WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



Le trader Glencore, premier fournisseur de blé du Programme alimentaire mondial !

Selon une information dévoilée, lundi 6 février, par le quotidien britannique The Guardian, plus de 50 millions de livres (60 millions d'euros) des caisses du Programme alimentaire mondial (PAM) ont fini entre les mains du trader de matières premières Glencore, basé en Suisse et coté à la Bourse de Londres, et dont la fusion avec Xstrata est officiellement annoncée mardi. Glencore International achète des matières premières agricoles en large quantité aux fermiers et les revend en dégageant une marge. Un article du Monde.fr



Le trader Glencore, premier fournisseur de blé du Programme alimentaire mondial !
Depuis huit mois, révèle The Guardian, Glencore est le premier fournisseur en blé du Programme alimentaire mondial. Or le recours à des intermédiaires comme Glencore va totalement à l'encontre des principes de l'agence onusienne censée, dans la mesure du possible, s'approvisionner directement auprès des fermiers dans le besoin. Par ailleurs, Glencore, épinglé pour son manque de respect des normes environnementales (la société a payé 780 000 dollars d'amende en 2010) et sociétales (56 employés de la compagnie sont morts dans l'exercice de leurs fonctions entre 2008 et 2010), est accusé d'avoir fait affaire avec des Etats peu recommandables, tels l'Irak de Saddam Hussein ou l'Afrique du Sud sous le régime d'apartheid.

SPÉCULATION
La crise économique et les tensions sur les prix des matières agricoles (le World Food Index a grimpé de 35 % entre 2010 et 2011) ont plongé plusieurs millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté et près de 90 millions d'entre elles, dans 73 pays, ont eu recours au PAM pour se nourrir, indique le Guardian. Les pays les plus touchés sont le Kenya, Djibouti, le Soudan, les Territoires palestiniens, le Bangladesh et la Corée du Nord. Et en fournissant à prix d'or du blé et des légumineuses aux pays sous perfusion humanitaire, Glencore a engrangé des profits records. Or ces profits sont directement issus d'une spéculation sur le prix des "commodities", qui enregistre une volatilité élevée depuis le début de la crise.

Glencore a justifié les faveurs dont il fait l'objet de la part du PAM par le fait qu'il "propose des matières premières au prix le plus bas possible", rapporte le Guardian. Le fait que Glencore a la taille suffisante pour offrir à l'achat de grandes quantités plaide également en sa faveur.

Déjà épinglé par une étude de la banque UBS pour son rôle dans la crise du grain russe, à l'été 2010, Glencore a une fois de plus démenti toute volonté de manipuler les prix et admis "que la spéculation financière sur les produits agricoles pouvait être dommageable", tout en soulignant qu'il avait pour mission de "combler le fossé entre deux moissons espacées dans le temps et une demande alimentaire constante".

Le Monde.fr

N.D.L.R

Quand le Programme Alimentaire Mondial fait son marché chez un des plus grands traders mondiaux, donc un organisme dont la mission essentielle est de faire monter ou descendre, selon le sens qui l’intéresse, les cours mondiaux des matières premières, on peut sans exagérer affirmer que notre monde marche sur la tête.

En revanche ce sont toujours les mêmes qui gardent les pieds sur terre.

Le seul hic, c'est que sont les pires !

« Nous sommes tous égaux devant l'inégalité qui régit notre planète. » Jacques Sternberg

Jeudi 9 Février 2012

Lu 628 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique