WEB SIDE STORIES

« Ce n'était qu'un combat, continuons le début !» [Coluche]



Le mea culpa de la semaine

Nous le devons à Emmanuel Macron, mais si !



Pour faire un (simili) mea culpa il lui faut,au moins, un porte-avions ! C'est beau l'humilité
Pour faire un (simili) mea culpa il lui faut,au moins, un porte-avions ! C'est beau l'humilité
Mais en direct de son porte-avions de chef des armées, tout de même.

Je suppose que cette idée de faire son mea culpa depuis un porte-avions n'est pas d'un conseiller en communication mais est sortie, toute droite dans ses bottes, dans la cervelle de notre ex-Jupiter, qui se dit fatigué mais n'a pas perdu pour autant son délire de grandeur.

A mon humble avis, pour un chef d'Etat, se repentir depuis le plus puissant bâtiment de notre nationale marine, c'est comme si un dangereux truand vous demandait à être pardonné... en vous pointant un pistolet sur la tempe.

Ou comme si son (ex) grand ami Trump demandait à ce qu'on lui pardonne ses tweets malodorants.

Cela ne ferait pas sérieux.

Je dirais même que cela ressemblerait furieusement à un foutage de gueule caractérisé.

Samedi 17 Novembre 2018

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement