WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



Google en général, et Chrome en particulier, commencent à m'indisposer gravement !

Tout à fait par hasard je viens de constater que Google Chrome 19, lorsqu'on le ferme, garde quantité de modules Chrome, dont certains très copieux, en mémoire. Cf le gestionnaire de tâches, qui permet, heureusement, de les virer. Je n'aime pas cela du tout.



Google en général, et Chrome en particulier, commencent à m'indisposer gravement !
Facebook a plein de procès en cours pour moins que cela.

Je pense que je vais désinstaller Chrome ! Et utiliser à la place Opera 12, en mode 64 bits, qui, pour l'instant, tient parfaitement la route. A noter que les navigateurs en 64 bits ne sont pas nombreux  sur le marché, les deux principaux étant, pour l'instant,Internet Explorrer 9 et... Opera 12 (encore en version beta mais très stable) 
 
J'avais déjà constaté qu'en Thaïlande, le Google local, difficile à éviter, (sauf à utiliser le paramètre /ncr, mais ça ne tient pas longtemps) transforme une requête simple en un requête très compliquée et surtout très longue à exécuter (pour Chrome) Autrement dit, le temps  que l'on gagne avec Chrome, le plus rapide des navigateurs, est utilisé par Chrome pour faire plein de choses qui ne nous concerne pas, mais intéresse très fort Google.

Or, je me fiche de ce que Google fait avec mes données, je ne suis ni mégalo ni parano, mais si cela doit ralentir le navigateur (et le moteur de recherches) je passe à Opera définitivement et j'utilise désormais Bing. Qui, lui aussi, fait des progrès tous les jours.
 
Dans le même registre il faut noter qu'Internet Explorer 9, en mode 64 bits sous Windows 64 bits, a fait lui aussi énormément de progrès.
 
J'ai été parmi les premiers utilisateurs à défendre Google en général et Chrome en particulier.  Mais compte tenu de cette évolution, pour le moins suspecte, et surtout non productive pour l'utilisateur, je ne serai pas le dernier à le quitter. 

En relançant, par hasard, Chrome j'ai trouvé la nouveauté suivante.

Avec la dernière version (avant je n'avais rien vu et je surveille en permanence la mémoire disponible de mon ordinateur) lorsque vous quittez Chrome, il reste par défaut en tâche de fond !

Heureusement vous pouvez mettre fin à cette privauté en décochant cette option, après avoir cliqué avec le bouton de droite sur l'icône qui apparait lorsqu'on affiche les icônes cachées. Evidemment, beaucoup d'utilisateurs ne choisiront pas cette option, parce la plupart du temps, ils n'en auront aucune idée, ou parce qu'ils ne sauront pas comment y remédier.

Déjà, pendant que Chrome est lancé, Google se livre, derrière notre dos, à des activités pour le moins frénétiques. Il suffit de regarder ce qui se passe dans le gestionnaire des tâches pour en être convaincu. C'est impressionnant ! Mais, apparemment, cela ne lui suffit plus. Ça l'embête qu'on ferme Chrome, et donc toutes ses activités parallèles et variées, alors il essaie subrepticement de s'installer en tâche de fond. Autrement dit, il prend le contrôle total de votre ordinateur. Ca commence sérieusement à ressembler à du Big Brother.

Si encore il ne prenait que peu de place. Mais c'est qu'il est gourmand, le bougre. Sur mon ordi avec 4 gigas de Ram, sans Chrome, avec tous mes autres programmes chargés (et il sont nombreux) il me reste 75% de Ram disponible. Avec Chrome en tâche de fond il ne me reste plus que 50, voire 40% de ressources Ram disponibles.

En revanche quand vous avez décoché "l'option" tâche de fond, Chrome a l'amabilité de disparaitre complètement, et de ne pas y revenir. C'est bien aimable à lui. Pourvu que cela dure... A noter que cette option "Chrome en tâche de fond" figure dans les paramètres de Chrome, mais, comme c'est bizarre, en paramètres avancés, qui, vous avez dit bizarre ? sont par défaut masqués.

Sacré Google ! il devient aussi cachotié pour lui même, qu'il est curieux envers nous.

En attendant, j'utilise toujours, à la place de Chrome, l'excellente version 12, 64 bits, d'Opera, qui me donne pour l'instant toute satisfaction.

Et comme moteur de recherche j'utilise désormais Bing, qui, comme c'est bizarre, est maintenant plus rapide que le moteur de Google. Il est peut être moins performant, mais il est beaucoup moins "curieux" que Google, et il ne perd pas de temps en route...

À moins que cela soit un spécificité de Google Thaïlande. Auquel cas, je reviendrais (peut être) vers Google lorsque je pourrais utiliser en permanence, et sans flicage, depuis la Thaïlande, une version sinon française, du moins internationale, de Google. Ce qui, à mon avis, n'est pas demain la veille...

Dans tous les cas, je n'ai pas ce problème, pour l'instant, avec Bing, qui au demeurant fonctionne tout à fait correctement.

Mercredi 6 Juin 2012

Lu 941 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique