;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



La masturbation, pour réduire les risques de cancer de la prostate

Il y a des préventions plus difficiles, n'est-il pas ? Une vidéo qui devrait intéresser les hommes qui rencontrent des difficultés avec leur prostate. Et, peut-être aussi leur compagne. Lesquelles, si elles n'ont pas ce genre de problèmes, peuvent directement être affectées par les problèmes de prostate de leur mari ou compagnon.



Cette photo pour souligner que l'orgasme masculin peut se révéler beaucoup moins bestial que certains et surtout certaines, l'imaginent.
Cette photo pour souligner que l'orgasme masculin peut se révéler beaucoup moins bestial que certains et surtout certaines, l'imaginent.
La vidéo du Dr Rylie, sur sa chaîne « Real Sex Talk », est en anglais, mais vous pouvez demander dans les paramètres des sous-titres, qui sont toujours en anglais.

Si vous trouvez que le locuteur parle trop vite, ce qui est souvent le cas, vous pouvez aussi changer la vitesse de lecture, toujours dans les paramètres. La descendre à 0,75 est très efficace. De plus, cela s'avère un excellent exercice pour améliorer son anglais.

Enfin, si vous rencontrez des difficultés avec l'anglais, j'ai ajouté à la fin de cet article, grâce à l'intelligence artificielle, un résumé en français.

Sans attendre cette vidéo, j'ai toujours pensé que la masturbation s'avère très utile pour la santé de nos organes génitaux, et pour notre santé en général. Quel que soit notre âge, ou notre sexe.

Bien sûr, lorsqu'on est en couple, on pratique normalement la sexualité à deux mais, c'est un fait avéré qu'après un certain âge, et du couple et de la relation, les rapports sexuels s'espacent très fréquemment. Jusqu'à parfois disparaitre quasiment.

Pour une bonne santé de notre prostate le Dr Rylie, préconise cinq éjaculations par semaine. (N.D.L.R) cela parait beaucoup, mais c'est plus facile à exécuter, après un certain âge, que cinq coïts.

La masturbation constitue de fait une façon efficace, simple, sans aucun risque, qui ne demande l'assistance de personne, et absolument gratuite, de faire fonctionner très longtemps le système génital masculin en général et la prostate en particulier.

Si les spermatozoïdes sont produits par les testicules, le sperme contient 20 % de liquide séminal, produit par la prostate. La production régulière de ce liquide stimule donc le fonctionnement de la prostate. Surtout, une prostate qui fonctionne régulièrement à moins de risques d'être atteinte d'un cancer qu'une prostate qui fonctionne très peu, ou plus du tout.

Comme je le dis souvent : la fonction crée l'organe, certes, mais plus de fonctions, plus d'organes. Quel que soit l'endroit du corps, les organes qui ne fonctionnent plus ou pas assez connaissent la plupart du temps, des problèmes.

Rappelons incidemment que la prostate est aussi le centre du plaisir chez l'homme. On l'appelle d'ailleurs maintenant le point P. En référence au point G féminin.

J'ajoute que stimuler souvent sa prostate permet aussi, et ce n'est pas anodin, de prolonger la capacité de ressentir des orgasmes puissants... chez les hommes âgés.

Je puis vous l'assurer, à 76 ans, célibataire depuis 25 ans, je mets ma prostate à contribution, si j'ose dire, tous les deux jours en moyenne, et je n'ai à ce jour aucun problème sexuel. Ni d'éjaculation, ni d'érection. À vrai dire, plus je pratique la stimulation prostatique, plus mes orgasmes deviennent impressionnants. Quant à la santé de ma prostate, j'ai été opéré de la prostate bénigne (un problème de « plomberie », sans plus), il y a huit ans.

J'ajoute que le fait dêtre encore en pleine possession de mes capacités sexuelles à un âge que certains qualifient d'avancé est excellent, non seulement pour ma santé en général, dont je m'occupe activement au quotidien, mais aussi pour mon mental.

La plupart des hommes connaissent une dégénérescence graduelle mais continue de leurs capacités sexuelles avec l'âge.

Pour ceux qui, comme moi, connaissent les bienfaits du point P et l'utilisent régulièrement, à deux ou en solitaire, c'est exactement le contraire.

Grâce à cette technique et aussi à mes efforts de tous les jours pour rester en forme le plus longtemps possible, non seulement les années qui passent ne m'atteignent pas, ou si peu, mais j'en viens presque à être impatient de parvenir à mes 80es et peut-être 90es années. Juste pour voir jusqu'à quand, dans ces conditions, je maintiendrai. Comme disait Guillaume d'Orange.

J'ai précisé « dans ces conditions» parce que je n'ai aucunement l'ntention de finir mes jours à l'hôpital. Dès que je me sentirai franchement décliner, et que fatalement, compte tenu de ma vie antérieure, je peinerai à le supporter, je ne manquerai pas de mettre moi-même fin à mes regrets. Et, si je finissais brutalement ma vie, par accident, par exemple, l'avantage, c'est que je n'aurais pas à me poser ce genre de question.

Je puis vous garantir que ce genre de perspective constitue un puissant moteur pour continuer dans le mode de vie que j'ai choisi depuis mon départ à la retraite, le jour même de mes 60 ans, il y a bientôt 17 ans.

Comme je l'ai écrit souvent sur ce site, le bonheur, une belle vie, ne sont pas des dons du ciel, mais une recherche et une construction personnelle de tous les instants.

Bien sûr, la génétique et le hasard peuvent toujours intervenir sur notre futur et nous sommes, tous, mortels.

Mais, ceci étant posé et irréfragable, c'est à nous, les survivants, qu'il importe de prendre en main, du mieux que nous pouvons, notre « destin ».




La vidéo




L'adresse de la vidéo



Le résumé

- Le Dr Riley et le Dr Susan Breton ont collaboré à une série sur les soins de la prostate.

- Se masturber cinq fois par semaine peut réduire le risque de cancer de la prostate

- La masturbation pour la santé de la prostate consiste à faire circuler le liquide séminal.

- La technique de la vague consiste à s'approcher de l'éjaculation et à s'en éloigner.
.
- La technique du bordage consiste à monter dans l'échelle de l'excitation sans éjaculer.

- Le massage masturbatoire de la prostate consiste à passer de 1 à 5, sur une échelle d'excitation de 1 à 10) puis à 7 ou 8, et à redescendre sans éjaculer.

- Cette technique doit être pratiquée au minimum trois fois, mais cinq fois sont les plus bénéfiques.

- L'utilisation d'un sextoy prostatique (comme l'Aneros) en combinaison avec cette technique est recommandée.

-Je valide : cela change tout. On peut parvenir ainsi à deux orgasmes au lieu d'un : le premier est prostatique c'est-à-dire anal, le second est classique, c'est-à-dire pénien. Avec beaucoup d'entraînement, on peut même parvenir à des orgasmes multiples sans éjaculer. Voir « massage prostatique » dans la rubrique Sexualité de ce site.

- Le Dr Riley recommande l'utilisation d'un lubrifiant à base de silicone, tandis que Susan recommande l'huile de coco biologique distillée ou fractionnée.

- Je recommande l'huile d'Argan, que j'utilise depuis des années sans aucun problème. De plus, elle est très économique : il faut en utiliser très peu pour obtenir, avec l'excitation, un résultat maximal. On en trouve sur Amazon, à prix intéressant, car elle est normalement plutôt chère.

- Les questions peuvent être posées sous la vidéo, mais en anglais.



Jeudi 20 Avril 2023

Lu 744 fois


1.Posté par jhonosn le 29/04/2023 16:54
Cenforce Professional is a medication used to treat erectile dysfunction in men. It contains sildenafil citrate, the same active ingredient found in Viagra, and works by increasing blood flow to the penis. It should be taken as directed by a healthcare professional and may have potential side effects.





Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires