 

Vous allez me dire que ce genre de discours est plutôt curieux dans la bouche du geek impénitent que je suis. Je vous répondrais que le téléphone est ce que j'utilise le moins sur mes smartphones. En effet sur mes appareils je lis beaucoup, je surfe sur Internet, j'écris ou je lis des mails, mais je téléphone très peu. En Thaïlande, où je demeure, je dois dépenser l'équivalent de 5 à 6 euros par mois en téléphone. Si je dois téléphoner à ma famille, en France ou au Canada j'utilise en ce moment Viber et sa version payante Viber Out lorsque la communication gratuite ne passe pas. Le coût de Viber out est de 3 centimes d'euros la minutes vers la France et 1 centime vers le Canada! Avec une qualité bluffante. Avec 5 dollars de crédit je peux tenir un mois sans problème.
 

En résumé, plus le lien au monde se distend et plus le téléphone, devenu maintenant smartphone, devient un objet de dévotion. Moins on a de choses à dire, et plus on téléphone. Comme les réseaux sociaux qui se développent de plus en plus, alors que les gens se parlent de moins en moins.
 

Nous vivons une époque schizophrénique: en dehors des exemples déjà cités, on nous presse de consommer alors qu'on ne nous en donne plus les moyens, on nous incite au sexe à tous propos alors que la doxa ambiante est nettement cul serré, on nous vante les voitures puissantes et rapides alors qu'on ne peut plus rouler vite, on valorise la fête alors qu'on ne plus boire d'alcool, j'en passe et des moins cocasses.
 

Tout ceci, vu de ma position actuelle de retraité expatrié, peut prêter à sourire. Mais pour ceux qui sont dans la vie active et pour ceux qui aimeraient beaucoup y être, je doute que cela soit très encourageant.
 

Malraux a dit un jour: «Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas »
 

Le moins qu'on puisse dire est qu'on n'en prend pas le chemin! Nous restons englués dans le « matériel » jusqu'au cou, comme au siècle dernier. Avec la différence qu'aujourd'hui le matériel a tellement évolué et les revenus se sont tellement dégradés que la plupart des gens ne peuvent plus y accéder. Et qu'ils deviennent de plus en plus schizophrènes.
 

Nos «dirigeants» qui ne dirigent plus grand-chose, devraient faire très attention: un schizophrène non soigné peut devenir dangereux. Alors, des millions…

 


Samedi 14 Février 2015

Lu 689 fois


1.Posté par Jean-Michel POUX le 14/02/2015 20:45
Bien dit. Comme on dit :
"Il n'y a que les domestiques qui répondent quand on les sonne" !
Personnellement, c'est ma philosophie : si je ne suis pas disponible, je ne suis pas disponible. C'est ma liberté.

2.Posté par igel le 19/02/2015 10:13
Bon article.
J aime bien la dernière phrase. Dans peu de temps les lampadaires ne vont pas servir qu'à éclairer, ce qui fera constraste car les visés ne sont pas des lumières.
Moi ce qui me fait mourir de rire c est les facheux qui téléphonent et qui ne laissent pas de message tellement la teneur de leur appel était importante! Dans ce cas je ne retéléphone surtout pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Coronavirus | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires