WEB SIDE STORIES

« On l'appelait la pucelle car elle était vierge depuis son enfance » [perle lycéenne]



Hommage à JJ Cale

J'aime JJ Cale depuis toujours. Et je ne suis pas le seul. Les deux meilleurs guitaristes du monde, Mark Knopfler et Eric Clapton ont été influencés par lui. Il nous a quitté le 26 juillet 1973, dans l'indifférence quasi générale alors que cet homme, l'air de rien, "out of style" , a influencé tous les (bons) musiciens depuis les années 70. J'ai trouvé sur YouTube une collection importante de vidéos (88) qui permettra, je l'espère, à tous ceux qui le connaissent de se régaler et à tous ceux qui ne le connaissent pas de découvrir le "Tulsa Sound". Ça n'agresse pas, ça ne gueule pas, c'est le contraire du tape-à-l'oreille, mais ça swingue d'enfer. En fait, c'est un peu le contraire de beaucoup de musiques de maintenant. D'où, peut être, le malentendu.



Hommage à JJ Cale

Bibliographie


J.J. Cale, de son vrai nom John Weldon Cale, est un auteur, compositeur, interprète et guitariste américain, né le 5 décembre 1938 à Oklahoma City en Oklahoma et mort le 26 juillet 2013 à l'hôpital de La Jolla, en Californie où il avait été hospitalisé après une attaque cardiaque1. Ses initiales « J.J. » lui sont attribuées, à ses débuts, par le patron d'un cabaret, pour le différencier de John Cale, à l'époque membre du groupe The Velvet Underground2.

Il grandit dans une famille modeste à Tulsa dans l'Oklahoma.

Il enregistre, le 6 octobre 1958, sous le nom de Johnny Cale (chez Mercury Records), un single Shock Hop & Sneaky, puis sous le nom de Johnny Cale Quintet, deux autres singles (chez Chan) : The Purple Onion [instr.], Troubles, Troubles, Troubles et Ain't That Lovin' You Baby, She's My Desire, puis joue en compagnie de Leon Russell. En 1965 sort chez Liberty Records un single ayant After Midnight pour face B3.

En 1967, il fait partie du groupe Leather Coated Minds, dont le seul album, Trip Down Sunset Strip, est maintenant un collector, davantage pour l'apparition de J.J. Cale que pour sa réelle valeur musicale.

Suite au succès de la reprise de After Midnight par Eric Clapton en 1970, Audie Ashworth l'encourage à enregistrer son premier album Naturally qui sortira en 197224, suivi quelques mois plus tard de Really.

J.J. Cale cultive l'anonymat tout au long de sa carrière. Il fait peu de tournées et pose pour la première fois en couverture d'un de ses albums en 1983 pour # 8, après 20 ans de carrière3,4. Il prend un soin particulier à l'enregistrement de ses morceaux qu'il produit lui-même dans son studio, qu'il a pu faire construire chez lui notamment grâce aux royalties pour les droits d'auteur des différentes reprises de ses compositions,

La suite sur Wikipedia

Si vous voulez regarder et écouter dans un ordre différent cliquez sur Youtube (en bas à droite) En revanche, si vous voulez enregistrer, ne touchez à rien et lancez un logiciel d'enregistrement, comme Max Recorder par exemple (c'est le plus simple)

Cliquez sur Play All pour lancer la playlist en continu



Vendredi 2 Août 2013

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique