WEB SIDE STORIES

«J'ai une mémoire admirable, j'oublie tout» [Jules Renard]



Contre la paranoïa liée au diesel !

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs des véhicules diesel, je pense qu’il est de notre devoir de leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard d’automobiles !



398 m de long ! Je ne vous dis pas la consommation de ce monstre
398 m de long ! Je ne vous dis pas la consommation de ce monstre
par Bérislav KOVACEVIC

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs des véhicules diesel, je pense qu’il est de notre devoir de leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard d’automobiles !

Vous savez ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées aujourd’hui…Ils brûlent chacun 10 000 tonnes de carburant pour un aller-retour entre l’Asie et l’Europe ! Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3 500, auxquels il faut ajouter les 17 500 tankers qui composent l’ensemble des 55 000 navires qui sillonnent les mers.

Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500 000 unités dont 5 000 yachts de plus de 30 mètres et que les plus moyens d’entre eux brûlent environ 900 litres de fuel en seulement une heure ; alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul, pollueur aussi, ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons aussi en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France, les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par kilomètre parcouru est trois fois plus nocive pour le climat que l’automobile ! Pour être tout à fait complet, n’oublions pas le domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare…

Que notre cher gouvernement ne cherche pas à « sauver » une fois de plus notre belle planète en collant une nouvelle taxe sur les seuls véhicules diesel et affaiblir un peu plus toute la filière industrie automobile en culpabilisant en plus les acheteurs !

N.D.LR

Que l'on fustige le diesel, cela peut se comprendre. Mais qu'on oublie, dans une juste colère, tous les autres bouffeurs de fuel, et comme on le voit ils pèsent très lourd, ça se comprend beaucoup moins. C'est toujours le même refrain : "Too big to fail !"

Dimanche 10 Juin 2018

Lu 315 fois


1.Posté par Pierre MAIRÉ le 19/06/2018 10:58
Pour ce qui est des concentrations locales de µparticules d'échappements Diesel en ville (Paris, Lyon,...), notamment pour les enfants qui ont le nez à moins d'1 m du sol (les petits, quoi !), c'est la cata et le lit d'un futur scandale sanitaire quand le grand public réalisera. L'interdiction de la voiture particulière Diesel urbain, hors transports en commun et livraisons, est tout à fait justifiée. C'est un risque bien réel et d'une autre dimension que celui, prétendu, des ondes radio GSM... La moyenne mondiale de particules Diesel diluées dans toute l'atmosphère mondiale est effectivement fortement conditionnée par les gros porteurs maritimes, mais est (encore) minime comparée aux concentrations de basses couches en ville sont considérablement + fortes.

2.Posté par Guy DERIDET le 19/06/2018 13:54 (depuis mobile)
Merci Pierre pour ces précisions.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives