;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



L'informatique du pire

En 1978, Alain Minc et Simon Nora remirent à Valéry Giscard d'Estaing un rapport intitulé : L'informatisation de la société, dans lequel on trouvait la phrase que je publie en photo jointe.



L'informatique du pire
Cette phrase méritait cette photo, car en 1978, déjà, elle prévoyait deux choses :



D'une part, que c'est l'informatique qui sera l'ingrédient majeur du dosage entre un exercice de plus en plus "vigoureux" des pouvoirs régaliens de l'État et l'exubérance croissante de la société.

D'autre part, que ce dosage s'effectuera pour le meilleur et pour le pire.

Quarante-trois ans plus tard, on peut affirmer que cette prédiction s'est réalisée :

  • l'informatique est effectivement devenue cet ingrédient majeur,

  • mais, si ce fut au début pour le meilleur,

  • On est capable aujourd'hui d'affirmer qu'elle a résolument pris le chemin du pire.

Bien entendu l'informatique n'est pour rien dans le fait que ce dosage penche nettement en faveur de l'extension "vigoureuse des pouvoirs de police de l'État". L'armée, autre instrument régalien de l'État, restant, heureusement, en sommeil en temps de paix.

Cette extension vigoureuse des pouvoirs de police de l'État tient au fait que la société devenant, grâce à l'informatique, de moins en moins "manipulable", le pouvoir a tendance à abuser de ses forces de police, donc à devenir de moins en moins démocratique. Exemple : Macron et son passe vaccinal alors que cette crise sanitaire est en voie d'achèvement.

Et, l'informatique dans les mains d'un État peu ou non démocratique, cela donne la Chine et son "crédit social".

Avec tous les problèmes que les États ne savent plus résoudre et sont incapables d'anticiper :

La pollution et sa conséquence inéluctable : le dérèglement climatique, et les grandes migrations sauvages de populations à venir,

L'accroissement incessant de la fortune des riches rendu possible par l'appauvrissement incessant d'une partie de la population,

L'incapacité à prévoir, et à s'organiser pour être capable de gérer les crises sanitaires comme celle que nous subissons depuis deux ans alors que les zoonoses sont amenées à se multiplier dans les années à venir,

L'abandon de l'aménagement du territoire qui fait que l'on a maintenant des villes en expansion continue et des déserts économiques, médicaux et hospitaliers, culturels, dans le reste du pays,

Il est fort probable que les recours aux flicages informatiques et aux forces de police hyper équipées, et peut-être un jour à l'armée, pour tenter de faire face, de façon tout à fait temporaire, à toutes ces menaces seront de plus en plus la règle et non l'exception.

La démocratie, c'est déjà évident, aura peu de place dans le dosage prévu par Minc et Nora et j'en suis de plus en plus persuadé, le crédit social à la Chinoise deviendra progressivement la règle partout.

Comme disait Pierre Dac : "L'avenir n'est plus ce qu'il était".

En ce qui me concerne s'il va de soi que je regrette cette évolution pour le moins fâcheuse, j'y suis néanmoins tout à fait préparé, car c'est de lot des personnes de mon âge (75 ans) de réaliser chaque jour que "notre futur n'est plus ce qu'il était.😉







Vendredi 28 Janvier 2022

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires