WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



Injecter de la morale dans l'art, c'est comme verser du coca dans un Château-Lafite !

Excellente chronique de Raphaël Enthoven. Par ailleurs, je trouve que nos dirigeants actuels, qui n'ont aucun scrupules à privilégier les riches au détriment des moins riches, ne manquent pas d'air en jouant les pères ( et mères) la vertu.



Et ils osent nous parler de morale, après ça !
Et ils osent nous parler de morale, après ça !
En effet, en matière de lutte contre ce fléau qu'est le tabac, la vraie vertu, pour l'Etat, serait d'interdire purement et simplement la vente d'un produit dont on sait, à coup sûr, qu'il tue ou handicape gravement, un fumeur sur deux après 60 ans.

Au lieu de cela, lorsque l'Etat augmente le prix des paquets de cigarettes, si le nombre de fumeurs va (légèrement) diminuer, les "recettes" mortifères de l'Etat continueront d'augmenter et même beaucoup si, comme il est prévu, le paquet passe à dix euros.

Cette "morale" là est typique des vrais mobiles de Macron.

Certes, tous les gouvernements précédents n'ont jamais eu le courage de supprimer cette manne pour l'Etat, et cette hécatombe pour les citoyens, mais Macron en faisant semblant d'être plus "efficace" que ses successeurs et par là même plus soucieux de la santé des Français, réalise en fait, une juteuse opération financière pour l'Etat.

C'est mon principal reproche concernant Macron.

Qu'il soit un libéral très "avancé", je ne suis pas d'accord, mais il n'est pas le seul, malheureusement, sur cette planète.

En revanche, prendre les français pour des cons, en permanence, comme il le fait depuis bien avant qu'il soit élu, ça je ne l'admettrai jamais.

Et je passerai les quatre années qui lui reste à souligner chaque fois, c'est à dire souvent avec ce personnage, le vrai fondement des manigances de ce Jupiter de pacotille.

Cela dit je laisse la parole à M. Enthoven, philosophe de son état, qui comme moi, mais beaucoup plus brillamment, ne se laisse pas abuser par les apparences.

N.B

J'ai appris, en regardant sa fiche Wikipedia, que M. Enthoven fut le compagnon de Carla Bruni, avec laquelle il eut un enfant. Ce qui n'a rien d'un exploit, je vous l'accorde.

Mais ce qui est plus surprenant, c'est que ladite Carla était auparavant la compagne du père de Raphael : Jean Paul Enthoven, éditeur et romancier. Sacrée Carla !

Il faut dire que je l'ai vue très récemment dans "On n'est pas couché" et qu'à 50 ans, elle est magnifique et toujours aussi désirable. Sacré Sarkozy !

Je comprends maintenant pourquoi il avait naguère engagé un coach pour "travailler" son périnée. Vu les propos récents de son épouse dans les gazettes, ce travail s'est révélé plutôt efficace.

A tous ceux qui envieraient les performances du petit Nicolas je signale qu'il n'est nul besoin d'engager un coach pour "travailler" son périnée. Il suffit, messieurs, de vous entraîner le plus souvent possible à exercer un mouvement, dont la simplicité n'a d'égale que son efficacité : c'est le même mouvement que nous devons effectuer si nous voulons nous arrêter de pisser !

Etant moi même un grand adepte de cette gymnastique, depuis bien plus longtemps que M. Sarkozy, cela me fait penser à écrire prochainement un article, mais dans la rubrique Sexualité de ce site, sur ce sujet beaucoup plus intéressant je dois le dire que les leçons de morale de Mme Buyzin et les stratagèmes éculés de M. Macron.

Je vous la souhaite pas trop longue et pas trop dure. Votre semaine, bien entendu.


Dimanche 26 Novembre 2017

Lu 224 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique