WEB SIDE STORIES

« La vieillesse est un naufrage, si l'on refuse d'apprendre à nager » [G.D]



Avant les Indignés, il y eut les enragés...

Quelques slogans de mai 68 pour comprendre la différence entre cette époque et celle d'aujourd'hui. Ça fait réfléchir.



Ce dessin résume parfaitement...le temps qui passe.
Ce dessin résume parfaitement...le temps qui passe.
L'action ne doit pas être une réaction mais une création

L'âge d'or était l'âge où l'or ne régnait pas. Le veau d'or est toujours de boue.

L'agresseur n'est pas celui qui se révolte mais celui qui réprime

Aimez-vous les uns sur les autres

Les armes de la critique passent par la critique des armes

Arrêtez le monde, je veux descendre

L'art est mort, libérons notre vie quotidienne.

Attention les cons nous cernent. Ne nous attardons pas au spectacle de la contestation, mais passons à la contestation du spectacle.

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.

Baisez-vous les uns les autres sinon ils vous baiseront

La barricade ferme la rue mais ouvre la voie

Bien creusé vieille taupe

Le bonheur est une idée neuve.

Un bon maître nous en aurons dès que chacun sera le sien

La bourgeoisie n'a pas d'autre plaisir que de les dégrader tous

Céder un peu c'est capituler beaucoup

Celui qui peut attribuer un chiffre à une (é)motion est un con

Ceux qui font les révolutions à moitié ne font que se creuser un tombeau.

Changez la vie, donc transformez son mode d'emploi

Chassez le flic de votre tête.

"Le combat est père de toute chose." (Héraclite)

Comment penser librement à l'ombre d'une chapelle ?

Consommez plus, vous vivrez moins

Cours camarade, le vieux monde est derrière toi

Cours, connard, ton patron t'attend

C.R.S. S.S.

La culture c'est l'inversion de la vie

"Dans la révolution, il y a deux sortes de gens : ceux qui la font et ceux qui en profitent." (Napoléon)

Debout les damnés de l'Université.

Déboutonnez votre cerveau aussi souvent que votre braguette

Déculottez vos phrases pour être à la hauteur des Sans-culottes

Défense de ne pas afficher

Désirer la réalité, c'est bien ! Réaliser ses désirs, c'est mieux

Le discours est contre-révolutionnaire.

Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend

L'économie est blessée, qu'elle crève !

L'éducateur doit être lui-même éduqué

Élections pièges à cons

L'émancipation de l'homme sera totale ou ne sera pas

Embrasse ton amour sans lâcher ton fusil

L'ennemi du mouvement, c'est le scepticisme. Tout ce qui a été réalisé vient du dynamisme qui découle de la spontanéité.

Enragez-vous

En tout cas pas de remords !

Espérance : ne désespérez pas, faites infuser davantage.

Est prolétaire celui qui n'a aucun pouvoir sur l'emploi de sa vie quotidienne et qui le sait

Et cependant, tout le monde veut respirer et personne ne peut respirer et beaucoup disent "nous respirerons plus tard". Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Êtes-vous des consommateurs ou bien des participants ?

Être riche c'est se contenter de sa pauvreté ?

Et si on brûlait la Sorbonne ?

L'état c'est chacun de nous

Exagérer c'est commencer d'inventer

Exagérer, voilà l'arme

Explorons le hasard

Fais attention à tes oreilles, elles ont des murs

Faites l'amour et recommencez

Faites la somme de vos rancœurs et ayez honte

Le feu réalise !

La forêt précède l'homme, le désert le suit.

Les frontières on s'en fout.

Les gens qui travaillent s'ennuient quand ils ne travaillent pas. Les gens qui ne travaillent pas ne s'ennuient jamais

L'humanité ne sera vraiment heureuse que lorsque le dernier des capitalistes aura été pendu avec les tripes du dernier des bureaucrates

Ici, bientôt, de charmantes ruines.

Ici, on spontane

Il est douloureux de subir les chefs, il est encore plus bête de les choisir.

Il est interdit d'interdire (Jean Yanne)

"Il faut porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile dansante." (Nietzsche)

Il faut systématiquement explorer le hasard

Il n'est pas de pensées révolutionnaires. Il n'est que des actes révolutionnaires

Il n'y aura plus désormais que deux catégories d'hommes : les veaux et les révolutionnaires. En cas de mariage, ça fera des réveaulutionnaires.

Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n'empêcheront pas la venue du printemps

Il y a, en France, 38 000 communes... nous en sommes à la seconde
L'imagination prend le pouvoir

L'insolence est la nouvelle arme révolutionnaire

Interdit d'interdire. La liberté commence par une interdiction : celle de nuire à la liberté d'autrui.

Inventez de nouvelles perversions sexuelles (je peux pus !)

J'aime pas écrire sur les murs.

J'ai quelque chose à dire mais je ne sais pas quoi

Je décrète l'état de bonheur permanent

Je jouis dans les pavés

"Je me propose d'agiter et d'inquiéter les gens. Je ne vends pas le pain mais la levure." (Unamuno)

J'emmerde la société et elle me le rend bien

Je ne suis au service de personne, le peuple se servira tout seul

Je participe
Tu participes.
Il participe.
Nous participons.
Vous participez.
Ils profitent.

Je prends mes désirs pour la réalité car je crois en la réalité de mes désirs

Je rêve d'être un imbécile heureux

Je suis marxiste, tendance Groucho

Je suis venu, j'ai vu, j'ai cru

Jouissez ici et maintenant

Jouissez sans entraves, vivez sans temps morts, baisez sans carotte

La liberté, c'est la conscience de la nécessité

La liberté, c'est le crime qui contient tous les crimes, c'est notre arme absolue

La liberté, c'est le droit au silence

La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini.

La liberté n'est pas un bien que nous possédions. Elle est un bien que l'on nous a empêché d'acquérir à l'aide des lois, des règlements, des préjugés, ignorance...

La marchandise, on la brûlera !

Mangez vos professeurs

Manquer d'imagination, c'est ne pas imaginer le manque

Le masochisme aujourd'hui prend la forme du réformisme

Faîtes l'amour, pas la guerre

La marchandise est l'opium du peuple.

Même si Dieu existait, il faudrait le supprimer.

Merde au bonheur (vivez)

Mes désirs sont la réalité

Métro, boulot, dodo

Mettez un flic sous votre moteur

Millionnaires de tous les pays, unissez-vous, le vent tourne.

Mort aux tièdes

La mort est nécessairement une contre révolution

Les motions tuent l'émotion

Mutation lave plus blanc que révolution ou réformes

N'admettez plus d'être / immatriculés / fichés / opprimés / réquisitionnés / prêchés / recensés / traqués /

La nature n'a fait ni serviteurs ni maîtres, je ne veux donner ni recevoir de lois

Ne changeons pas d'employeurs, changeons l'emploi de la vie

Ne consommons pas Marx

Ne dites plus : urbanisme, dites : police préventive

Ne me libère pas, je m'en charge

Ne nous attardons pas au spectacle de la contestation, mais passons à la contestation du spectacle.

Ne nous laissons pas bouffer par les politicards et leur démagogie boueuse. Ne comptons que sur nous-mêmes. Le socialisme sans la liberté, c'est la caserne.

Ne prenez plus l'ascenseur, prenez le pouvoir

Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres

Le nihilisme doit commencer par soi-même

Ni maître, ni Dieu. Dieu, c'est moi

Non à la révolution en cravate.

Notre espoir ne peut venir que des sans-espoir

Nous ne voulons pas d'un monde où la certitude de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui.

Nous refusons d'être H.L.M.isés, diplômés, recensés, endoctrinés, sarcellisés, sermonnés, matraqués, télémanipulés, gazés, fichés.

Nous sommes des rats (peut-être) et nous mordons. Les enragés

Nous sommes rassurés : 2 + 2 ne font plus 4

Nous sommes tous des "indésirables".

Nous sommes tous des juifs allemands

Nous voulons : les structures au service de l'homme et non pas l'homme au service des structures. Avoir le plaisir de vivre et non plus le mal de vivre.

Nous voulons vivre.

La nouveauté est révolutionnaire, la vérité aussi

L'obéissance commence par la conscience et la conscience par la désobéissance

On achète ton bonheur, vole-le !

On ne revendique rien, on prend

"Ôsons ! Ce mot renferme toute la politique de cette heure." (Saint-Just)

Oubliez tout ce que vous avez appris. Commencez par rêver

Ouvrez les fenêtres de votre coeur

La paresse est maintenant un crime, oui, mais en même temps un droit

Pas de liberté aux ennemis de la liberté.

Pas de replâtrage, la structure est pourrie.

"La passion de la destruction est une joie créatrice." (Bakounine)

Le patron a besoin de toi, tu n'as pas besoin de lui.

Au pays de Descartes les conneries se foutent en cartesUne pensée qui stagne est une pensée qui pourrit

Penser ensemble, non. Pousser ensemble, oui

La perspective de jouir demain ne me consolera jamais de l'ennui d'aujourd'hui

Plus jamais Claudel

Plus je fais l'amour, plus j'ai envie de faire la révolution. Plus je fais la révolution, plus j'ai envie de faire l'amour

La poésie est dans la rue

La politique se passe dans la rue.

Pour mettre en question la société où l'on "vit", il faut d'abord être capable de se mettre en question soi-même.

Pourvu qu'ils nous laissent le temps...

Le pouvoir est au bout du fusil (est-ce que le fusil est au bout du pouvoir ?)

Le pouvoir sur ta vie tu le tiens de toi-même

Prenez vos désirs pour la réalité

Prenons la révolution au sérieux, mais ne nous prenons pas au sérieux

Professeurs, vous nous faites vieillir

Quand l'assemblée nationale devient un théâtre bourgeois, tous les théâtres bourgeois doivent devenir des assemblées nationales

Quand le dernier des sociologues aura été étranglé avec les tripes du dernier bureaucrate, aurons-nous encore des "problèmes" ?

Quand le doigt montre la lune, l'imbécile regarde le doigt (proverbe chinois)

Quand les gens s'aperçoivent qu'ils s'ennuient, ils cessent de s'ennuyer.
Que c'est triste d'aimer le fric.

Qui parle de l'amour détruit l'amour.

Le reflet de la vie n'est que la transparence du vécu

Réforme mon cul.

Regardez en face !

Les réserves imposées au plaisir excitent le plaisir de vivre sans réserve.

Le respect se perd, n'allez pas le rechercher

Le rêve est réalité

La révolution doit se faire dans les hommes avant de se faire dans les choses

La révolution est incroyable parce que vraie

Révolution, je t'aime.

Un rien peut être un tout, il faut savoir le voir et parfois s'en contenter

Le sacré, voilà l'ennemi

Scrutin putain

Un seul week-end non révolutionnaire est infiniment plus sanglant qu'un mois de révolution permanente

Si tu veux être heureux, pends ton propriétaire.

Si vous pensez pour les autres, les autres penseront pour vous

La société est une fleur carnivore

La société nouvelle doit être fondée sur l'absence de tout égoïsme, de tout égolatrie. Notre chemin deviendra une longue marche de la fraternité.

Sous les pavés la plage

Soyez réalistes, demandez l'impossible

Soyez salés, pas sucrés !

Staliniens vos fils sont avec nous

Les syndicats sont des bordels

Tout ce qui est discutable est à discuter

Tout enseignant est enseigné. Tout enseigné est enseignant.

"Toute vue des choses qui n'est pas étrange est fausse." (Valéry)

Tout pouvoir abuse. Le pouvoir absolu abuse absolument.

Travailleur : tu as 25 ans mais ton syndicat est de l'autre siècle.

Le vent se lève. Il faut tenter de vivre

La vie est ailleurs

La vieille taupe de l'histoire semble bel et bien ronger la Sorbonne. Télégramme de Marx, 13 mai 1968.

Violez votre Alma Mater.

Vite !

Vivre au présent.

Vous aussi, vous pouvez voler

Vous finirez tous par crever du confort

Dans la même ligne, avant ou après 68

Je te bonheur

Les grandes femmes meurent jeunes, c'est pour ça qu'il ne reste plus que des petites vieilles

Unitaires de tous les pays, prolétez-vous

On ne dégrade pas, on ajoute de la matière (photo)

Le pavé est notre bulletin de vote (photo)
Je ne serai pas libre tant qu'un seul homme sera asservi

Le mobilier est payé par nos impôts, les flics aussi, tant qu'on ne pourra pas écrire sur les flics, on écrira sur le mobilier

Ne tombez plus amoureux, élevez-vous amoureux

Avez-vous remarqué que nous sommes nettement plus nombreux qu'eux ?

Méfiez-vous de ceux qui veulent prendre le pouvoir. Il n'est pas sûr qu’ils veuillent le rendre.

L'écrivain, c'est celui qui écrit sur les murs avec une bombe.

Mon poing dans ta gueule, c'est un signe de ponctuation ?

Elections, piège à anciens révolutionnaires.

Lubrifions la révolution pour que ça leur rentre encore plus profondément.

Vous ne trouvez pas que la révolution a davantage de gueule que la montée du CAC 40 ?

Votez avec un pavé.

Nettoyons l'Elysée au karcher !


Exposition 2007 sur les surréalistes belges

Enfin, en 2007, le Musée des Beaux-Arts de Mons accueillait une très belle exposition sur les surréalistes belges. Tout à fait dans la ligne de Mai 68.


Il manque au monde le commencement et la fin. Nous sommes dans le reste. Marcel Mariën

Tout homme est à la fois notre complice et notre ennemi.Paul Nougé

Dieu a aussi inventé la merde.Marcel Mariën

Un mensonge cesse d'être un mensonge dans l'instant où il réussit. Et pour le menteur même.Paul Nougé

L'art est fait pour trouver.Louis Scutenaire

Je vous parle d'un autre monde : le vôtre.Louis Scutenaire

Le pain n'a pas faim.Achile Chavée

Vous dormez pour un patron.Louis Scutenaire

Le christianisme cadenasseur de vulves.Louis Scutenaire

Entre le mensonge et la vérité, il y a place pour toute une vie.Marcel Havrenne

Ca va si mal qu'il doit y avoir un Dieu.Louis Scutenaire

Le passé est une longue attente.Marcel Mariën

Il n'y a point de mensonge puisqu'il n'y a pas de vérité.Marcel Mariën

Modeste comme l'oeuf dur, serviable comme le fossoyeur.Marcel Havrenne

L'humour est une forme de mélancolie.Louis Scutenaire

Un beau mensonge vaut mieux qu'un long discours.Camille Goemans

La musique adoucit les morts.Marcel Mariën

L'arme nous reste, plus efficace que jamais.Paul Nougé

Travailler pour l'éternité et détruire à mesure.Camille Goemans

Si j'étais Dieu, je croirais en lui.Louis Scutenaire

L'homme a droit à 24 heures de liberté par jour.Geert van Bruaene

Nous sommes responsables de l'univers.Paul Nougé

Le scandale est de ne pas en faire.Louis Scutenaire

Nul ne peut être plus malheureux que soi-même.Geert van Bruaene

Si tu as vraiment froid, mets le feu à ta maison.Achile Chavée

Il s'agit moins de comprendre le monde que de le transformer.Paul Nougé

Les imbéciles éprouvent le besoin de se renouveler.Louis Scutenaire

Tant va la plume à l'encre qu'à la fin ça se sent.Camille Goemans


Source : Daniel Dzierzgowski
http://users.skynet.be/ddz/index.html

Samedi 21 Janvier 2012

Lu 2288 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique