WEB SIDE STORIES

« C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches» [Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)]



Quand l'Etat achète à crédit...

Il se fait taper sur les doigts par la Cour des Comptes. A raison ! Les Partenariats Public Privé, c'est l'équivalent du crédit revolving pour les particuliers. De plus c'est une solution de facilité pour un gouvernement qui consiste à prendre des engagements que les gouvernements suivants devront suivre.



Le rôle de la Cour des comptes consiste rarement à complimenter les administrations mais la volée de bois vert qu’elle vient de donner à la Chancellerie est particulièrement musclée.

Aimablement sous-titré : «Mettre fin à une fuite en avant», le rapport qu’elle consacre à la «politique immobilière du ministère de la Justice» est une dénonciation implacable du recours aux partenariats public-privé pour la construction de quatorze établissements pénitentiaires et de deux palais de justice, dont celui de Paris.

Lire la suite ici :

Samedi 6 Janvier 2018

Lu 267 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique | Archives | Environnement