;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Le traité d'Aneros, revisité et complété par un résumé détaillé et exhaustif de l'I.A : Claude

L'Aneros est le plus connu, et le plus efficace selon moi, des stimulateurs prostatiques. En revanche sa bonne utilisation n'est pas évidente du tout pour les profanes. Le webmaster de l'excellent site Nouveauxplaisirs.fr a écrit un traité complet et gratuit (ce qui est très rare dans ce domaine) sur l'Aneros. Vous trouverez ci-après l'introduction (si j'ose dire) d'Adam, l'auteur, et le traité en mode Pdf.



Le traité d'Aneros, revisité et complété par un résumé détaillé et exhaustif de l'I.A : Claude
Je vous encourage également, si ce sujet vous intéresse, à visiterson site à cette adresse :

Note d’Adam, l’auteur du Traité d’Aneros

J’ai écrit le Traité d’Aneros pour partager ma découverte du plaisir prostatique. Ma vision est que la sexualité doit être positive et ludique et la découverte de l’orgasme prostatique a été pour moi, à la fois une révélation, mais aussi un déclic dans la compréhension du plaisir et des orgasmes.

Ressentir un orgasme prostatique c’est un peu ressentir, en tant qu’homme, un orgasme féminin. Cela change votre vision du sexe, vous oblige à vous relâcher, à lâcher prise et accepter les sensations de votre corps.

Il était évident pour moi que je devais partager cette expérience et connaissance de manière gratuite avec le monde entier. Il y a des informations pour lesquelles il faut savoir ne pas en faire commerce quand cela concerne le bien de l’humanité, j’ai donc créé ce site nouveauxplaisirs.fr et le Traité d’Aneros. Ainsi débuta l’histoire…

Le Traité d’Aneros est l’un des ouvrages les plus avancés sur l’orgasme prostatique. Il est et restera gratuit.

Si vous êtes un homme, ouvrez-vous à de nouvelles découvertes et lisez-le. Si vous êtes une femme, vous seriez surprise de voir combien vous découvrirez d’informations sur la sexualité masculine et comment cela vous aidera à comprendre et à donner du plaisir à vos partenaires masculins, soyez curieuse 😉


N.D.L.R


Personnellement, j'utilise l'Aneros depuis presque quinze ans et je regretterai toujours d'avoir attendu soixante ans avant de le découvrir.

Vous trouverez sur ce site à la rubrique Sexualité les nombreux articles que j'ai écrits sur ce sujet. Dont le principal s'intitule « Le grand secret ». Il date de 2009 et a été lu 222 845 fois à ce jour.

Certes, ce secret l'est beaucoup moins aujourd'hui, mais il y a encore beaucoup à faire avant que le point P (pour prostate) masculin soit aussi connu et pratiqué, que le point G (du nom de son découvreur) féminin.

Pour information, il n'y a pas d'âge limite pour bénéficier des bienfaits de l'Aneros.

Je pense même que son usage régulier contribue largement à prolonger la vie sexuelle au moins jusqu'à 75 ans, c'est mon âge actuel. J'ajoute que, compte tenu du plaisir que je continue à en retirer, je ne vois aucune raison, à part la maladie ou le décès évidemment, pour que cela cesse.

À cet égard, il parait que le célibat à un âge avancé tue. Je vis seul depuis 25 ans après avoir été marié deux fois quinze ans et eu deux fois deux enfants, et à ce jour je me porte comme un charme.

Bien sûr, le fait que je pratique beaucoup d'exercices quotidiennement, que je ne fume plus depuis 25 ans, et que bien qu'allant au restaurant très souvent, je m'alimente correctement, ce qui me permet de ne pas connaitre l'embonpoint qui généralement va avec l'âge, y est certainement pour beaucoup.

Toutefois, j'incline à penser que le fait d'avoir, grâce à mon point P, une pratique sexuelle, certes solitaire, mais très régulière et très intense, n'est assurément pas pour rien dans ma bonne santé actuelle.

Nul besoin de préciser que cette pratique a l'avantage de n'engager que... moi-même. Ce qui n'est pas le moindre de ses bénéfices 😉

Bonne lecture, et ne vous découragez pas si vous n'y arrivez pas tout de suite. Rome ne s'est pas faite en un jour et le point P ne délivre pas ses secrets facilement. Mais, croyez-moi, le jeu en vaut la chandelle.

Il est exact que certains arrivent à se procurer des orgasmes à répétition et sans éjaculation (!) uniquement par la pensée et l'activation simultanée de leur muscle PC (on vous expliquera ce que c'est).

Néanmoins, je vous rassure, vous parviendrez relativement facilement, grâce à l'Aneros notamment, à l'orgasme prostatique, qui, lorsqu'il précède immédiatement l'orgasme pénien classique, constitue une découverte qui mérite... le détour.


Le résumé de Claude

Le traité d'Aneros, revisité et complété par un résumé détaillé et exhaustif de l'I.A : Claude
Claude est mon intelligence artificielle préférée. Et, de loin.

Je lui ai demandé de me faire un résumé de cet excellent traité. Et le résultat est bluffant.

Si vous n'avez pas le courage ou la patience de lire le traité en entier, la lecture de ce résumé devrait vous inciter à vous intéresser de près à cette question.

Surtout si vous n'avez plus 20 ans depuis très longtemps 😉

En effet, je pensais depuis très longtemps que l'usure sexuelle, que l'on constate de plus en plus fréquemment chez les hommes de plus de 45-50 ans, n'est pas inéluctable. Je vous en parle après ce résumé :

Traité d'Aneros, résumé de Claude

Le « Traité d'Aneros» présente une méthode pour atteindre facilement les orgasmes de la prostate à l'aide d'un masseur prostatique appelé Aneros.

Il commence par une préface expliquant que la prostate est une zone érogène chez l'homme qui peut procurer des orgasmes intenses et multiples sans période réfractaire, différents de l'orgasme éjaculatoire « traditionnel ». L'auteur indique que le but est de partager son expérience de découverte de ces orgasmes grâce à l'Aneros.

Le document décrit ensuite en détail :

- Le fonctionnement et les différentes parties d'un masseur prostatique Aneros. C'est un objet anatomique qui vient stimuler la prostate, la région anale et le périnée grâce aux contractions musculaires.

- Les différents modèles de la gamme Aneros et leurs caractéristiques (taille, mobilité, destiné aux débutants/experts). L'Helix est recommandé pour les débutants.

- Quelques rappels d'anatomie sur la région anale et les muscles à contracter pour utiliser l'Aneros.


Les étapes détaillées d'une session avec un Aneros :

- Préparation physique et psychologique : se relaxer, s'exciter sans toucher le pénis,

- Lubrification abondante de l'anus, du rectum et de l'Aneros,

- Insertion délicate de l'Aneros,

- Phase de relaxation profonde sans contraction,

- Contractions anales et rectales légères et progressives pour faire bouger l'Aneros et stimuler la prostate,

- Développement des contractions involontaires qui amènent à l'orgasme,

- Orgasme prostatique puissant (Super-O) et multiples (MMO) grâce aux contractions involontaires,

- Possibilité de stimuler le pénis après pour un orgasme éjaculatoire décuplé (Super-T),

- Retrait délicat et nettoyage de l'Aneros,


Le document contient ensuite:

- Des témoignages détaillés d'utilisateurs relatant leur cheminement et réussite pour atteindre l'orgasme prostatique grâce aux conseils.

- Une « carte au trésor» listant les étapes de progression typiques avec un Aneros.

- La comparaison des modèles Aneros Eupho et Helix. L'Eupho est plus subtil et mobile, l'Helix plus puissant.

- Un guide sur les niveaux d'énergie sexuelle et types d'orgasmes possibles avec un Aneros.

- D'autres témoignages sur l'utilisation de l'Aneros et les sensations ressenties.

- Des ressources complémentaires : sites internet, forums, glossaire.

En conclusion, ce PDF décrit de façon très complète et détaillée, étape par étape, la méthode et les sensations permettant d'atteindre différents types d'orgasmes grâce au masseur prostatique Aneros. Les témoignages confirment que cette méthode fonctionne en suivant les conseils.


N.D.L.R bis

Pour ma part, cette baisse de la libido après un certain âge, très variable selon les individus, est avant tout dû au fait qu'à ces âges-là les stimulations sexuelles se font rares, surtout chez les vieux couples. Comme j'aime à le répéter : la fonction crée l'organe, comme l'a découvert Darwin, mais plus de fonction... plus d'organe !

C'est beaucoup moins fréquent chez les célibataires. En revanche, pour un célibataire de plus de 50 ans les possibilités d'assouvir ses pulsions sexuelles intactes, sans passer par la case mariage ou Pacs, sont très réduites. Et, n'en parlons pas au-dessus de 70 ans !

On peut bien sûr pratiquer le massage prostatique à deux. Comme on peut pratiquer le point G à deux. Des femmes m'ont d'ailleurs plusieurs fois écrit pour me remercier car elles ont pris l'initiative, après avoir lu un de mes articles sur cette question, de « réveiller » la libido de leur compagnon avec le massage prostatique et leur entente sexuelle est repartie comme au début de leur union.

Le problème, c'est que pour en arriver là, il faut que l'homme fasse fi de beaucoup de préjugés. Et, cela est insurmontable pour la plupart des hommes après 50 ans.

En ce qui me concerne, j'ai pu constater, à l'âge de 60 ans, que le plaisir prostatique en solitaire constitue une excellente, et très agréable, façon de conserver une libido exigeante, à un âge très avancé. J'aurai 77 ans dans trois mois et je suis en meilleure forme sexuelle qu'à 50 ans !

Sans parler de tous les avantages annexes à ne plus être dépendant de qui que ce soit :

  • aucun risque de MST

  • aucun risque de SIDA

  • des avantages financiers : La vie à deux coute beaucoup plus cher que la vie en solitaire. En argent et surtout en soucis (aujourd'hui, on dit : stress). Lesquels sont multipliés (au moins) par deux et si vous avez des enfants, par autant de fois supplémentaires que vous avez d'enfants.

Je connais : j'ai été marié deux fois, depuis l'âge de 21 ans, et j'ai eu deux fois deux enfants. En conséquence, j'ai payé des pensions alimentaires toute ma vie d'adulte. Jusqu'à il y a seulement quelques années où ma première femme étant remariée et la seconde décédée (je ne vivais plus avec elle depuis 20 ans, moyennant une pension conséquente évidemment). J'ai pu enfin ne plus ressentir de "stress "en fin de mois. À plus de 70 ans.

Bien entendu, si vous avez une alimentation saine, si vous pratiquez quotidiennement un sport (quel qu'il soit), si vous avez encore une intense activité intellectuelle (lecture, jeu d'échec, mots croisés, pour moi, c'est mon site internet, etc.) ce ne pourra que vous être bénéfique et favorisera grandement la renaissance de votre libido.

Tant il est vrai que si « Mens sana in corpore sano » est vital, passé un certain âge, le contraire est aussi vrai. Avec un corps en parfaite santé, mais aucun exercice intellectuel, vous n'irez pas très loin. Et, Alzheimer ne fera de vous qu'une bouchée.

Ma devise préférée, et vous comprendrez maintenant pourquoi : la plupart des hommes n'ont que ce qu'ils méritent, les autres sont célibataires.

Elle est signée d'un connaisseur en la matière : Sacha Guitry. Néanmoins, il fut le premier à ne pas la respecter : il fut marié cinq fois !

Moi, deux fois m'ont (largement) suffi.

L'erreur est humaine, certes, mais au-delà de deux erreurs, on n'a plus droit aux excuses. Ce qui donne en latin :

Errare humanum est perseverare stultum (L'erreur est humaine, persévérer est insensé)

C'est ma deuxième devise préféréé 😉

Samedi 19 Août 2023

Lu 2075 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires