;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



La moitié des femmes simulent régulièrement l'orgasme et voici pourquoi

Cet article date de 2006, mais si le pourcentage des simulatrices a, je l'espère, baissé, il doit à mon avis être toujours très important. Un article de fémina.fr.



Métavers Facebook ? Pffffttt ! Petits joueurs.
Métavers Facebook ? Pffffttt ! Petits joueurs.
N.D.L.R

Sur les causes de cette attitude il faut ajouter un fait statistique très particulier :

— les hommes éjaculent seulement quelques minutes après la pénétration

— Les femmes ont besoin de beaucoup plus de temps pour parvenir à l'orgasme.

Dans ces conditions, l'homme en a terminé avec la jouissance quand la femme n'a pas encore commencé à éprouver le début de l'esquisse d'un orgasme. Sans parler des éjaculateurs précoces qui se répandent en moins de deux minutes.

Pour remédier à ces statistiques pour le moins déprimantes il importe que les hommes fassent l'effort :

— D'éviter de négliger les préliminaires. Qui ne sont pas une "corvée", mais le seul moyen d'éveiller les sexualités féminines qui en ont besoin. Celles qui n'en ont pas besoin sont très rares ou très expérimentées. Dans les préliminaires, songez messieurs que si vous adorez la fellation, les femmes sont très sensibles au cunnilingus.

— Il est surtout indispensable, au début des rapports en tout cas, de toujours faire passer le plaisir de votre partenaire avant le vôtre. En effet, l'homme n'a en principe pas de problème pour parvenir à la jouissance ; son seul souci est, compte tenu des statistiques qui précèdent, de retarder au maximum l'éjaculation. Si c'est impossible, il doit apprendre à être capable, s'il a joui trop vite, de recommencer. Ceci est bon également pour les éjaculateurs précoces.

Je sais que c'est facile à dire, mais beaucoup moins facile à faire. C'est toutefois indispensable si l'on souhaite que sa partenaire atteigne un jour l'orgasme. Ça peut prendre du temps, mais lorsque cela est arrivé, après, il n'y aura plus qu'un seul problème : être capable de suivre madame. Parce que vous découvrirez alors que les capacités des femmes qui ont connu l'orgasme sont… Infinies ! Ce qui est loin d'être le cas chez la plupart des hommes.

Et oui, messieurs, les amants d'exception ne sont pas nécessairement ceux qui ont la plus longue ou la plus grosse, mais ceux qui après avoir joui ne tournent pas le dos à leur partenaire pour s'endormir et dans la plupart des cas, ronfler du sommeil qui se croit juste.

Le sexe réussi pour les deux partenaires, ce n'est pas seulement une question de centimètres, mais ... de temps.

Bien entendu, il y a beaucoup d'autres paramètres qui entrent en jeu chez la femme et chez l'homme.

Certaines femmes sont plus clitoridiennes, ou plus vaginales, ou même anales. En sachant toutefois que la jouissance chez elles vient toujours du clitoris, mais selon les femmes ou selon leur histoire sexuelle, elles parviendront plus facilement à l'orgasme par un "canal" que par un autre. En plus, ces préférences peuvent changer au cours du temps.

Néanmoins, une femme qui a connu l'orgasme une première fois ne pourra, généralement, que progresser. C'est-à-dire parvenir toujours plus rapidement à l'orgasme, devenir multiorgasmique, voire femme "fontaine" (voir ce mot dans le moteur de recherche de ce site, en haut à gauche de la page d'accueil).

Pour ce qui est des hommes, la qualité que les femmes préfèrent chez eux dans ce domaine, c'est qu'ils soient en même temps "relax" et très actif.

C'est comme dans le sport de compétition, les grands champions parviennent, avec beaucoup d'entrainement, à être détendus dans l'effort extrême.

En amour, plus encore qu'en sport, être détendu en état d'érection, ne s'apprend pas du jour au lendemain. Par ailleurs cela suppose une bonne dose de testostérone et dans ce domaine, comme dans beaucoup d'autres, les hommes ne sont malheureusement pas égaux du tout.

En revanche, il existe une molécule qui peut aider beaucoup en matière d'érection, et donc contribuer à ne pas stresser, c'est le Viagra. Étant bien entendu que ce vasodilatateur ne peut fonctionner que si vous êtes mentalement excité. Si ce n'était pas le cas, ce serait le priapisme assuré, et c'est très dangereux, voire mortel.

Pour revenir aux simulatrices, en ce qui me concerne la simulation cela ne peut pas marcher avec moi. En effet, une femme peut simuler dix minutes, un quart d'heure, mais au bout d'une demi-heure, elle abandonnera. Parce qu'elle n'aime pas son partenaire, ou elle n'aime pas le sexe en général, ou simplement elle n'a pas, ou plus, envie. Mais si son partenaire lui a toujours envie de continuer elle sera bien obligée de se démasquer. De toute façon quand cela m'arrive j'ai compris à qui j'avais affaire depuis longtemps, car la plupart des femmes surjouent très mal l'orgasme. De plus, pour un homme qui a de l'expérience, certains signes physiques permettent de détecter la simulation et même l'orgasme quand il survient.

En tout état de cause les simulatrices ne sont pas du tout ma tasse de thé. Mon type de femmes préférées étant leur exact contraire, à savoir les multiorgasmiques.

Dernier petit ajout personnel, les hommes qui simulent le font peut-être, comme les femmes, pour exciter leur partenaire.

Mais, ils le font aussi, comme les femmes, pour écourter le rapport. Lorsque, comme cela arrive chez les femmes, ce rapport ne leur plait plus.

Moi, par exemple, si je commence à percevoir que ma partenaire n'aime pas ce que je fais, ou n'a plus envie pour une raison ou une autre, je simule l'orgasme.

Avant d'être opéré de la prostate (bénigne) je pouvais cacher mon préservatif. Aucune femme n'a jamais exigé de vérifier son contenu. Depuis que j'ai été opéré, c'est beaucoup plus simple pour moi de simuler ; comme c'est très fréquent après ce genre d'opération, je ne jouis plus à l'extérieur, mais à l'intérieur de ma vessie.

Difficile d'aller vérifier 😉

N.B

Il existe également, mais c'est très rare, des femmes "orgasmiques précoces". Elles parviennent à l'orgasme très rapidement mais, contrairement aux multiorgasmiques, elles sont incapables de recommencer.

Bien au contraire si vous essayez quoi que ce soit, il est impossible de seulement les toucher, et elles n'hésitent pas à vous frapper si vous ne le comprenez pas. Inutile de préciser que ces femmes non plus ne sont pas ma tasse de thé.

Lire l'article ici :

Dimanche 26 Décembre 2021

Lu 409 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires