WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



Comment apprendre n'importe quoi ... en 20 heures

Dans ce domaine il est généralement admis qu'il faut 10 000 heures. Josh Kaufman nous démontre qu'en fait il suffit de ...20 heures ! Et il le démontre sur scène...avec un ukulele ! Tout simplement génial.



Ceux qui ont des problèmes en anglais devraient justement profiter de cette vidéo pour (enfin) en finir avec leur phobie de l'anglais. 20 heures pour être capable de comprendre cette vidéo et ses sous-titres en anglais, ce n'est pas beaucoup, non ?

Pour y arriver il faut bien suivre la méthodologie de Jeff. Autrement dit, il n'est pas question de lire Shakespeare dans le texte, comme on m'y a obligé quand j'étais jeune. Ou de parler un anglais irréprochable, comme on m'y a forcé quand j'étais jeune. Non, il s'agit de disposer en 20 heures d'un vocabulaire suffisant pour communiquer de façon simple  avec un anglophone. Pour l'élocution, ne vous préoccupez pas de votre accent français, les étrangers l'adorent. Pour la grammaire, si vous faites des fautes, même énormes, ce n'est pas grave. Votre interlocuteur n'en déduira pas que vous idiots, il pensera simplement que vous débutez en anglais. Comme le dit Josh à la fin de son intervention, le principal obstacle à l'apprentissage (de n'importe quoi) est psychologique. Notre ignorance initiale nous effraie et nous empêche d'avancer. 

De mon temps, j'espère que cela a changé, ce sont mes profs d'anglais qui m'empêchaient de progresser. En effet, à chaque faute de grammaire, à chaque erreur de prononciation, ils me tombaient dessus à bras raccourcis. Et devant les autres élèves, en plus. J'ai « fait » de l'anglais jusqu'à la fac et je n'étais pas fichu, à l'étranger, d'acheter un paquet de cigarettes (je fumais à l'époque).

Par la suite, j'ai vécu 6 mois avec une anglophone antillaise et mon anglais est devenu « fluent » (courant).  C'est effectivement la façon la plus naturelle, et agréable en principe, de maîtriser une langue. J'ai commencé l'informatique en 1982, seul, à St Barthélémy et St Martin, mes premiers postes d'intendant dans l’Éducation Nationale, avec les manuels en anglais et sans hotline. Depuis, je lis l'anglais comme le français, et je ne l'écris pas trop mal. Enfin, j'habite en Thaïlande depuis 7 ans, où je ne parle que l'anglais.

De tout cela j'ai appris que pour parler une langue étrangère, comme le dit très bien Josh, il faut vaincre les obstacles psychologiques, ne pas avoir peur de faire des fautes ou de chercher ses mots. Je ne parle pas le Thaï, et je le lis encore moins, mais pour traverser la Thaïlande, seul à moto de Chiang Mai à Koh Samui (3 jours, 1700 km) j'ai appris 30 à 40 mots que j'estimais essentiels en voyage. Ainsi qu'à compter en thaï, parce que dans la Thaïlande profonde tous les thaïs n'ont pas une machine à calculer sous la main pour vous montrer l'addition. Je n'ai eu aucun problème lors de mon voyage et je n 'ai toujours aucun problème dans la vie courante en Thaïlande avec les thaïs qui ne parlent pas anglais. Ce qui est très fréquent quand on s'éloigne des lieux touristiques. Comme le dit Josh il faut partitionner les problèmes. Avec 300 mots seulement, vous pouvez vous débrouiller dans une langue étrangère. Si vous les choisissez en fonction de ce que vous voulez faire dans ce pays. 300 mots à apprendre en 20 heures, ce n'est pas le bout du monde !

Bien entendu, pour parler un anglais irréprochable il vous faudra 10 000 heures. Et peut-être plus. Mais avez vous vraiment besoin d'un anglais irréprochable ?

Le dernier mot dans cette affaire revient évidemment à ce bon vieux Sénèque. Ça ne nous rajeunit pas, mais ça n'a pas pris une ride :
« Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous ne les tentons pas, c'est parce que nous ne les tentons qu'elles sont difficiles »



Dimanche 15 Novembre 2015

Lu 710 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique