WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« L'avenir n'est plus ce qu'il était » [Pierre Dac]



Peut-on rire de ce gouvernement ?

Certes, mais comme toujours, pas avec n'importe qui, et surtout sans jamais perdre de vue que l'humour, c'est la politesse du désespoir.



Peut-on rire de ce gouvernement ?
Si l'on peut se gausser des directives de notre gouvernement en matière de lutte contre ce virus, il faut tout de même prendre conscience que ces errements, tâtonnements, et dérapages, parfois cocasses, des têtes d'oeufs qui nous gouvernent masquent une réalité bien moins réjouissante.

En effet, l'immunité collective, on connait cela depuis le début. Surtout Macron.

Le premier confinement a été ruineux pour les finances publiques. Afin d'éviter un deuxième confinement plusieurs solutions étaient envisageables.

La plus efficiente eut été de rénover les hôpitaux publics et d'augmenter ses salariés. Et de cibler la protection des plus faibles essentiellement, dont évidemment nos anciens.

Mais cela aurait de nouveau coté trop cher.

Alors ils ont trouvé une autre solution : confiner seulement les non actifs, et faire bosser tous les autres.

Comme cela l'immunité collective pourra continuer de s'opérer, ce qu'on peut constater dans les statistiques que l'on nous assène journellement. Et l'économie du pays pourra ne pas trop être impactée.

Quant aux non actifs, on les laisse crever (je rappelle que les malades en EHPAD n'ont pas le droit de se faire soigner à l'hôpital, mais ont droit en revanche au Rivotril) ou devenir cinglés (article à venir sur les dégâts incommensurables de ces deux confinements sur la santé psychique des Français en général et des enfants en particulier).

Cette solution était sans doute la moins chère (à court terme) mais fatalement elle entraîne quelques contradictions qui ne peuvent pas ne pas sauter aux yeux.

Depuis le début de cette crise Macron a choisi l'économie au détriment de la santé, bien qu'il ne cesse d'affirmer le contraire. Mais c'est sa façon de gouverner : il s'est fait élire en promettant qu'il ferait ce qu'il disait. Mais depuis le début de son mandat, il fait systématiquement le contraire de ce qu'il dit.

Toutes les mesures qui sont prises par ce gouvernement sont donc à considérer à l'aune de ce choix fondamental de Macron.

Encore une fois, s'il déconfine pour Noël, ce ne sera pas pour la santé ou le moral des Français, mais uniquement pour préserver l'économie.

La santé et le moral des Français, on a eu l'occasion de le constater maintes fois depuis leçon élections, ça lui en touche une sans faire bouger l'autre. Il ne s'en préoccupera, temporairement, qu'à l'approche des prochaines élections présidentielles.

En fait, comme je l'ai déjà écrit ici, Macron fait exactement ce qu'à fait Trump dans son pays : privilégier outrageusement l'économie au détriment de la santé des Américains.

Macron le fait juste de façon plus habile et plus hypocrite. À ceux qui le critiqueront il pourra opposer, quand l'heure de rendre des comptes sera venue, les errements de son gouvernement par rapport à une situation sanitaire catastrophique et inédite.

Mais il a choisi l'immunisation collective depuis le début. À moindres frais, mais avec un coût en vies humaines très élevé.

Je souhaite de tout mon cœur qu'à l'instar de ce qu'a fait le peuple américain avec l'ignoble Trump, les Français, lors de la prochaine élection présidentielle, signifieront à Macron le dégoût profond que leur a inspiré sa détestable politique.

Et lui désigneront la seule sortie digne de ce triste personnage : la porte, puis les tribunaux.


Jeudi 10 Décembre 2020

Lu 314 fois


1.Posté par Jean-Luc le 14/12/2020 13:14
Salut Guy,
Je m'étonne de constater que tu peux encore croire au "petit Jésus soviétique" à ton âge: "... Et lui désigneront la seule sortie digne de ce triste personnage: la porte, puis les tribunaux."
Vœu pieux avec l'issue (réservée à ce genre d'individus) que l'on ne connaît, hélas, que trop bien. Il n'est pas interdit de se bercer d'illusions ...
Je ne suis pas plus macronien que bisounoursien et j'ai assez d'années de vols derrière moi pour savoir que la justice n'existe pas pour ces pourris.

2.Posté par Guy DERIDET le 19/12/2020 11:33
Je ne suis pas aussi pessimiste que toi.
Les choses changent doucement.
Chirac est passé en justice après à la fin de son mandat. Il n'a pas été condamné simplement parce qu'il était malade.
Sarkozy pour un seul de ses nombreux procès s'est déjà vu requérir contre lui 4 ans de prison, dont deux fermes.
Je vais publier cet article que j'ai vu il y a quelques jours qui faisait remarquer qu'effectivement dans la justice les choses étaient en train de changer et que depuis quelques temps les responsables politiques sont condamnés à des peines sévères. C'est quand même la première fois dans l'histoire qu'un président de la République sera condamné à 2 ans de prison ferme. Je doute qu'il l'a fasse, il va sans doute tomber malade ou trouvera autre chose pour ne pas purger sa peine. Mais le fait qu'il est été condamné à de la prison tout président de la République qu'il fût, fera peut-être réfléchir ses successeurs .
Je pense d'ailleurs qu'un des motifs non négligeable de la somme de conneries énorme que font nos gouvernants depuis quelques mois est à mon avis la trouille qu'ils ont d'être rattrapé par la patrouille.

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires