WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



En Thaïlande, il n'y a pas de passages protégés !

La preuve en images. Moralité : en Thaïlande, si vous n'avez pas une visibilité totale, ne traversez pas. Et quand vous traversez, faites le vite, car certains abrutis roulent tellement vite que lorsque vous les voyez, c'est déjà trop tard ! Ces images sont terribles, mais il vaut mieux les connaître avant de visiter ou de décider de vivre dans ce pays. Vous comprendrez mieux pourquoi, en ce qui concerne la circulation routière, la Thaïlande est l'un des pays les plus dangereux du monde.



En Thaïlande, il n'y a pas de passages protégés !

Un extrait du site : http://www.bottu.org/, consacré à la Thaïlande.


"LA CIRCULATION ROUTIERE EN THAILANDE

VIVRE ... OU SURVIVRE ? - LE CODE DE BONNE CONDUITE ...

Après des années de présence en Thaïlande, il m’est toujours impossible de savoir si une priorité existe, si elle est de gauche ou de droite …
Voilà dans quel extrême dénuement d'informations les téméraires expatriés et touristes sont envoyés au pays de la voiture clinquante toutes options.

Grâce à Kramiek (le magazine du Belgian Club of Thaïland) voici comment combler cette lacune en vous révélant tous les secrets de la bonne conduite siamoise.

Aux privilégiés qui disposent d'un chauffeur (en plus de leur limousine), sachez que celui-ci mérite bien son salaire, c'est le moins qu'on puisse dire !

ALLEZ ON PASSE EN PREMIERE...

Règle numéro 1 : En Thaïlande on roule à gauche.

Exceptions autorisées :
- les vélos
- les motos
- les véhicules qui roulent en contresens pour éviter un U-turn,
- et ceux qui ont pris la mauvaise bretelle d'autoroute (y sont assimilés : ceux qui veulent éviter un péage en montant sur l'autoroute par une sortie).

Règle numéro 2 : Les priorités : premier arrivé, premier servi.
La règle numéro 2 est celle qui perturbe le plus nos petits esprits d'Européens avides de réglementations de tout poil : ici, la priorité est prise par le premier qui arrive. Cette règle logique trouve trois belles applications :

1. Le motocycliste qui débouche à 50 km/h sur votre gauche ne vous verra pas arriver. D'ailleurs, il s'en fout : à vous de vous déporter sur l'autre bande ou de freiner.

2. Une voiture est à l'arrêt sur la bande de droite. Ne foncez pas, sûr de votre bon droit, vous risquez une collision frontale. En effet, si un véhicule arrive en sens inverse avant vous devant l'obstacle, il se déportera naturellement sur votre bande pour le dépasser. A vous d'anticiper en vous arrêtant.

3. C'est sur les grandes artères que la règle numéro 2 trouve tout son sens. Prenons l'exemple d'un feu qui passe au vert : démarrage digne d'un grand prix de formule 1 pour les trois voitures de front. Soudain, une charrette à bras bloque la bande de gauche. La voiture qui emprunte cette bande se déporte automatiquement sur celle du milieu, et celle qui roulait sur la bande du milieu, ayant anticipé le mouvement (!), s'était déjà déportée sur celle de droite. Quant à la voiture de la bande de droite, elle a le choix entre un coup de frein puissant ou, s'il est très expérimenté, un coup d'accélérateur lui permettant de se glisser avant ses deux concurrents. Simple et efficace.


Règle numéro 3 : Les dépassements : longueur de sa voiture, divisée par deux.

Aux esprits chagrins qui pensaient que le code de la route ne comportait que deux règles, détrompez-vous ! Il y en a une troisième : le dépassement.

Celui qui met son clignotant pour changer de bande en vue d'un dépassement, perd son temps.

A la moindre petite lumière orange, chaque voiture se met à coller au pare-chocs de celle qui précède. D'ailleurs, circulation en Thaï se dit "rot thit", ce qui signifie : véhicules qui collent !

En réalité, la technique de dépassement est bien plus aisée qu'en Europe : dès qu'un espace entre deux véhicules excède la moitié de la longueur du vôtre, vous y engagez votre aile avant d'un coup de volant décidé. Le deuxième véhicule décélérera pour éviter la collision et vous avez gagné votre place !

Attention : sur autoroute, cette technique est réservée aux spécialistes du slalom à grande vitesse. Heureusement, ils sont de plus en plus nombreux. Pour les autres, il a été prévu une bande de dépassement d'urgence sur les côtés. Donc, si vous crevez un pneu, n'y stationnez surtout pas votre véhicule : vous risquez de n'y retrouver que votre pneu.

QUELQUES (DE)CONSEILS


Il est fortement déconseillé :

- d'utiliser les passages cloutés qui constituent l'endroit le plus dangereux pour traverser une artère. En empruntant un tel passage, vous pensez avoir quelque priorité alors qu'il n'en est rien. Les risques de se faire renverser sont donc plus importants.

- d'utiliser ses clignotants pour tourner. Observez bien autour de vous : la plupart des véhicules dont les clignotants fonctionnent (surtout les bus) continuent leur route. C'est parce que les chauffeurs les utilisent tellement peu qu'ils les oublient. La règle locale est plus simple : lorsqu'un véhicule freine sans obstacle devant lui, c'est qu'il va tourner. Quant à la direction qu'il va prendre, à vous de deviner !

Rappelons enfin que les jolies lignes pointillées, continues et hachurées tracées sur les routes ont pour seul but d'égayer la monotonie du tapis de goudron.

N'y cherchez pas une signification quelconque, sauf si vous habitez le centre de Bangkok et que des uniformes bruns top ajustés (les policiers), se cachent derrière un pilier d'autoroute. Mais ça, c'est une autre histoire (à 200 baht - prix farang).

DERNIERS MOTS (MAUX ?)


L'assimilation des usages locaux est le meilleur garant d'une bonne intégration. Si vous suivez bien les règles et conseils ci-dessus, vous vous sentirez aussi à l'aise dans la circulation qu'un poisson dans un khlong. Mais attention aux filets, ils sont toujours placés la où on les attend le moins.

Bonne route ...

Samedi 7 Novembre 2015

Lu 570 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique