WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Pierre Dac]



De 1956 à nos Jours : 62 ans d’imagination fiscale… et de mensonges.

Un rappel des méfaits très intéressant, reçu d'un ami sur Internet. Ou comment on se moque des retraités depuis 62 ans.



De 1956 à nos Jours : 62 ans d’imagination fiscale… et de mensonges.
Ce qui me désole le plus, c'est que depuis toujours les retraités votent en masse pour les gouvernements en place.

Et qu'au lieu d'être reconnaissants lesdits gouvernements, depuis 62 ans, ponctionnent chaque fois un peu plus ceux qui les ont largement aidés à prendre ou à garder le pouvoir.

Dernier exemple : Macron, dont l'élection doit beaucoup aux retraités. On ne peut pas dire qu'il ait montré à jour quelque signe de reconnaissance que ce soit vis-à-vis de ceux qui l'ont fait président. Bien au contraire, puisqu'il a engagé une énième réforme des retraites, dont le seul but, quoi qu'il en dise, est d'économiser de l'argent à l'État.

Inutile de préciser que bien qu'étant retraité depuis 14 ans déjà, je ne fais pas partie de ce type de retraités.

Le texte de Micheline Sany

Bonjour,

Je veux exprimer le fait que le nouveau système de retraite serait moins généreux suivant les syndicats en particulier mais l’ancien ne fait que réduire les revenus des retraités du secteur privé. Alors je pense que le problème c’est la gabegie française. Et donc je pense à certains élus qui s’indignent aujourd’hui alors qu’ils ont voté depuis + de 30 années la baisse des revenus des retraités.

Car en fait il n’y a pas entre les salariés d’égalité devant la retraite, les avantages sociaux, les congés, le temps de travail, la pénibilité… etc. Il n’y a pas de fraternité chacun défend son intérêt . Il y a moins de liberté les GJ et ces dernières années démontrent une régression. Les Politiques depuis 1970 sont responsables de cette médiocratie ! Si rien n’est fait, la population du secteur privé devra encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre pour nourrir cette médiocratie. Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

Mais Le % de syndicalisation est très faible en France aux alentours de 7% dont 80% sont issue de la fonction Publique et de Grandes entreprises d’ÉTAT ou assimilées. La différence avec d’autres pays Européen voir même aux USA ou le % est de loin plus important.

De 1956 à nos Jours : 62 ans d’Imagination fiscale… et de Mensonges.

« Déjà, je me présente. Je m’appelle Micheline Sany.

Je suis née en 1927 et je vous le dis tout net : > à force de tirer sur l’élastique, la Corde va péter !
En 1956, quand Guy Mollet a instauré la Vignette pour « fournir un Revenu minimum à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus », bon… moi j’avais à peine 30 ans et j’étais très fière de pouvoir venir en aide aux Anciens. En plus, Paul Ramadier, le Ministre des Affaires Économiques, avait affirmé que ça serait une Taxe temporaire…

Bah, il a duré Quarante-Quatre Ans le Temporaire ! Pendant quarante-quatre ans j’ai payé cette Vignette ! Alors merci !

Surtout que les Anciens n’en ont presque jamais vu la couleur, vu qu’au bout de trois ans, le Premier Ministre, Michel Debré, a annoncé que le Produit de la Vignette serait finalement « acquis au Budget de l’État… », qui le reverserait au Fonds National de Solidarité. Enfin, en partie… Enfin, en petite partie. Que les Vieux se fassent dépouiller comme ça, ça a fait du foin, pendant toutes ces années. Mais ça n’a jamais rien changé.

Ensuite en 1991, quand ils ont créé la CSG, la Contribution Sociale Généralisée pour financer la branche famille, en remplacement des Cotisations Patronales d’Allocations Familiales, bon… sans râler, j’ai payé !

Surtout que ça ne devait durer que cinq ans.

« Une Contribution transitoire » qu’ils disaient et puis 1,1 %, c’était supportable.
Seulement Vingt-Sept ans plus tard, elle transite toujours la CSG !> Et elle a grimpé à 9,2 % pour les Salariés et 8,3 % pour les Retraités.

Par étapes, bien sûr, c’est moins voyant.

En 1993, elle est passée de 1,1 à 2,4 %. Pour alimenter en plus le Fonds de Solidarité Vieillesse. Y’avait pas déjà la Vignette pour ça?

De + le calcul passe des 10 meilleures années aux 25 meilleures années.

Chuuuuut, arrêtez d’être insolents !

En 1997, elle augmente encore pour financer, en plus, la Branche Maladie : on en est à 3,4 %.
En 1998, toujours pour la branche maladie, elle passe à 7,5 %, etc., etc.

Bref, la Protection Sociale ne s’est pas redressée, et ce qui devait être temporaire est devenu…
Un Impôt de Plus. Ah bah oui !

La CSG, ça rapporte plus que l’Impôt sur le Revenu aujourd’hui.

Si on vous demande combien vous payez d’Impôts par an, vous savez le dire.
Mais si on vous demande combien vous payez de CSG, vous savez ?

Chez moi on disait : « C’est tout un art de plumer l’Oie sans la faire crier.»
Alors qu’il y aurait de quoi hurler.

Et puis en 1996, rebelote avec la CRDS, la « Contribution à la Réduction de la Dette Sociale ». J’ai payé. (Mais j’avoue, j’ai râlé.)

À cette époque, les Déficits Sociaux s’élevaient à un Montant estimé entre 30 et 38 Milliards d’euros. Oui, parce que nous, si on se trompe de dix euros dans notre Déclaration de Revenus, on risque une Amende, mais eux, un flou de 8 Milliards, ils ont le Droit…

Toujours est-il qu’ils avaient tout bien calculé :

En treize ans, tout serait remboursé. La CRDS devait disparaître le 31 janvier 2009.
Mais voila-t’y pas qu’en septembre 1997, le Gouvernement Jospin annonce 13 Milliards d’euros supplémentaires de Dettes, qui correspondaient aux Déficits Sociaux non financés des années 1996 à 1998. Alors, ils ont tout bien recalculé, finalement pour tout éponger il fallait prolonge jusqu’au 31 janvier 2014.

Mais voila-t’y pas qu’en 2004, le Plan de Redressement de la Sécurité Sociale concocté par Philippe Douste-Blazy annonce 50 Milliards d’euros supplémentaires de Dette à rembourser. Alors, ils ont tout bien re-recalculé… et ils ont vu que finalement, la Trinité était la meilleure date pour arrêter la CRDS. Donc, on la paye toujours…

Et puis, en 2004, Raffarin a inventé la « Journée de Solidarité », vouée à « l’Autonomie des personnes âgées ».

Moi, ça va, j’étais déjà à la Retraite, mais vous, vous avez travaillé, sans être payés !

En 2005 la taxe sur la facture d’électricité et de gaz pour financer les retraites de EDF-GDF. La CTA contribution tarifaire d’acheminement. En fait, dans sa grande hypocrisie, le système administratif n’ose pas appeler un chat un chat et préfère s’en tenir à sa technique habituelle de dissimulation de la fiscalité et des prélèvements à travers des libellés qui ne veulent rien dire. Pourquoi ne pas appeler cette CTA par son vrai nom : cotisations de retraites des personnels des entreprises électriques et gazières ?

Il est intéressant de noter que cette taxe est aussi assujettie à la TVA ; c’est-à-dire que l’État, dans sa grande mesquinerie applique encore une fois un impôt sur des cotisations sociales à taux réduit toutefois (à 5.5%) ! EDF une facture de taxes, vous pouvez voir des détails des taxes EDF-GDF à l’adresse

Et en 2013,une nouvelle Taxe pour les Retraités.CASA ça s’appelle.
C’est la « Contribution Additionnelle de Solidarité à l’Autonomie », 0,3 % sur les Retraites, Pensions d’Invalidité, Allocations de Pré Retraite.

C’est-à-dire qu’ils font payer les Vieux pour que les Vieux soient autonomes !
C’est pas du bon Foutage de Gueule, ça ?

Et on continue. En 2013, toujours, M. Jean-Marc Ayrault nous gèle les Retraites Complémentaires…

Et comme ça ne s’arrête jamais, maintenant, parce que j’ai 1 247 euros de Revenu Fiscal par mois, j’ai une Augmentation monstrueuse de la CSG : 25 % d’Augmentation !

Ah ben oui, on nous a dit 1,7 % ,
mais c’est pas 1,7 % de ce qu’on payait,
c’est le Taux qui augmente de 1,7 % !

Bref, nous les Vieux, on est passés de 6,6 % à 8,3 % de CSG, ça nous fait 25 % dans les dents qui nous restent.

Un Rappel Info de 2015 que l’on m’avait communiquée et que je soumets à nouveau à votre curiosité et sagacité = ARGIRC et ARRCO se sont entendus pour reculer la retraite d’un an à + de 63 ans… voyons qui sont les présidents?

-Jean-Louis Malys président Arrco, secrétaire national de la CFDT…
-Jean-Paul Bouchet président d’Agirc, également cadre CFDT…

Toujours d’avis que les syndicats défendent les intérêts de tous les salariés? Vous comprenez mieux les Gilets Jaunes!

Et maintenant, la Cerise sur le pompon :

on nous annonce que nos Retraites vont être revalorisées de 0,3 %

Cinq fois moins que l’Augmentation dont on aurait dû bénéficier si le Code de la Sécurité Sociale avait été simplement respecté, puisqu’il prévoit que les Pensions soient revalorisées du Montant de l’Inflation moyenne sur l’année pour éviter toute dégradation du niveau de vie.

Et l’Inflation prévue d’après l’Insee est de 1,6 %

Et Bruno Le Maire avait osé dire sur RTL :
« Mais ils ne seront pas perdants, leur Pension de Retraite continuera à être revalorisée. » Il croit qu’on est tous gâteux ou quoi !!! 

En 2020 à cause de la pandémie La CFDT syndicat a préconisé de bloquer les revenus des retraités !!!

(N.D.L.R : « Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est tout le contraire » Coluche)

Je vous remercie de l’attention bienveillante que vous porterez à ces informations.

Micheline Sany

Jeudi 21 Janvier 2021

Lu 712 fois


1.Posté par De Koube le 26/01/2021 15:48
Merci beaucoup pour ce rappel exhaustif !

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires