WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Paul Valéry]



Le traité d'Aneros

L'Aneros est le plus connu, et le plus efficace selon moi, des stimulateurs prostatiques. En revanche sa bonne utilisation n'est pas évidente du tout pour les profanes. Le webmaster de l'excellent site Nouveauxplaisirs.fr a écrit un traité complet et gratuit (ce qui est très rare dans ce domaine) sur l'Aneros. Vous trouverez ci-après l'introduction (si j'ose dire) d'Adam, l'auteur, et le traité en mode Pdf.



Le traité d'Aneros
Je vous encourage également, si ce sujet vous intéresse, à visiter son site à cette adresse :



Note d’Adam, l’auteur du Traité d’Aneros

J’ai écrit le Traité d’Aneros pour partager ma découverte du plaisir prostatique. Ma vision est que la sexualité doit être positive et ludique et la découverte de l’orgasme prostatique a été pour moi, à la fois une révélation, mais aussi un déclic dans la compréhension du plaisir et de des orgasmes.

Ressentir un orgasme prostatique c’est un peu ressentir, en tant qu’homme, un orgasme féminin. Cela change votre vision du sexe, vous oblige à vous relâcher, à lâcher prise et accepter les sensations de votre corps.

Il était évident pour moi que je devais partager cette expérience et connaissance de manière gratuite avec le monde entier. Il y a des informations pour lesquelles il faut savoir ne pas en faire commerce quand cela concerne le bien de l’humanité, j’ai donc créé ce site nouveauxplaisirs.fr et le Traité d’Aneros. Ainsi débuta l’histoire…

Le Traité d’Aneros est l’un des ouvrages les plus avancé sur l’orgasme prostatique. Il est et restera gratuit.

Si vous êtes un homme, ouvrez vous à de nouvelles découvertes et lisez le. Si vous êtes une femme, vous seriez surprise de voir combien vous découvrirez d’informations sur la sexualité masculine et comment cela vous aidera à comprendre et donner du plaisir à vos partenaires masculins, soyez curieuse 😉


N.D.L.R


Personnellement, j'utilise l'Aneros depuis presque quinze ans et je regretterai toujours d'avoir attendu soixante ans avant de le découvrir.

Vous trouverez sur ce site à la rubrique Sexualité les nombreux articles que j'ai écrits sur ce sujet. Dont le principal s'intitule « Le grand secret ». Il date de 2009 et a été lu 222 845 fois à ce jour.

Certes, ce secret l'est beaucoup moins aujourd'hui, mais il y a encore beaucoup à faire avant que le point P (pour prostate) masculin soit aussi connu et pratiqué, que le point G (du nom de son découvreur) féminin.

Pour information, il n'y a pas d'âge limite pour bénéficier des bienfaits de l'Aneros.

Je pense même que son usage régulier contribue largement à prolonger la vie sexuelle au moins jusqu'à 75 ans, c'est mon âge actuel. J'ajoute que, compte tenu du plaisir que je continue à en retirer, je ne vois aucune raison, à part la maladie ou le décès évidemment, pour que cela cesse.

À cet égard, il parait que le célibat à un âge avancé tue. Je vis seul depuis 25 ans après avoir été marié deux fois quinze ans et eu deux fois deux enfants, et à ce jour je me porte comme un charme.

Bien sûr, le fait que je pratique beaucoup d'exercices quotidiennement, que je ne fume plus depuis 25 ans, et que bien qu'allant au restaurant très souvent, je m'alimente correctement, ce qui me permet de ne pas connaitre l'embonpoint qui généralement va avec l'âge, y est certainement pour beaucoup.

Toutefois, j'incline à penser que le fait d'avoir, grâce à mon point P, une pratique sexuelle, certes solitaire, mais très régulière et très intense, n'est assurément pas pour rien dans ma bonne santé actuelle.

Nul besoin de préciser que cette pratique a l'avantage de n'engager que... moi-même. Ce qui n'est pas le moindre de ses bénéfices 😉

Bonne lecture, et ne vous découragez pas si vous n'y arrivez pas tout de suite. Rome ne s'est pas faite en un jour et le point P ne délivre pas ses secrets facilement. Mais, croyez-moi, le jeu en vaut la chandelle.

Il est exact que certains arrivent à se procurer des orgasmes à répétition et sans éjaculation (!) uniquement par la pensée et l'activation simultanée de leur muscle PC (on vous expliquera ce que c'est).

Néanmoins, je vous rassure, vous parviendrez relativement facilement, grâce à l'Aneros notamment, à l'orgasme prostatique, qui, lorsqu'il précède immédiatement l'orgasme pénien classique, constitue une découverte qui mérite... le détour.


Le traité d'Aneros

Jeudi 28 Avril 2022

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires